Sur Radio BTLV : « Nous sommes dirigés par des mafieux !... »

 

Podcast du lundi 13 octobre 2014 sur la radio BTLV (Bob vous dit toute la vérité).

 

Voilà les cinq premières minutes de l’interview qui a duré une heure :

 

Bob : « Déjà est-ce qu’il y a une vraie lutte contre la corruption en France ?... »

Jean-Charles DUBOC: « Pas tellement car nos élus sont intouchables.

Il y a des affaires connues comme les frégates de Taïwan où il y a eu un milliard d’euros de rétro-commissions.

On ne sait toujours pas qui a touché. Très vraisemblablement des élus de premier rang ; donc je n’innove pas tellement.

Par contre, je suis sur un détournement de fonds qui défie l’imagination. C’est la disparition des milliards de la Division Daguet !... »

Bob : « C’est quoi, ça ?... C’est la guerre du Golfe 1991 ?... »

JCD : « Pendant la guerre du Golfe 1991 on a envoyé en gros 18.000 hommes successivement dans le Golfe pour virer Saddam Hussein du Koweït. Cela a causé énormément de frais qui ont été remboursés par le Koweït, l’Arabie Saoudite, les Emirats Arabes-Unis. »

Bob : « Notre investissement humain a été remboursé par ?... »

JCD : « L’investissement humain et en matériel. J’ai eu les chiffres de 3,5 milliards de dollars de l’époque, ce qui fait 7 milliards 600 millions d’euros en valeur actuelle. Cela fait une centaine d’Airbus. Une somme énorme. Et l’information que j’ai eu – j’étais pilote de long-courrier à l’époque ; j’allais très souvent dans le Golfe – c’était que François Mitterrand aurait dérobé, détourné, les indemnités de la guerre du Golfe !... »

Bob : « Nooon !... »

JCD : « Si !... »

Bob : « On le savait un peu margoulin, mais là … »

JCD : « Mais là, détourner le prix de 100 Airbus, il faut quand même le faire !... Et puis, c’est l’argent du sang de nos soldats. Il ne faut quand même pas oublier… »

Bob : « Oui, mais ça, c’est des informations qui vous venaient aux oreilles ?... »

JCD : « Oui, mais j’ai vérifié. Il se trouvait qu’à l’époque j’étais en contact avec l’Etat-major des armées. A très haut niveau… »

Bob : « Et eux vous ont communiqué cette information ?... »

JCD : « Non… En fait, un jour, je déjeunais au Yacht Club de France avec un général, un haut cadre scientifique de la Défense, et le thème était les nouveaux types de propulsion et je leur présentais mon projet de grands voiliers-écoles pour la réinsertion des jeunes.

J’avais créé un laboratoire d’idées qui s’appelait les Clippers de Normandie et à l’époque j’avais une trentaine d’amiraux à bord dont trois chefs d’Etat-major. Donc j’avais accès à l’Etat-major des Armées.

Et, au milieu du repas, je dis « Il parait que François Mitterrand a dérobé les indemnités de la guerre du Golfe… »

Et le général qui était en face, un deux étoiles, me dit : « Mais on sait !... J’en ai même discuté avec le colonel du GLAM et pour sa carrière, il ne dit rien… »

Donc, j’ai eu des informations tout en haut de la Défense nationale…

J’étais au RPR à l’époque, et j’ai été voir un député que je connaissais bien et je lui ai dit : « Vous pourriez vérifier cela parce que c’est quand même fou ?... » et puis il me dit quinze jours après : « Personne ne bouge !… »…

Et là j’ai déposé les informations au ministère des finances… »

 

La suite est pleine de surprises, et c’est en Podcast gratuit sur :

http://youtu.be/VqD_M5PeDJ4

 

Jean-Charles DUBOC

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.