Jean-Charles Duboc
Abonné·e de Mediapart

263 Billets

0 Édition

Billet de blog 27 déc. 2013

Guerre du Golfe et capitulation sans condition de Bercy !...

Jean-Charles Duboc
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

 Les aventures de « Tin-tinne » et de « l’Ami-râle Pad-Ock »  (II)

AVERTISSEMENT : Les noms de lieu et des acteurs de ce billet humoristique ne désignent absolument personne en particulier.

Toute ressemblance avec des personnages, des lieux, des actions, des situations ayant existé ou existant par ailleurs dans la voie lactée (et autres galaxies) y est donc purement et totalement fortuite !    

En guise d’avertissement à tous les « Krétins stratosphériques », tous les « Agités-para-phrénik », tous les « Pygmées intellectuels », on peut affirmer, sans pouvoir se tromper aucunement, que tout rapprochement des personnages qui sont dépeints dans ce « blog », avec tel ou tel personnage réel ou humoristique ayant existé sur la planète « Terre », par exemple, ne peut qu’être hasardeux et ne saurait que dénoncer et démontrer la véritable intention de nuire de l’auteur de ce rapprochement ou mise en parallèle !

Ces « grincheux » là seront SEULS à en assumer l’éventuelle responsabilité devant leurs contemporains…

J’ai adressé, le 22 décembre dernier, un courrier humoristique à « Tin-tinne », rédacteur en chef de MEDIAPART :

http://blogs.mediapart.fr/blog/jean-charles-duboc/221213/lettre-humoristique-edwy-plenel

Dans cette lettre, je raconte comment « L’Ami-râle Pad-Ock » a déposé des informations, le 19 janvier 1998, à la Brigade de contrôle et de recherche (BCR) du Havre, dépendante de la Direction nationale des enquêtes fiscales (DNEF), au sujet du détournement, par « Myth-Errant » et ses mafieux, des 3,5 milliards de dollars d’indemnités de la guerre du Golfe de 1991.

Une affaire incroyable digne d’une « Raie-Pue-Blik-Bananière » !...

Mille millions de mille sabords !...

L’enjeu est tout simplement la survie de MEDIAPART, pris à la gorge par Bercy qui a lancé un redressement fiscal portant sur l’application de la TVA à la presse électronique.

En effet, d’un côté, la presse est taxée au taux de 2,1%, tandis que, d’après Bercy, la presse du web doit être taxée au taux de 19,6% !...

Une sacrée différence, avec un redressement qui se monterait à près de 6 millions d’euros !...

Dans ce courrier humoristique à « Tin-tinne », je rappelle les 14 courriers, relatifs au détournement des indemnités de la guerre du Golfe que j’ai envoyés, depuis 1998, aux ministres des finances qui se sont succédé à Bercy !...

Et je n’ai jamais eu de réponse !...

La somme dérobée se monte à 7,3 milliards d’euros, en valeur 2010, année où « Bling-bling » notre « ex Divin-et-Ô-combien-vénéré-Président » a organisé le rapatriement des fonds qu’il a placés dans le « Grand Emprunt 2010 ».

Parce que le « Grand Emprunt 2010 » n’est qu’un montage financier !...

On peut avoir une idée du génie des inspecteurs généraux des finances de la forteresse Bercy dans le roman « Opération Juliette-Siéra » de « I-Cube », qui raconte cette affaire :

http://infreequentable.over-blog.com/article-operation-juliette-siera-xix-53521846.html

Mille sabords !...

Le « Grand Emprunt 2010 » se monte à 35 milliards d’euros.

Les fonds auraient été récupérés sur un trust à Londres où se trouvaient  les indemnités de la guerre du Golfe, plus de 7 milliards d’euros, auxquels se sont ajouté une partie des fonds escroqués lors de l’opération sur l’extinction des puits de pétrole en feu au Koweït.

En effet, le Koweït a signé un contrat de 22 milliards de dollars avec Joseph Ferrayé et Christian Basano pour éteindre les puits en feu avec la technologie à l’azote liquide (-200°).

Le contrat se monte à 21 milliards de dollars de l’époque, soit 43 milliards en valeur actuelle.

Ils n’ont rien touché.

Grâce à cette technologie, l’extinction des puits en feu a coûté seulement un milliard de dollars, ce qui explique les 21 milliards de dollars escroqués au Koweït en 1991.

En valeur actuelle on approche les 43 milliards d’euros.

Avec de l’argent bien placé à 4,9% auprès de l’Allemagne, qui cherchait des fonds après la réunification, on approche les 48 milliards d’euros en valeur 2013 !...

