Jean-Christophe PICARD
Attaché principal territorial | Conseiller municipal de Nice et conseiller métropolitain de Nice Côte d'Azur (groupe écologiste) | Membre de l'équipe scientifique de l'Observatoire de l'éthique publique (OEP) | Auteur de "La Colère et le Courage" aux éditions Armand Colin
Abonné·e de Mediapart

433 Billets

0 Édition

Billet de blog 25 déc. 2013

Jean-Christophe PICARD
Attaché principal territorial | Conseiller municipal de Nice et conseiller métropolitain de Nice Côte d'Azur (groupe écologiste) | Membre de l'équipe scientifique de l'Observatoire de l'éthique publique (OEP) | Auteur de "La Colère et le Courage" aux éditions Armand Colin
Abonné·e de Mediapart

Les phrases marquantes des personnalités politiques azuréennes en 2013

Comme chaque année, en guise de cadeau de Noël, voici les phrases marquantes prononcées par les personnalités politiques azuréennes...

Jean-Christophe PICARD
Attaché principal territorial | Conseiller municipal de Nice et conseiller métropolitain de Nice Côte d'Azur (groupe écologiste) | Membre de l'équipe scientifique de l'Observatoire de l'éthique publique (OEP) | Auteur de "La Colère et le Courage" aux éditions Armand Colin
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Comme chaque année, en guise de cadeau de Noël, voici les phrases marquantes prononcées par les personnalités politiques azuréennes :

« Pour l’instant, je n’ai pas de souci avec Marc Concas. » Patrick Allemand, premier secrétaire du PS 06 (Nice-Matin, le 12 janvier 2013)

« Je voulais tous vous rassurer : je serai là pour mener cette bataille municipale ! » Patrick Allemand (discours prononcé le 13 janvier 2013)

« Pour battre le maire, je serai prêt à ouvrir ma liste à droite. Cela n’est pas forcément la meilleure solution. Je ne le ferai que si la droite dissidente est incapable de s’organiser. » Patrick Allemand (Le Monde, le 26 janvier 2013)

« C’est ce qui me révolte le plus : donner le droit de vote à des personnes qui haïssent la France, qui détestent la laïcité, qui refusent nos lois… » Christian Estrosi, maire UMP de Nice, à propos du droit de vote aux étrangers (Europe 1, le 30 janvier 2013)

« Ce qui me gène, c’est le mot mariage. En même temps, je sais que d’autres l’ont fait et qu’il n’y a pas eu de révolution. Et que sur les mœurs, il faut être prudent. Il n’y a pas si longtemps, on mettait Baudelaire en taule et aujourd’hui on fait apprendre aux gosses Les Fleurs du mal... Ça invite à la prudence même pour un vieux con de conservateur comme moi, je l’assume. » Louis Nègre, maire UMP de Cagnes-sur-Mer, à propos du mariage pour tous (Nice-Matin, le 3 février 2013)

« Nice a été rattachée à la France en 1860. En 1862, le train arrivait ici même. Cela va faire 30 ans que l’on parle de la LGV. À croire que Napoléon III était plus efficace que tous les régimes qui se sont succédés dernièrement... » Christian Estrosi (Nice-Matin, le 9 février 2013)

« Un livre politique a une durée de quelques mois. Celui-ci sera encore d’actualité dans 20 ans. » Christian Estrosi, à propos de son propre livre « Fils de Nice » (Nice-Matin, le 16 février 2013)

« J’ai été me fracasser tranquillement. » Lionnel Luca, député UMP, à propos de sa candidature ratée, en 2001, à Cannes. (Nice-Matin, le 18 février 2013)

« Je ferai mes choix avant la fin de l’année. On ne peut pas se fâcher avec tout le monde si tôt. » Lionnel Luca, à propos de la composition de sa liste pour l’élection municipale de Villeuneuve-Loubet (Nice-Matin, le 18 février 2013)

« En période pré-électorale, tous les cancrelats sortent et pré-supposent des arrière-pensées. J’y répondrai comme j’ai l’habitude, avec un coup de boule bien en face. » Lionnel Luca (Nice-Matin, le 18 février 2013)

