jcg

jcg

Enseignant
Abonné·e de Mediapart

39 Billets

1 Éditions

Billet de blog 17 févr. 2013

"Le socialisme trahi - les causes de la chute de l'URSS", par Roger Keeran et Thomas Keeny, présentation et entretien

jcg

jcg

Enseignant
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

C'est un ouvrage de 330 pages que les Editions Delga publient, écrit par deux citoyens des Etats-Unis, Roger Keeran et Thomas Keeny. Roger Keeran enseigne l'Histoire dans une Université de New-York et Thomas Keeny est économiste. Dans la Dialectique des phénomènes humains et historiques, il faut donc constater que les meilleurs spécialistes de l'Histoire soviétique sont “américains”. Le paradoxe est apparent, seulement. En effet, en raison de l'Histoire de la “guerre froide”, de l'idéologie anticommuniste de la superstructure etats-unienne (de MacCarthy à la CIA jusqu'à Reagan), c'est dans ce pays que des milliers d'hommes et de femmes ont scruté, étudié, espionné, l'ex URSS, ont accumulé des documents. Il faut imaginer ce que peut représenter pour un citoyen des Etats-Unis comme Roger Keeran d'oser contredire toute la propagande fasciste qui depuis des décennies salit et insulte les principaux dirigeants de l'ex URSS, à commencer par Staline. Et en France ? En France, une “doxa” s'est forgée au fur et à mesure des décennies et s'est solidifiée, au point de se retrouver dans les livres d'Histoire, les manuels scolaires, les émissions de télévision et de radio, à savoir que, un, Staline était un monstre, deux, l'ex URSS s'est effondrée parce qu'il s'agissait d'un système stérile et en échec, trois, il s'agissait d'un régime totalitaire comparable au nazisme, etc (et dans les etc, on trouve l'affirmation selon laquelle Staline a été stupéfait et désarçonné par l'attaque allemande du 21/22 juin 1941). Que ce soit à son encontre ou même en son sein, l'ex URSS a subi les effets du “manichéisme” sectaro-religieux : avec le maccarthysme, les agents du FBI et de la CIA étaient des agents du Bien qui luttaient contre le Mal; l'empire du Bien (le capitalisme des USA) luttait contre l'empire du Mal. Après la disparition de l'URSS, le Bushisme des années 2000 a servi à nouveau cette nourriture mentale empoisonnée, en réchauffant les vieux plats. Mais plus le temps passe, plus les justifications simplistes de “la politique américaine”, intérieure et extérieure, passent plus difficilement ou ne passent pas du tout. Lorsque l'URSS existait, tout était justifié, y compris les moyens pour atteindre la “fin” qui justifie... Maintenant, “l'ennemi” n'existe plus, Ben Laden a été assassiné, et Al Qaeda est une nébuleuse fracturée, résiduelle, capable d'opérer des piqures de moustiques. Le temps est donc venu pour enfin pouvoir faire une Histoire, posée, sérieuse, dont les éléments pourront donc servir les conditions du nouveau présent que tant de citoyens du monde se souhaitent et préparent. C'est pourquoi cet ouvrage est important. Les idéologues absolument pour et absolument contre auront du mal. Les premiers seront déçus que Roger Keeran et Thomas Keeny démontrent que la politique du PCUS n'a jamais été un long fleuve tranquille, que des courants divers et même opposés s'y affrontaient, et que des “communistes” (parce qu'ils avaient une carte du PCUS) ne partageaient ni le désir ni l'enthousiasme ni la volonté pour la construction et le développement d'un monde communiste, et les seconds devront accepter d'entendre (qu'ils y répondent par des preuves s'il en ont), que l'URSS a été pendant longtemps un système économique et politique qui fonctionnait et réussissait, même partiellement – et s'ils se gaussent de ces résultats “partiels”, il faudra qu'ils nous expliquent pourquoi les pays capitalistes de l'Ouest ont eux aussi eu des résultats positifs partiels pendant tout le 20ème siècle (citons par exemple le chômage, le détournement des fonds publics et privés, la mise en danger de la vie d'autrui dans un monde productif dangereux, comme le prouve le dossier de l'amiante, etc) qui eux seraient compréhensibles et tolérables. L'ex URSS, (...)


