réfugiés,déplacés

bientot

ils déferleront pour des raisons climatiques ou d'autres.

Fini de faire les chochottes.Il faudra les

acceuillir ,espèrons que nous saurons nous comporter comme les humanistes que nous

 

prétendons etre.

Il y a de la place dans les campagnes vides qui pourraient retrouver une vie,ce  que ne veulent

pas certaines élites aux buts bien précis:diminuer la quantité de "riens"qui pourraient devenir

quelque chose d'autre que des "sujets".

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.