« Pas d’accord avec la démission de Cahuzac, on ne peut condamner un homme sur la décision d’ouvrir une enquête. Et la présomption d’innocence ? » Patrick Allemand (son compte Twitter, le 19 mars 2013)

« Christian Estrosi joue au Monopoly avec l’argent des Niçois. » Marc Concas, conseiller général PS (Nice-Matin, le 23 mars 2013)

« Je ne sais pas ce qui guide les décisions de Christian Estrosi. Il doit avoir des flashs la nuit. » Jean Icart, conseiller municipal divers droite de Nice (Nice-Matin, le 23 mars 2013)

« À cinq mois de l’ouverture des Jeux, je note juste qu’il va falloir en booster quelques-uns. » Bernard Maccario, directeur général du Comité national des Jeux de la Francophonie (Nice-Matin, le 9 avril 2013)

« Vous ne voulez pas la couleur de mon slip non plus ? » Lionnel Luca, en réponse à Nice-Matin qui lui demandait de rendre public sa déclaration de patrimoine (Nice-Matin, le 10 avril 2013)

« Je vous rappelle, je vois avec ma femme. » Gaston Franco (UMP), en réponse à Nice-Matin qui lui demandait de rendre public sa déclaration de patrimoine (Nice-Matin, le 10 avril 2013)

« Cette transformation ouvrirait la voie à d’autres revendications qui seront, cette fois, complètement fantaisiste mais qui existent déjà : mariage avec de objets, aux États-Unis, mariage avec soi-même, aux États-Unis, mariage à trois, au Brésil, mariage avec des animaux, en Australie... » Colette Guidicelli, sénatrice UMP, à propos du mariage pour tous (Sénat, le 10 avril 2013)

« On parle de la traçabilité de la viande mais est-ce qu’on pense à la traçabilité des enfants ? Un enfant qui naît dans un couple homosexuel, qui se sépare par la suite, les grands-parents qui sont-ils là-dedans ? » Lydia Schénardi, conseillère régionale FN (Nice-Matin, le 12 avril 2012)

« Nous, ce n’est pas le mariage pour tous que l’on conteste. C’est le fait d’élever des enfants. Or, il y a des études qui sont faites aux États-Unis où l’on s’aperçoit que 10 % des enfants qui sont élevés dans des couples homosexuels perdent certains repères et sont beaucoup plus sujets à des attouchements. » Lydia Schénardi, conseillère régionale FN (Nice-Matin, le 12 avril 2012)

« À Nice, c’est la formule des primaires internes qui est retenue pour designer la tête de liste des socialistes aux élections municipales. Il s’agira de faire de ce temps fort un moment de démocratie exemplaire, l’inverse de ce que fût le vote Copé/Fillon. » Patrick Allemand, qui sera, au final, le seul candidat à l'investiture PS (son compte Twitter, le 14 avril 2013)

« Je regarde de très près à qui cela peut être vraiment utile. Et par exemple, j’ai aidé une année le champion de voile Stéphane Christidis, qui après son échec aux Jeux olympiques de Pékin n’avait plus aucun sponsor. » Lionnel Luca, à propos de l’utilisation de sa réserve parlementaire (Nice-Matin, le 22 avril 2013)

« Les députés qui ne voteront pas le mariage pour tous, tout à l’heure, sont des homophobes qui n’assument pas de l’être. » Patrick Allemand (son compte Twitter, le 23 avril 2013)

« Je serais donc ravi de célébrer le premier mariage homo. » Christian Estrosi, qui a pourtant voté contre le mariage pour tous (Nice-Matin, le 23 avril 2013)

« Ce sera une référence aux yeux du monde entier en termes d’éco-exemplarité. » Christian Estrosi, à propos de l’aménagement de la Plaine du Var (Métro Côte d’Azur, le 26 avril 2013)

« Les usagers [du TER] ont raison, et c’est bien parce que je suis usager moi-même que je me joins à leur voix. » Christian Estrosi (Nice-Matin, le 26 avril 2013)

« Ce serait absolument catastrophique pour l’image du parti. » Jean-Claude Guibal, député UMP, et Colette Guidicelli, sénatrice UMP, à propos d’une éventuelle nouvelle élection du président de l’UMP (Nice-Matin, le 28 avril 2013)

