Débattre courtoisement

Cette campagne présidentielle a été le théâtre de débats houleux où les thèmes et les citoyens ont été oubliés. Il est possible de défendre ses idées sans insulter ni son adversaire ni ceux qui soit ne les partagent pas soit au contraire les combattent.

Bonjour amis journalistes et amis lecteurs de MEDIAPART

Ce billet pour tenter de calmer le jeu des débats et commentaires entre les “insoumis“ iréductibles et les autres.

J"ai apprécié la conduite des débats et entretiens menés par MEDIAPART, et en particulier l'entretien avec M. MACRON de vendredi soir, alors que j'étais hostile à ce monsieur.

Je pense que cet entretien sera utile pour faire le point après un an de présidence MACRON.

Je crois qu'il est possible de s'exprimer avec courtoisie et sans préjugé sur ceux les auditeurs ou celui à qui on répond.

Pour cela être capable d'apprécier ce qui relève d'un idéal, la réalité de la société actuelle ainsi que les courants qui la traverse et les institutions qui la conduisent.

A titre d'exemple : Nous sommes nombreux à penser que nos institutions sont mauvaises et que cette cinquième République est à bout de souffle. Nous sommes aussi nombreux à penser qu'il faudrait élire une assemblée constituante pour se donner de nouvelles institutions plus démocratiques et protégeant les citoyens contre toutes formes d'exclusion.

Et pourtant, si on analyse les résultats de cette élection, je ne suis pas certain du résultat, d'une part de l'élection de cette assemblée et encore moins que cette nouvelle constitution soit approuvée par la majorité des Français.

Je crois qu'il faut d'abord s'assurer que notre pays (ses habitants et ses forces vives) est toujours le pays de la déclaration des droits humains, et défenseur de la LIBERTE, de l'EGALITE, de la FRATERNITE et de la LAÎCITE (Comprise comme la liberté de conscience).

Si j'en juge par la montée des idées du FN et le fait de leur banalisation, que l'on puisse les mette au même niveau que le neo libéralisme, ou qu'une des raisons avancées pour combattre ce mouvement soit leur dangerosité économique j'en doute. 

De même à droite des idées ou programmes défendus sont plus proche de TRAVAIL, FAMILLE, PATRIE que de LIBERTE, EGALITE, FRATERNITE. Quand à la LAÏCITE elle est utilisée pour combattre une religion de façon prioritaire.

Enfin nous nous laissons trop gouverner par nos émotions et faisons trop peu appel à la raison.

Je propose que chacun de nous commence par lire ou écouter ce qui est dit en tentant de se mettre “dans la peau“ de celui qui s'exprime et commence soit par chercher les points sur lesquels il pourrait être d'accord, ou à l'inverse trouver les points de désaccord et les raisons valables de ce désaccord. Ensuite nous pouvons réagir soit pour poser des questions fin de mieux comprendre ce qui est dit, soit exprimmer un accord ou un désaccord en argumentant, mais toujours avec respect.

Pour terminer, je viens de lire (site SAUVONS L'EUROPE) 4 propositions urgentes pour l'EUROPE que je vous soumet.

Urgence 1. Mettre un terme à l’octroi de fonds européens pour installer une usine quand c’est un transfert pur et simple d’activités d’un Etat membre vers un autre !

Urgence 2. Conditionner l’octroi des fonds européens à des critères de convergence fiscale et sociale.

Urgence 3. La commande publique en Europe doit servir l’économie européenne, en particulier quand elle mobilise des fonds européens et dans les secteurs « stratégiques ».

Urgence 4. Créer un fonds souverain européen afin d’entrer au capital des entreprises, des coopératives,… pour les sécuriser et accompagner les politiques européennes d’innovation.

Merci à ceux qui auront pris le temps de me lire, j'attends vos commentaires et longue vie à MEDIAPART.

Jean-Pierre JOUANY

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.