132 enfants massacrés

Hier, en écrivant le billet consacré à la situation des enfants qui se trouvent au cœur des conflits armés, je n’imaginais pas que l’actualité allait l’illustrer de manière aussi terrible.

En effet, le Pakistan vient de vivre la pire attaque terroriste de son histoire. Hier, six « talibans » ont pénétré dans une école de la ville de Peshawar pour commettre un attentat en représailles aux actions menées par les forces militaires du pays contre leur mouvement. Bilan : 141 morts dont 132 enfants. On ne trouve pas les mots pour qualifier une telle horreur. Comment des hommes peuvent-ils en arriver à massacrer des enfants. Comment peuvent-ils justifier une telle tuerie ? Cela dépasse l’entendement.

« Daech », « AQMI », « Boko Haram », « Talibans », entités monstrueuses nées sur les décombres de terribles conflits et symptômes de la maladie qui ronge le monde.

Ce n’est plus le retour à un moyen-âge obscur mais un grand bond en arrière vers le primitif.

Hier le Pakistan et le monde avec lui sont entrés dans la nuit.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.