« Le clientélisme n’a donc pas sa place dans l’attribution des logements. » Dominique Estrosi-Sassone, présidente UMP de Côte d’Azur Habitat (Direct Matin Côte d’Azur, le 13 mai 2013)

« Nous avons essayé de ne pas approvisionner les distributeurs pour tester la réaction des gens. » Pierre-Paul Leonneli, adjoint UMP au maire de Nice, à propos des sacs à déjection canine (Nice-Matin, le 1er juin 2013)

« Il faut toutefois reconnaître qu’à Nice, il n’y a pas de figure charismatique à gauche. On choisit le moins pire et non le meilleur. » Mari-Luz Hernandez-Nicaise, conseillère municipale EELV de Nice (site du Club de la presse 06, le 13 juin 2013)

« Concernant la primaire, elle ne m’a jamais été demandée officiellement au PS, notamment par Marc Concas. » Patrick Allemand, alors que Marc Concas avait envoyée, le 20 février 2013, une lettre ouverte à Harlem Désir pour lui demander d’organiser une primaire, à Nice (L’Express, le 19 juin 2013)

« Je ne commente jamais les décisions de nos instances dirigeantes. » Marie-Christine Arnautu, après avoir reçu l’investiture FN pour l’élection municipale de Nice (Nice-Matin, le 27 juin 2013)

« Je suis un humaniste, mais l’excès d’humanisme nuit à l’humanisme. » Christian Estrosi (Nice-Matin, le 29 juin 2013)

« Je rêve d’être ministre de la Culture. » Christian Estrosi (Nice-Matin, le 29 juin 2013)

« Je ne l’ai pas lu. [...] C’est n’importe quoi, ce qu’il y a dans cet article. » Christian Estrosi, à propos du dossier "Ciotti-Estrosi : les frères ennemis", publié dans l’Express (Nice-Matin, le 29 juin 2013)

« L’investiture de Marie-Christine Arnautu est un honneur fait au Sud-Est. » Jean-Marie Le Pen (Nice-Matin, le 5 juillet 2013)

« On ne peut pas se revendiquer de partout de la laïcité et en même temps dire que l’islam et la démocratie sont parfaitement compatibles. » Christian Estrosi (I-Télé, le 7 juillet 2013)

« Christian Estrosi oppose les gens du voyage aux Français [...]. Il oublie que les gens du voyage sont en très grande majorité des Français. » François Lamy, ministre délégué à la Ville (France Inter, le 8 juillet 2013)

« Il y avait à Nice une réelle avancée du Front national et une menace, pour moi, de triangulaire plus ou moins compliquée. Avec mon action sur les Roms, j’ai sans doute réussi à l’écarter. Après ça, les municipales seront une promenade de santé. » Christian Estrosi (Le Canard Enchaîné, le 13/08/13)

« Si ces faits interviennent malgré les précautions prises, c’est aussi parce que les délinquants savent que le souci de notre ministre de la "Justice" est de vider les prisons et donc qu’ils ne risquent pas grand-chose. » Michel Tschann, président du Syndicat des hôteliers de Nice Côte d’Azur, à propos de la vague de braquages qui a touché le littoral (Nice-Matin, le 17 août 2013)

« La droite n’a pas besoin d’écouter les intellectuels puisqu’elle a Nadine Morano et Christian Estrosi ! » Harlem Désir, premier secrétaire du PS (Nice-Matin, le 26 août 2013)

« Je suis heureux que Nice offre aujourd’hui cette image de tolérance qui fasse que chacun se sente bien dans ma ville. » Christian Estrosi (Nice-Matin, le 27 août 2013)

« Christian Estrosi a décidé cet après midi de me retirer toutes mes délégations et ma fonction de Premier adjoint à la Ville de Nice au motif que, dans une interview dans Nice-Matin aujourd’hui, “j’aurais gravement mis en cause la police et la justice”. […] Je m’étonne d’autant des arguments avancés pour m’évincer que, pas plus tard qu’hier, Christian Estrosi a lui-même lancé une pétition nationale pour dénoncer l’action de la justice en France. » Benoît Kandel (son journal Facebook, le 28 août 2013)

