Jean-Christophe PICARD
Attaché principal territorial | Conseiller municipal de Nice et conseiller métropolitain de Nice Côte d'Azur (groupe écologiste) | Membre de l'équipe scientifique de l'Observatoire de l'éthique publique (OEP) | Auteur de "La Colère et le Courage" aux éditions Armand Colin
Abonné·e de Mediapart

420 Billets

0 Édition

Billet de blog 16 mars 2022

ZAC Parc Méridia : contribution déposée

Le préfet des Alpes-Maritimes a organisé une procédure de participation du public portant sur le projet de création d'une zone d'aménagement concerté Parc Méridia. Dans ce cadre, le groupe écologiste a déposé une contribution.

Jean-Christophe PICARD
Attaché principal territorial | Conseiller municipal de Nice et conseiller métropolitain de Nice Côte d'Azur (groupe écologiste) | Membre de l'équipe scientifique de l'Observatoire de l'éthique publique (OEP) | Auteur de "La Colère et le Courage" aux éditions Armand Colin
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Le préfet des Alpes-Maritimes a organisé une procédure de participation du public portant sur le projet de création d'une zone d'aménagement concerté Parc Méridia, du 21 janvier au 21 février 2022 inclus…

Dans ce cadre, le groupe écologiste a déposé, le 18 février 2022, la contribution suivante :

Ces dernières années, notre région a durement été touchée par les aléas environnementaux. Un peu plus d’un an après la tempête Alex et ses conséquences désastreuses, nous devons tirer les leçons des erreurs qui ont été commises. Nous avons toutes et tous été meurtris par cette tempête. Il faut désormais aménager notre territoire de la façon la plus intelligente qui soit afin que ces catastrophes ne se reproduisent jamais.

En l’espèce, construire dans le lit majeur d’un fleuve n’est pas anodin. 

Or, dans son avis délibéré n° 2021-72 du 20 octobre 2021, joint au dossier,  l’Autorité Environnementale signale plusieurs éléments extrêmement inquiétants : 

1/ L’Autorité Environnementale indique des risques naturels importants :

  • « Un risque fort d’inondation par remontée de nappe est également présent sur toute la zone d’étude. »
  • « La Zac, particulièrement concernée par cette thématique, est couverte par deux PPR (inondation et sismique). Malgré la présence de ces risques, l’urbanisation s’y est faite pendant des années sans réelle prise en compte de ces enjeux (puisque le PPRi date de 2011 et le PPRs de 2019), rendant vulnérables les personnes et les biens présents sur le territoire. Ainsi, le défi est d’opérer un changement de comportements, en ne niant plus le risque mais en l’intégrant. »

2/ L’Autorité Environnementale informe d’une inadéquation des dispositions du PPRI avec la réalité du terrain :

  • « [S]es dispositions sont discutables en tant qu’il transpose au Var, rivière à crue rapide, la « doctrine Rhône » conçue pour des cours d’eau à crue lente, qui ouvre la possibilité de construction derrière des digues résistantes à l’aléa de référence et non détruites par l’aléa exceptionnel. [...] Le PPRi donne l’illusion trompeuse que les digues protègent les espaces concernés, alors que, même consolidées, elles n’assurent qu’une protection partielle. »

3/ L’Autorité Environnementale demande une mise à jour des études :

  • « Elle recommande de présenter, dans l’analyse de l’état initial, les cartographies de l’aléa moyen et de l’aléa exceptionnel du territoire à risque important d’inondation de Nice/Cannes/Mandelieu qui concernent la métropole et de prendre en compte les informations nouvelles apportées par la tempête du 2 octobre 2020 sur l’aléa de crue torrentielle du Var. »

4/ L’Autorité Environnementale indique que les mesures compensatoires du projet ne sont pas à la hauteur des risques et qu’elle ne sont pas adéquates :

  • « Pour autant, le projet prévu ne présente pas de mesure compensatoire à la hauteur du risque encouru. L’AE recommande donc de démontrer la fonctionnalité des compensations prévues, et de garantir l’aménagement d’accès hors d’eau, pour les piétons et pour les véhicules, ainsi que le fonctionnement jusqu’à la crue centennale des différents réseaux. »
  • « Il n’intègre pas de mesures de rehaussement du niveau d’accès aux bâtiments au-dessus de la cote des plus hautes eaux connues (PHEC), celle de la crue de 1994, alors qu’en cas de crue de référence, la majeure partie de la Zac se retrouverait inondée et traversée par un flux important qui devra pouvoir s’écouler sans obstacle. »

À la lecture du rapport de l’Autorité Environnementale nous ne pouvons qu'être inquiets quant au devenir de ce projet.

