Les indifférents

du moment que j'ai ce qu'il faut...

L'indifférence d'une grande partie de notre pays à la casse de nos services et de notre économie révèle la veulerie règnante .

J'avais essayé trop rapidement peut etre,à travers une fiction d'indiquer des pistes pour l'avenir.Aucune réaction.Il aurait

fallu réfléchir et ne pas se contenter de paroles satisfaites ou du mépris.C'était trop demander.

L'injustice a encore de beaux jours à vivre,avec des intellos sans vision.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.