Carnet de recherche "James Guillaume. Un itinéraire" sur Hypothèses.

James Guillaume (1844-1916), internationaliste suisse, est surtout connu pour avoir été l’un des dirigeants de la Fédération jurassienne avec Bakounine à partir de 1872. Après son départ pour Paris en 1878, il a activement participé à la création de l’école de la Troisième République aux côtés de Ferdinand Buisson.

https://jguillaume.hypotheses.org/

James Guillaume s’est imposé comme un passeur de pédagogie par ses travaux de vulgarisation sur l’histoire de l’éducation, publiés notamment dans le Dictionnaire de pédagogie et d’instruction primaire. Voici pourquoi son ami Buisson l’a qualifié, en 1914 « d’éducateur des éducateurs français ». Il fut aussi un historien majeur de l’école de la Révolution française au moment du Centenaire de 1889 et de l’institutionnalisation des études sur la période révolutionnaire aux côtés d’Aulard. Le lien entre toutes les « vies » de James Guillaume est sa croyance en l’émancipation politique du peuple par l’éducation. Ce carnet entend montrer l’actualité de cette conception libertaire de l’éducation en s’appuyant en particulier sur les recherches de Jean-Charles Buttier et Nora Köhler qui travaillent tous deux sous la direction de Charles Heimberg dans le cadre du projet FNS « Géographie, école républicaine, éducation publique, pédagogie libertaire » hébergé par l’Unige.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.