Nous souhaitons attirer votre attention sur la sous-estimation des risques d’inondations liés à ce projet. La ZAC Parc Méridia est pourtant en première ligne face à cet aléa puisqu’elle sera bâtie dans le lit majeur du Var, en pleine zone inondable.  

Malgré la volonté affichée de réduire l’exposition à ce risque, aucun engagement concret n’est pris en ce sens. L’étude d’impact qui a été réalisée ne donne que peu d’éléments tangibles sur les actions à mener, en particulier sur l’évacuation des parkings souterrains, le maintien de la circulation des véhicules (notamment de secours) et sur les modifications à apporter aux réseaux pour garantir leur résilience.

On ne peut que conclure que construire dans cette zone sans aménagement adéquat est dangereux pour les populations. Les crues de 1994 ainsi que la tempête Alex nous rappellent que le risque d’inondation dans la vallée du Var est présent.

Par conséquent, il nous paraît important :

- de réaliser de nouvelles études sur le PPRI ;

- de ne pas construire dans une zone inondable et extrêmement dangereuse d’un point de vue tant humain que matériel ;

- d’installer des aménagements adéquats afin de protéger des crues centennales.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Amérique Latine
Au Mexique, Pérou, Chili, en Argentine, Bolivie, Colombie, peut-être au Brésil... Et des défis immenses
Les forces progressistes reprennent du poil de la bête du Rio Grande jusqu’à la Terre de Feu. La Colombie est le dernier pays en date à élire un président de gauche, avant un probable retour de Lula au Brésil. Après la pandémie, les défis économiques, sociaux et environnementaux sont immenses.
par François Bougon
Journal — États-Unis
Devant la Cour suprême, le désarroi des militantes pro-avortement
Sept ans presque jour pour jour après la légalisation du mariage gay par la Cour suprême des États-Unis, celle-ci a décidé de revenir sur un autre droit : l’accès à l’avortement. Devant l’institution, à Washington, la tristesse des militants pro-IVG a côtoyé la joie des opposants.
par Alexis Buisson
Journal — Parlement
Grossesse ou mandat : l’Assemblée ne laisse pas le choix aux femmes
Rien ou presque n’est prévu si une députée doit siéger enceinte à l’Assemblée nationale. Alors que la parité a fléchi au Palais-Bourbon, le voile pudique jeté sur l’arrivée d’un enfant pour une parlementaire interroge la place que l’on accorde aux femmes dans la vie politique.
par Mathilde Goanec
Journal
Personnes transgenres exclues de la PMA : le Conseil constitutionnel appelé à statuer
Si la loi de bioéthique a ouvert la PMA aux couples de femmes et aux femmes seules, elle a exclu les personnes transgenres. D’après nos informations, une association qui pointe une « atteinte à l’égalité » a obtenu que le Conseil constitutionnel examine le sujet mardi 28 juin.
par David Perrotin

La sélection du Club

Billet de blog
Droit à l’avortement: aux États-Unis, la Cour Suprême renverse Roe v. Wade
La Cour Suprême s’engage dans la révolution conservatrice. Après la décision d'hier libéralisant le port d’armes, aujourd'hui, elle décide d'en finir avec le droit à l'avortement. Laisser la décision aux États, c’est encourager l’activisme de groupes de pression réactionnaires financés par des milliardaires évangéliques ou trumpistes. Que se passera-t-il aux élections de mi-mandat ?
par Eric Fassin
Billet de blog
Cour Suprême : femme, débrouille-toi !
Décision mal-historique de la Cour Suprême états-unienne d’abroger la loi Roe vs. Wade de 1973 qui décriminalisait l’avortement. Décision de la droite religieuse et conservatrice qui ne reconnaît plus de libre arbitre à la femme.
par esther heboyan
Billet de blog
Roe VS Wade, ou la nécessité de retirer le pouvoir à ceux qui nous haïssent
Comment un Etat de droit peut-il remettre en cause le droit des femmes à choisir pour elles-mêmes ? En revenant sur la décision Roe vs Wade, la Cour suprême des USA a rendu a nouveau tangible cette barrière posée entre les hommes et les femmes, et la haine qui la bâtit.
par Raphaëlle Rémy-Leleu
Billet de blog
L'avortement fait partie de la sexualité hétéro
Quand j'ai commencé à avoir des relations sexuelles avec mes petits copains, j'avais la trouille de tomber enceinte. Ma mère a toujours dépeint le fait d'avorter comme une épreuve terrible dont les femmes ne se remettent pas.
par Nina Innana