poésie

amour disparu

Que les coeurs s'éprennent de ce ce temps sans amour

moi mon coeur est resté faire la cour

comme on la faisait autrefois

et sans etre vulgaire;

mais le temps est passé des passions dévorantes

tout mot d'amour agresse

et tout regard détourne vers l'absence

 

je mourrai c'est certain, d'amour inassouvi:

il va beaucoup plus loin que les étreintes furtives

il vit parmi les roses,les cygnes et les glaieuls

loin des robes fendues comme une inconvenance

il est mort tué par"le temps raccourci"

et ne reviendra plus.

nous l'avons trop moqué.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.