Jean-Charles Champagnat
Abonné·e de Mediapart

34 Billets

0 Édition

Billet de blog 24 févr. 2015

Les enfants nouvelles cibles des géants d’Internet

Jean-Charles Champagnat
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Lundi, le géant de l’Internet « Google » a lancé « YouTube Kids ». Il s’agit d’une application gratuite de vidéo en ligne, séparée du « YouTube » traditionnel et entièrement pensée pour les enfants tant dans le contenu que dans le contenant. Selon Google, cette application «  vise essentiellement deux choses : réduire le risque d’être exposé à du contenu peu recommandable pour les jeunes et contrôler le temps passé à regarder des vidéos en ligne ».

Dans cette nouvelle application tout aurait été pensé en fonction des enfants. Ils trouveront surtout du contenu américain, notamment de « National Geographic Kids » ou encore de « Thomas & Friends ». Ils pourront aussi faire des recherches par sujet, mais « pas n’importe lesquels ». Il y aura également des restrictions et un contrôle parental.

Une autre forme de contrôle s’exercera dans la durée d’utilisation. En effet, les parents pourront déterminer le laps de temps pendant lequel ils souhaitent que leurs enfants utilisent la plateforme. Après cette durée, l’application se verrouillera et il faudra entrer un mot de passe pour la réactiver.

Mais sous ces intentions consensuelles, il semble bien que les enfants soient le nouveau marché à conquérir. Google se positionne ainsi sur les nouveaux besoins de nos têtes blondes et leur permettre ainsi de consommer des contenus médias au gré de leurs désirs.

Là où le bât blesse, c’est que cette application gratuite sera financée par la publicité accentuant ainsi le rôle prescripteur des enfants. Les annonceurs se frottent déjà les mains car une telle application a de quoi séduire. Elle leur permettra en effet de diffuser des campagnes publicitaires auprès d'une audience très ciblée. Ils savent tous qu’avant l’âge de 12 ans, un enfant aura vu près de 100 000 spots publicitaires !

Pour l’instant cette application ne concerne que le marché américain mais elle devrait débarquer en France dans les prochaines semaines.

D’autres géants du net se lancent également sur ce créneau juteux : « Twitter » vient tout juste de lancer « Vine Kids » et « Facebook » serait aussi en train de travailler à une version pour enfants.

Par ailleurs, cela fait sept ans que « Dailymotion », le concurrent français de « YouTube », a développé son portail pour les enfants, « Dailymotion kids ». En 2014 en France, la troisième vidéo la plus regardée sur Internet était d'ailleurs une compilation d'une heure de « Petit ours brun », derrière les vidéos des humoristes « Norman et Cyprien ». Les dessins animés étaient en 2014 le troisième genre le plus regardé sur les appareils mobiles.

Une fois de plus la vigilance et la prévoyance des parents devra être à son maximum concernant  l'absorption des messages publicitaires qui seront diffusés en préambule des contenus auxquels les enfants auront accès à travers ces applications.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

Les articles les plus lus
Journal — Financement de la vie politique

À la Une de Mediapart

Journal
La faim, seule certitude dans le chaos afghan
Alors que le pays vit un effondrement économique total, les talibans hésitent entre davantage de répression et une très relative modération. Sur la scène internationale, ils n’ont marqué aucun point. À l’intérieur, la famine menace toutes les provinces.
par Jean-Pierre Perrin
Journal — Violences sexuelles
Violences sexistes à Radio France : face à un constat accablant, la présidence tâtonne
Le dernier rapport commandé par la présidence est dévastateur pour le groupe public : il pointe une « culture de tolérance au sexisme » et décrit un manque de réaction criant de l’encadrement ces dernières années. La présidence promet de tout changer. Mais la défiance est grande.
par Lénaïg Bredoux et Antton Rouget
Journal — France
« Travail dissimulé », « pensées suicidaires... » : le rapport choc sur les locales de France Bleu
Une expertise « risques graves » menée par un cabinet de conseil dans les stations de Radio France met au jour des conditions de travail et une souffrance inquiétantes. De multiples alertes avaient été lancées, la direction assure prendre le sujet « à bras-le-corps ».
par Ambre Mérianne
Journal — France
Élèves handicapés : les vilénies de Zemmour, le tollé, et après ?
Les adversaires d’Éric Zemmour font part de leur indignation après ses propos sur « l’obsession de l'inclusion » scolaire, qui serait « une mauvaise manière faite aux autres enfants ». Une « obsession » qui manque pourtant cruellement de moyens. Et jusque-là, de propositions à la hauteur.
par Caroline Boudet

La sélection du Club

Billet de blog
En état de mort cérébrale, que reste-t-il à attendre du Parti Socialiste ?
Incapable de produire la moindre idée, le PS ne peut que se reposer sur ses gloires passées et les petites manoeuvres de ses dirigeants pour conserver leur poste. Le parti ne suscite à gauche que mépris, ou pire, indifférence, et sa défaite annoncée pourrait être une nouvelle étape vers sa disparition. Mais serait-ce si grave ?
par Gauche Pinard
Billet de blog
La petite musique de l'union pour l'union m’agace
Je n'ai pas signé la tribune de « l'Appel des Jeunes pour l'union de la Gauche en 2022 »¹ parue dans Le Monde le 8 janvier, et je veux expliquer pourquoi dans ce billet. Cette tribune ne propose pas de méthode, ne prend pas en compte les enjeux stratégiques de chaque candidature et fait semblant de ne pas voir des choses pourtant fondamentales. Par consensualisme ? Par naïveté ?
par Etienne COGNET
Billet de blog
Il faut considérer avec pragmatisme la candidature de Jean-Luc Mélenchon
Accepter que la candidature de Jean-Luc Mélenchon soit la mieux placée pour amener la gauche au second tour permettrait d'accélérer les funérailles du vieux monde. Les électeurs et les militants des partis de gauche peuvent aujourd'hui faire un choix pragmatique, que leurs représentants n'ont pas su (ou pas pu) faire, en vue de mieux se projeter collectivement dans l'avenir.
par Electeurdegauche
Billet de blog
La Primaire Populaire confirme l'échec : un autre Hamon est possible
Ce collectif, qui avait pour ambition originelle d'organiser une grande primaire de l'ensemble de la gauche, se retrouve après plusieurs déconvenues à muter vers une nouvelle formule s'apparentant désormais à un simple vote de consultation présentant une sélection discutable des candidats de "gauche" (dont certains qui refusent) et ce afin de simplement obtenir l'investiture de l'organisme.
par Eliot Thibault