Il faut bien différencier les deux dossiers :

1/ Le détournement des indemnités de la guerre du Golfe 1991 qui représentent 7,3 milliards d’euros ;

2/ L’escroquerie sur l’extinction des puits de pétrole en feu au Koweït qui atteint les 48 milliards d’euros.

On arrive ainsi à un total de fonds détournés qui atteint 55 milliards d’euros.

Ça a tellement hurlé, notamment à la « CYA » qui avait avancé 15 milliards pour calmer les Koweitiens, que « Bling-bling » a organisé la récupération d’une partie de ces fonds.

Ceux-ci ont été placés ensuite dans le « Grand emprunt 2010 » pour un montant de 35 milliards d’euros.

Une partie a servie à rembourser les Américains qui avaient mis la pression sur le gouvernement.

C’est-à-dire qu’il y a encore 20 milliards d’euros qui se baladent dans la nature !...

D’où, peut-être, les 15 millions d’euros sur le compte de « Cas-zut-hac », et les 7 millions d’euros de l’appartement du fils de « Laure-Rend-Fafa » !...

Amusant, n’est-ce pas ?...

Par contre, ce qui est moins amusant, c’est que Bercy va faire un redressement fiscal de près de 6 millions d’euros à MEDIAPART alors qu’ils laissent dans la nature, sans broncher, des milliards d’euros !...

D’où le courrier humoristique à « Tin-tinne », car « L’Ami-râle Pad-Ock » est franchement de « mauvais poil » !...

Trop, c’est trop !...

Logiquement, Bercy va tout faire pour éteindre l’incendie.

En effet, le ministère des « Phynances » va tout faire pour éviter que « Tin-tinne » sorte du bois pour mettre son nez dans ce « Méga-bourbier » que constitue la disparition des indemnités de la guerre du Golfe ainsi que l’escroquerie sur l’extinction des puits de pétrole en feu au Koweït !...

Parce que là, la publicité qui serait faite sur ces deux affaires provoquerait dans l’opinion publique des dégâts considérables pour l’image d’un des principaux ministères de notre « Raie-Pue-Blik-Bananière » (RPBB).

Aussi, je prévois une capitulation sans condition de Bercy, et cela pour le début de la prochaine semaine.

En effet, j’ai l’expérience de l’arrêt de la grève des pilotes de ligne de juin 1994.

C’était l’époque où je n’étais que le « Capitaine Pad-Ock » dans mes interventions humoristiques auprès des politiques et des journalistes.

Depuis, j’ai pris du grade !...

Mille sabords !...

J’ai détaillé mon action dans ce courrier :

http://euroclippers.typepad.fr/alerte_ethique/lettre_dsk_du_8_juin_1998_grve_des_pilotes/

A l’époque, en tant que commandant de bord B747 à « Air Transe », j’étais en contact constant avec les dirigeants du syndicat national des pilotes de ligne (SNPL), notamment avec « Jean-Charles Corps-Bête », président du Bureau « Air Transe » et  « Carre-Los Garre-SIA » qui était un camarade de ma promotion EPL A14, à ENAC, en 1971.

Dès janvier 1998, je les ai informés du dépôt à la BCR du Havre de mes informations sur le détournement de plus d’un milliard de dollars, par « Myth-Errant », des indemnités de la guerre du Golfe de 1991.

Une grève très dure a été lancée par le SNPL le 1er juin 1998, c'est-à-dire une semaine avant le Mondial de Football, un événement planétaire sur lequel les médias du monde entier étaient focalisés.

J’ai ouvert les hostilités le 2 juin en envoyant un courrier à « Jean-Pascal Beau-fret », directeur général des impôts.

Lorsque j’ai transmis cette lettre à « Jean-Charles Corps-Bête », il m’a déclaré qu’il allait révéler le détournement des indemnités de la guerre du Golfe par « Myth-Errant » si la direction « d’Air Transe » lançait « ses chevaux de guerre » dans les médias !...

Compte tenu de la détermination du président du SNPL, et de la probabilité d’une semaine très dure, j’ai envoyé, le 8 juin 1998, un courrier à « Déesse-Kha », ministre des Finances, lui rappelant le dossier.

J’ai aussi faxé cette lettre aux syndicats de pilotes puis au syndicat des mécaniciens navigants (SNOMAC) dont le président, Michel Drouard, était un ami, aujourd’hui décédé et à qui je dois de rendre hommage pour son courage et sa ténacité.

Mais j’ai aussi envoyé ce courrier à la présidence « d’Air Transe », au cabinet de « Déesse-Kha », à l’AFP et à l’ensemble de la presse !...

