Jean-Charles Champagnat
Abonné·e de Mediapart

34 Billets

0 Édition

Billet de blog 26 sept. 2016

Un téléfilm, consacré au harcèlement scolaire, ne fait pas l'unanimité

Demain, sur France 3 à 20h30, sera diffusé un téléfilm consacré au harcèlement scolaire. Il s’appuie sur le drame qui a secoué le collège de Briis-sous-Forges (91) en février 2013

Jean-Charles Champagnat
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Il raconte l’histoire de Marion Fraisse, qui avait 13 ans, quand elle s’est pendue à son domicile et le drame vécu par sa mère qui, atteinte au plus profond d’elle-même, remonte le fil de ces terribles évènements pour rendre justice à sa fille.

Certes, si tout le monde comprend la souffrance de cette femme, l’engouement médiatique autour de cette affaire ne fait pas l’unanimité. Ce sont d’abord les enseignants du collège qui dénonce une vision tronquée de l’affaire. En effet, selon une enseignante, porte-parole de la quasi-totalité de ses collèges « on entend que la version de la mère ».  Pour les enseignants, « le traitement de cette affaire tragique manque cruellement de recul et d'objectivité, et trop de personnes se retrouvent injustement accusées ».

Car, le principal, les enseignants, des élèves aujourd'hui au lycée, ont tous été entendus par les gendarmes et cela n'a donné lieu à aucune mise en examen par le Juge d’Instruction d’Evry en charge du dossier.  Par ailleurs, une enquête interne menée par l'Education Nationale a conclu à l'absence d'anomalies.

De son côté, Bernard VERA,  Maire de Briis-sous-Forges, également Sénateur de l’Essonne (PCF), a interpellé la Ministre de l’Education Nationale, Najat-Vallaud Belkacem pour dénoncer ce téléfilm que beaucoup de ses concitoyens considèrent à charge.  Pour lui, « la programmation de ce téléfilm ne fait que raviver la souffrance des élèves et des enseignants du Collège de son village ». Il demande, le report de sa diffusion après la fin de l’instruction judiciaire.

Le harcèlement scolaire est une vraie réalité. Selon un rapport de l’Observatoire international de la violence à l’Ecole, datant de 2011, 1,2 million d’élèves seraient  harcelés à l’école. Cela mérite donc que l’on s’en préoccupe et que les médias s’emparent de ce sujet. Cependant, il est regrettable que la télévision s’appuie sur un drame trop récent, et surtout pas encore jugé, pour aborder ce fléau dans la sérénité.

Espérons donc que le débat, qui suivra le téléfilm, permette à tous les points de vue de s’exprimer.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Médias
La commission d’enquête parlementaire ménage Bernard Arnault…
L’audition du patron de LVMH par la commission d’enquête du Sénat sur la concentration des médias s’est déroulée de manière aussi calamiteuse que celle de Vincent Bolloré. La plupart des dangers qui pèsent sur l’indépendance et l’honnêteté de la presse ont été passés sous silence.
par Laurent Mauduit
Journal — Médias
… après avoir tenu café du commerce avec Vincent Bolloré
Loin de bousculer Vincent Bolloré, la commission d’enquête du Sénat sur la concentration des médias s’est montrée approximative et bavarde, mercredi, au lieu d’être rigoureuse et pugnace. L’homme d’affaires a pourtant tombé un peu le masque, laissant transparaître ses attaches nationalistes.
par Laurent Mauduit
Journal
Didier Fassin : « On est dans un basculement qui n’était pas imaginable il y a 5 ans »
Alors que l’état de crise semble être devenu la nouvelle normalité, quelles sont les perspectives pour notre société ? Didier Fassin, directeur d’études à l’EHESS qui publie « La société qui vient », est l’invité d’« À l’air libre ».
par à l’air libre
Journal — Justice
Au procès d’Éric Zemmour, la politique de la chaise vide 
Jugé jeudi pour avoir dit que Philippe Pétain avait « sauvé les Juifs français », Éric Zemmour n’est pas venu à son procès en appel. Faute d’avoir obtenu un renvoi après la présidentielle, son avocat a quitté la salle. Le parquet a requis 10 000 euros d’amende contre le candidat d’extrême droite.
par Camille Polloni

La sélection du Club

Billet de blog
Fission ou fusion, le nucléaire c’est le trou noir
Nos réacteurs nucléaires sont en train de sombrer dans une dégénérescente vieillesse ; nos EPR s’embourbent dans une piteuse médiocrité et les docteurs Folamour de la fusion, à supposer qu’ils réussissent, précipiteraient l’autodestruction de notre société de consommation par un effet rebond spectaculaire. Une aubaine pour les hommes les plus riches de la planète, un désastre pour les autres.
par Yves GUILLERAULT
Billet de blog
Le nucléaire, l'apprenti sorcier et le contre-pouvoir
Les incidents nucléaires se multiplient et passent sous silence pendant que Macron annonce que le nucléaire en France c'est notre chance, notre modèle historique.
par Jabber
Billet de blog
Un grand silence
L'association Vivre dans les monts d'Arrée a examiné le dossier présenté par EDF. Nous demandons, comme nous l'avons fait en 2010 et comme nombre de citoyens le font, que soit tenu un débat public national sur le démantèlement des centrales nucléaires : Brennilis, centrale à démanteler au plus vite.
par Evelyne Sedlak
Billet de blog
Électricité d'État, non merci !
La tension sur le marché de l’électricité et les dernières mesures prises par l’Etat ravivent un débat sur les choix qui ont orienté le système énergétique français depuis deux décennies. Mais la situation actuelle et l'avenir climatique qui s'annonce exigent plus que la promotion nostalgique de l'opérateur national EDF. Par Philippe Eon, philosophe.
par oskar