Jean-Charles Champagnat
Abonné·e de Mediapart

34 Billets

0 Édition

Billet de blog 3 févr. 2015

Le vent mauvais souffle à nouveau

Jean-Charles Champagnat
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Encore un enfant auditionné par la gendarmerie pour apologie du terrorisme.  Cette fois, cela se passe à Villers-Cotterêts (Aisne). L’enfant de 9 ans est accusé d'avoir crié « Allah Akbar, vive le Coran » pendant une minute de silence en hommage à Charlie Hebdo.

L’enfant a été entendu le 15 janvier par la gendarmerie, en présence de son père. Problème, selon le Procureur de la République « il n’y a aucun témoin qui entend ce garçon de neuf ans venir dire "Allah Akbar, vive le Coran ». Il s’agissait en fait d’un quiproquo entre deux enfants.

Le père de l’enfant a déposé plainte pour dénonciation calomnieuse et diffamation. Le Procureur a souhaité que les conclusions de l’enquête servent pour l’avenir à « éviter de s’emballer inutilement ».

Hier, c’est Nathalie Kosciusko-Morizet, intervenant sur BFM-TV, qui dénonce le fait qu’à Mulhouse « des dizaines d’enfants arrivent tous les jours en retard parce qu’ils sont à la prière où  ils sont emmenés par leurs parents ». Et de rajouter : « je dis que la dérive radicale, c’est une maltraitance. Cela le conduit où, l’enfant, de ne pas aller à l’école et d’aller à la prière à la place ? ». Ce faisant, la vice-présidente de l’UMP fait une proposition : le placement de ses enfants en dehors de leur famille !

Interrogé par France TV Info, le maire de Mulhouse fait dans la nuance en indiquant que « les enfants ne sont pas eux-mêmes à la prière ». Et s’il évoque bien « plusieurs témoignages » d'enseignants et de directeurs, il refuse de parler de dizaines d'enfants, évoquant plutôt « quelques cas isolés ». Le phénomène évoqué semble donc marginal. Contactés par France TV Info, plusieurs syndicats d'enseignants et de parents d'élèves ne sont même pas au courant de ce « problème ».

Il y a quelques jours, j’évoquais déjà ce risque d’amalgame et de stigmatisation, où je décrivais les premiers effets des attentats sur les enfants de confession musulmane.  Mais je n’imaginais pas que l’on puisse soupçonner sérieusement des enfants de 8 ou 9 ans de faire  « l’apologie du terrorisme ». Je n’imaginais pas que des femmes et des hommes politiques, dits « Républicains », donnent dans cette surenchère qui les conduit à faire de ces enfants les boucs émissaires de leurs propres échecs.  Car, pêle-mêle, ils accusent l’école, les prisons, les banlieues, les parents et maintenant les enfants.

Aucune leçon n’aura donc été tirée de l’épouvantable massacre de début janvier ? Non,  ils continuent tous, comme avant, poursuivant leur entreprise de démolition d’une société déjà bien éclatée. Les profiteurs d’abime s’en amusent, ils n’ont qu’à regarder, se tenir en embuscade et laisser les électeurs s’exprimer. Ce fut le cas ce week-end dans le Doubs. S’ils continuent, se sera aussi le cas en 2017.

Un vent mauvais souffle à nouveau sur la France, si nous n’y prenons pas garde, il risque de se transformer en tempête brune qui balayera tout sur son passage.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
#MeToo : Valérie Pécresse veut faire bouger la droite
Mardi, Valérie Pécresse a affiché son soutien aux victimes de violences sexuelles face au journaliste vedette Jean-Jacques Bourdin, visé par une enquête. Un moment marquant qui souligne un engagement de longue date. Mais, pour la suite, son équipe se garde bien de se fixer des règles.
par Ilyes Ramdani
Journal — Violences sexuelles
L’ancien supérieur des Chartreux de Lyon, Georges Babolat, accusé d’agressions sexuelles
Selon les informations de Mediacités, trois femmes ont dénoncé auprès du diocèse de Lyon des attouchements commis selon elles lors de colonies de vacances en Haute-Savoie par le père Babolat, décédé en 2006, figure emblématique du milieu catholique lyonnais.
par Mathieu Périsse (Mediacités Lyon)
Journal — Asie
Clémentine Autain sur les Ouïghours : « S’abstenir n’est pas de la complaisance envers le régime chinois »
Après le choix très critiqué des députés insoumis de s’abstenir sur une résolution reconnaissant le génocide des Ouïghours, la députée Clémentine Autain, qui défendait la ligne des Insoumis à l’Assemblée nationale, s’explique.
par François Bougon et Pauline Graulle
Journal
Sondages de l’Élysée : le tribunal présente la facture
Le tribunal correctionnel de Paris a condamné ce vendredi Claude Guéant à huit mois de prison ferme dans l’affaire des sondages de l’Élysée. Patrick Buisson, Emmanuelle Mignon et Pierre Giacometti écopent de peines de prison avec sursis.
par Michel Deléan

La sélection du Club

Billet de blog
Notre plan B pour un service public de l'énergie
[Rediffusion] Pour « la construction d’un véritable service public de l’énergie sous contrôle citoyen » et pour garantir efficacité et souveraineté sur l’énergie, celle-ci doit être sortie du marché. Appel co-signé par 80 personnalités politiques, économistes, sociologues, historiens de l’énergie dont Anne Debrégeas, Thomas Piketty, Jean-Luc Mélenchon, Aurélie Trouvé, Gilles Perret, Dominique Meda, Sandrine Rousseau…
par service public énergie
Billet de blog
Le nucléaire, l'apprenti sorcier et le contre-pouvoir
Les incidents nucléaires se multiplient et passent sous silence pendant que Macron annonce que le nucléaire en France c'est notre chance, notre modèle historique.
par Jabber
Billet de blog
Fission ou fusion, le nucléaire c’est le trou noir
Nos réacteurs nucléaires sont en train de sombrer dans une dégénérescente vieillesse ; nos EPR s’embourbent dans une piteuse médiocrité et les docteurs Folamour de la fusion, à supposer qu’ils réussissent, précipiteraient l’autodestruction de notre société de consommation par un effet rebond spectaculaire. Une aubaine pour les hommes les plus riches de la planète, un désastre pour les autres.
par Yves GUILLERAULT
Billet de blog
Un grand silence
L'association Vivre dans les monts d'Arrée a examiné le dossier présenté par EDF. Nous demandons, comme nous l'avons fait en 2010 et comme nombre de citoyens le font, que soit tenu un débat public national sur le démantèlement des centrales nucléaires : Brennilis, centrale à démanteler au plus vite.
par Evelyne Sedlak