Et le résultat a été immédiat, impensable…

En effet, lorsque j’ai écouté la radio le matin du 9 juin, j’ai eu l’incroyable surprise d’entendre qu’un accord avait été conclu pendant la nuit entre le SNPL et la direction « d’Air Transe » et que la grève s’arrêtait !...

C’est ainsi que la grève des pilotes de ligne de juin 1998 s’est arrêtée d’une façon que tous les acteurs et les observateurs ont qualifié ῝d’incompréhensible῝ !...

Il a fallu une semaine pour que Bercy capitule en rase campagne.

C’est le temps qu’il va falloir pour que Bercy cède face à MEDIAPART.

Aussi, j’anticipe une capitulation de Bercy pour le lundi 30 décembre ou le mardi 31 décembre 2013.

Car plus le temps passe et plus la note « Lettre humoristique à Edwy Plenel » risque de passer à la « Une » de MEDIAPART.

Dans ce cas-là, la situation sera ingérable et explosive car ce sont des dizaines de milliers de lecteurs qui vont prendre connaissance d’un seul coup d’une affaire d’une gravité extrême qui ne pourra pas rester bien longtemps ignorée des médias.

Mille millions de mille sabords !...

« L’Ami-râle Pad-Ock »

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Europe
L’« année zéro » de la diplomatie allemande
La Russie vient de donner une rude leçon de géopolitique à l’Allemagne en lui rappelant sa vulnérabilité militaire et économique. Pour la diplomatie allemande, qui a misé sur la carte russe pendant vingt ans, l’humiliation est profonde, et le constat brutal. Premier volet de notre série sur « l’adieu au pacifisme » outre-Rhin.
par Thomas Schnee
Journal — Liberté d'expression
Un retour sur l’affaire Rushdie
Alors que Salman Rushdie a été grièvement blessé vendredi 12 août, nous republions l’analyse de Christian Salmon mise en ligne en 2019 à l’occasion des trente ans de l’affaire Rushdie, lorsque l’ayatollah Khomeiny condamna à mort l’écrivain coupable d’avoir écrit un roman qu’il jugeait blasphématoire. Ce fut l’acte inaugural d’une affaire planétaire, sous laquelle le roman a été enseveli.
par Christian Salmon
Journal — Climat
Près de Montélimar, des agriculteurs exténués face à la canicule : « Beaucoup de travail et de questions »
Mediapart a sillonné la vallée de la Valdaine et ses environs dans la Drôme, à la rencontre d’agriculteurs qui souffrent des canicules à répétition. Des pans de récoltes grillées, des chèvres qui produisent moins de lait, des tâches nouvelles qui s’accumulent : paroles de travailleurs lessivés, et inquiets pour les années à venir.
par Sarah Benichou
Journal
Un homme condamné pour violences conjugales en 2021 entre dans la police
Admis pour devenir gardien de la paix en 2019, condamné pour violences conjugales en 2021, un homme devrait, selon nos informations, prendre son premier poste de policier en septembre dans un service au contact potentiel de victimes, en contradiction avec les promesses de Gérald Darmanin. Son recrutement avait été révélé par StreetPress.
par Sophie Boutboul

La sélection du Club

Billet de blog
Face aux recommandations du GIEC, comment réconcilier l’écologie avec le nucléaire
L'écologie politique a toujours manifesté une aversion contre le nucléaire. Pourtant, cette source d'énergie décarbonée n'est pas dénuée d'intérêt. D'où vient alors ce désamour pour le nucléaire ? Le nucléaire devrait se guérir de deux maux: sa filiation militaire qui met en exergue sa dangerosité, et l'absence d'une vision stratégique renouvelée et forgée avec l'adhésion de la société.
par francois brechignac
Billet de blog
Le piège du nucléaire
Maintenant que la France est en proie à des incendies en lien avec le réchauffement climatique, que notre pays manque de plus en plus d’eau et que notre président et ses ministres, après avoir renationalisé EDF, nous préparent un grand plan à base d’énergie nucléaire, il serait temps de mettre les points sur les « i ».
par meunier
Billet de blog
Réagir avant qu'il ne soit trop tard 2/4
L’avenir n’est plus ce qu’il était ! La guerre en Ukraine, la menace nucléaire, la crise alimentaire, le dérèglement climatique, les feux gigantesques de l’été, les inondations meurtrières, autant d’épisodes anxiogènes de la modernité face auxquels nous devons impérativement réagir. Ces désordres du monde constituent une opportunité à saisir pour modifier notre trajectoire
par HARPAGES
Billet de blog
Le nucléaire sans débat
Où est le débat public sérieux sur l'avenir du nucléaire ? Stop ou encore ? Telle est la question qui engage les générations futures. Une enquête remarquable et sans concession qui expose faits et enjeux. (Gilles Fumey)
par Géographies en mouvement