Jean-Charles Champagnat
Abonné·e de Mediapart

34 Billets

0 Édition

Billet de blog 20 juin 2015

Monde : l’enfer pour 60 millions de réfugiés

Jean-Charles Champagnat
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Nous assistons à la pire crise de réfugiés de notre histoire, des millions d’hommes, de femmes et d’enfants luttant pour survivre face à des guerres terribles, des dictateurs sanguinaires, des problèmes climatiques, des réseaux de trafiquants d’êtres humains et des gouvernements qui privilégient leurs intérêts politiques au détriment de la compassion humaine.
Et les chiffres sont terribles :

  • Un million de réfugiés climatiques ayant désespérément besoin d’être réinstallés.
  • Quatre millions de réfugiés syriens luttant pour survivre en Turquie, au Liban, en Jordanie, en Irak et en Égypte.
  • Plus de trois millions de réfugiés en Afrique subsaharienne, dont un petit nombre seulement se voit proposer des places de réinstallation depuis 2013.
  • 3 500 personnes mortes noyées en tentant de traverser la Méditerranée en 2014 ; 1 865 depuis le début de l’année 2015.
  • 300 personnes mortes dans la mer d’Andaman au cours du premier trimestre 2015 en raison du manque de nourriture, de la déshydratation et des violences commises par les équipages des bateaux.

Les trois pays dont la population est la plus affectée sont la Syrie (7,6 millions de déplacés internes et 3,88 millions de réfugiés fin 2014), l’Afghanistan (au total 2,59 millions de personnes) et la Somalie (au total 1,1 million).

Le Haut-Commissariat aux Réfugiés (HCR) recense au total 60 millions de déracinés dans le monde.

Parmi eux, des centaines  de milliers d’enfants.

Certains les comparent à de grosses fuites d’eau, d’autres à des flots, des tsunamis, d’autres encore à des hordes d’envahisseurs. Des murs se construisent en Hongrie et en méditerranée. Des clôtures s’érigent un peu partout dans le monde et, quand ils arrivent à passer, ils sont chassés impitoyablement à coup de matraques. Une grande partie du monde et ses dirigeants  semblent oublier, que derrière le terme de « migrants », il y a des êtres humains : des hommes, des femmes et des enfants.

En cette journée mondiale des réfugiés, il serait temps que les gouvernements du monde entier se mobilisent et veillent à ce que personne ne perde la vie en tentant de se mettre en sécurité. Ils doivent offrir un abri sûr aux réfugiés désespérés, créer un fonds mondial pour les réfugiés et prendre des mesures concrètes pour lutter contre les réseaux qui se livrent à la traite d’êtres humains. Il est temps que les dirigeants du monde renforcent la protection des réfugiés. Ils éviteront ainsi de se rendre complices de cette tragédie pourtant évitable et dont ils sont, en grande partie, responsables.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Santé
Le naufrage d’un ministre désinvolte
Le voyage de Jean-Michel Blanquer aux Baléares, à la veille d’une rentrée scolaire à haut risque, résume deux années de gestion de la pandémie de Covid-19 : par désintérêt manifeste, il n’a jamais répondu aux craintes et à l’épuisement des enseignants comme des familles. 
par Caroline Coq-Chodorge
Journal
Anne Hidalgo face à Mediapart
Ce soir, une invitée face à la rédaction de Mediapart : la maire de Paris et candidate socialiste à l’élection présidentielle.  
par à l’air libre
Journal — Industrie
Industrie française : l’attractivité de la rente
Accusé d’être le fossoyeur de l’industrie, Emmanuel Macron entend contre-attaquer : grâce à sa politique, la France aurait retrouvé son attrait pour les investisseurs étrangers. Mais il confond compétitivité-prix et attractivité, qui repose sur des écosystèmes détruits systématiquement par le gouvernement au profit d’un capitalisme de rente.
par Martine Orange
Journal
La Serbie fait front derrière son héros Novak Djoković
Les aventures australiennes de l’actuel numéro un du tennis mondial, et son expulsion, ont mobilisé la Serbie, qui a défendu bec et ongles son champion. Sûrement parce qu’il incarne depuis plus d’une décennie les espoirs de tout le pays, mais aussi ses profondes contradictions. 
par Jean-Arnault Dérens, Laurent Geslin et Simon Rico

La sélection du Club

Billet de blog
La farandole ultra-droitière d'un ministère de « l'Instruction publique »
Eric Zemmour vient de présenter comme un point important de son programme éducatif la « création d'un grand ministère de l'Instruction publique ». Cela avait déjà été préconisé dès 2013 dans le projet d'« une droite forte » rédigé par deux secrétaires nationaux de l'UMP : Guillaume Peltier et Didier Geoffroy. Et Jean-Michel Blanquer l'aurait aussi suggéré à Emmanuel Macron lors de sa nomination.
par claude lelièvre
Billet de blog
Université et Recherche, fondements d'une VIème République, démocratique et sociale
Emmanuel Macron a prononcé un discours au congrès de la conférence des présidences d’Universités ce jeudi 13 janvier, dans lequel il propose une réforme systémique de l’université. Des chercheurs et enseignants-chercheurs membres du parlement de l’Union Populaire, des députés, ainsi que des membres de la communauté universitaire lui répondent.
par Membres du parlement de l’Union Populaire
Billet de blog
La gauche et l’éducation : l’impensé des savoirs scolaires
D’un débat entre représentants des candidats de gauche et de l’écologie sur l’éducation ressort l’impensé partagé des savoirs scolaires.
par Jean-Pierre Veran
Billet de blog
De la grève, de l'unité syndicale et de sa pertinence
Attention : ce billet n'est pas anti-syndicaliste. Il sera peut-être qualifié comme tel par des gens qui ne savent pas lire. Je laisse volontiers ceux-là dans leur monde noir et blanc. Je suis syndiqué et j'invite tout le monde à l'être. Sans syndicats nous mourrons. On n'aimerait juste pas mourir avec. 
par Jadran Svrdlin