Le document complet est à télécharger (format PDF) Téléchargement LE SOCIALISME TRAHI ROGER KEERAN ET THOMAS KEENY

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

Les articles les plus lus

À la Une de Mediapart

Journal — Cinéma
Jean-Luc Godard, l’entretien impossible
À l’heure où les bouleversements politiques, écologiques et sociaux semblent marquer la fin d’une époque, Mediapart a eu envie de rendre visite à Jean-Luc Godard, dont les films sont des mises en abyme inégalées des beautés et des troubles du monde. Mais rien ne s’est passé comme prévu. 
par Ludovic Lamant et Jade Lindgaard
Journal — France
Procès des sondages de l’Élysée : le PNF requiert finalement l’incarcération de Claude Guéant
La réouverture des débats a opposé deux thèses, ce vendredi, au tribunal de Paris. L'ex-ministre de Sarkozy assure qu’il ne peut pas rembourser plus rapidement ce qu’il doit encore à l’État. Le Parquet national financier estime au contraire qu’il fait tout pour ne pas payer.
par Michel Deléan
Journal — Santé
Didier Raoult sanctionné par la chambre disciplinaire du conseil de l’ordre
La chambre disciplinaire de l’ordre des médecins a sanctionné, le 3 décembre, d’un blâme le professeur Didier Raoult. Lors de son audition devant ses pairs, il lui a été reproché d’avoir fait la promotion de l’hydroxychloroquine sans preuve de son efficacité.
par Pascale Pascariello
Journal
Des traitements à prix forts, pour des efficacités disparates
L’exécutif a dépensé autour de 100 millions d’euros pour les anticorps monoclonaux du laboratoire Lilly, non utilisables depuis l’émergence du variant Delta. Il s’est aussi rué sur le Molnupiravir de MSD, malgré un rapport bénéfices-risques controversé. En revanche, les nouveaux remèdes d’AstraZeneca et de Pfizer sont très attendus.
par Rozenn Le Saint

La sélection du Club

Billet de blog
Ne vous en déplaise, Madame Blanc
Plusieurs médias se sont fait l’écho des propos validistes tenus par Françoise Blanc, conseillère du 6ème arrondissement de Lyon du groupe « Droite, Centre et Indépendants » lors du Conseil municipal du 18 novembre dernier. Au-delà des positions individuelles, cet épisode lamentable permet de cliver deux approches.
par Elena Chamorro
Billet de blog
Exaspération
Rien n’est simple dans la vie. Ce serait trop facile. À commencer par la dépendance physique à perpétuité à des tiers, professionnels ou non. Peut-être la situation évoluera-t-elle un tant soit peu lorsque les écoles de formation aux métiers du médico-social et du médical introduiront la Communication NonViolente (CNV) et le travail en pleine conscience dans leurs modules ?
par Marcel Nuss
Billet de blog
SOS des élus en situation de handicap
Voilà maintenant 4 ans que le défenseur des droits a reconnu que le handicap était le 1er motif de discrimination en France, pourtant les situations de handicap reconnues représentent 12% de la population. Un texte cosigné par l’APHPP et l’association des élus sourds de France.
par Matthieu Annereau
Billet de blog
Handicap, 4 clés pour que ça change !
Engagée depuis vingt ans pour l’égalité des droits de toutes et tous, je constate comme chacun que les choses avancent très peu. Les changements arriveront lorsqu’il sera compris que le handicap est un sujet social dont tout le monde doit s’emparer. Le 3 décembre, journée internationale du handicap : voici 4 solutions pour qu’advienne enfin une société inclusive !
par Anne-Sarah Kertudo