« La majorité est là pour exécuter. Au sens propre comme au figuré. » Jean Icart, à propos du limogeage de Benoît Kandel (Nice-Matin, le 3 septembre 2013)

« Benoît Kandel se sent bien dans notre famille politique. » Christian Estrosi (Métronews, le 3 septembre 2013)

« C’est une mauvaise question. » Christian Estrosi, en réponse à une question sur le cumul des mandats (L’Express, le 11 septembre 2013)

« Christian Estrosi déforme la vision même que je puis avoir de la politique et que je vis comme quelque chose de noble, d’important, d’essentiel. » Éric de Montgolfier (Nice-Matin, le 15 septembre 2013)

« Il y a sans doute des gens moins sectaires qu’au PS ». Charles-Ange Ginésy, à propos du Front National (Nice-Matin, le 16 septembre 2013)

« Ce sont des personnes qui ont compris une chose très simple : c’est qu’en dehors de leurs excès verbaux, ils n’auront pas d’existence politique. » Christiane Taubira, à propos de Christian Estrosi et d’Éric Ciotti (Nice-Matin, le 16 septembre 2013)

« Personnellement, je suis contre le cumul. » Gaston Franco, maire, conseiller régional et député européen ! (L’Express, le 10 septembre 2013)

« Il y a les UMP... et les UMP pas fréquentables. » Fabien Bénard, président du MoDem 06, à propos du rapprochement avec l’UDI (Nice-Matin, le 29 septembre 2013)

« Mais notre démarche s’adresse aussi à toutes celles, tous ceux qui a gauche, socialistes, écologistes, sont déçus. [...] Déçus aussi par le spectacle affligeant que livre une partie de la gauche niçoise empêtrée dans la gestion des égos, qui se chamaille ou se rabiboche épisodiquement et constitue trop souvent une opposition bien fade à Estrosi. » Robert Injey, chef de file du Front de Gauche pour l’élection municipale de Nice (conférence de presse, le 3 octobre 2013)

« Il faut cesser de laisser troubler les consciences des Niçois par de fausses informations de ceux qui n’aiment pas la ville. » Christian Estrosi, pour justifier la délibération l’autorisant à poursuivre devant la Justice ceux qu’il estimera être « à l’origine de diffusion d’informations mensongères » (conseil municipal du 15 novembre 2013)

« On réglera ça au poignard de parachutiste. » Jacques Peyrat, à propos du choix de la tête de liste Icart/Peyrat (Nice-Matin, le 23 novembre 2013)

« Alors je crois que cette explosion politique est une bonne nouvelle pour nos petites communes, et Villefranche en particulier car la loi du silence est rompue et nous allons pouvoir connaître enfin l’état de la gabegie métropolitaine et en tirer toutes les conséquences. » Jean-Pierre Mangiapan, 1er adjoint UMP au maire de Villefranche-sur-Mer, à propos de Benoît Kandel et d’Olivier Bettati (Nice Premium, le 26 novembre 2013)

« J’ai décidé, en accord avec mes proches et ma famille politique, et en toute conscience, de ne pas être à nouveau candidat à la fonction de maire en mars. [...] Il y en a marre de voir tous ces vieux c… s’accrocher à la politique comme des morpions aux c… » Jean-Louis Scoffié, maire UMP de La Trinité (Nice-Matin, le 12 décembre 2013)

« [Il y a] 1 100 communes socialistes où l’ensemble des enseignants et des familles sont en désaccord avec la réforme et où 20 % d’entre elles ont même reculé. » Christian Estrosi, à propos de la réforme sur les rythmes scolaires… alors qu’en réalité, seules 2 commune sur 4 000 ont abandonné ! (BFMTV, le 15 décembre 2013)

« Pendant que certaines égoïstes et d’autres nazies avortent ici, l’Espagne revient à la raison,pour ne pas participer au plus grand génocide sur 100 ans. » Jean-René Laget, responsable départemental des jeunes UMP de la Droite Populaire (son compte Twitter, le 21 décembre 2013)

« Il y a des oiseaux, mais aussi des hommes. Quand les gens n’auront plus d’argent, ils seront obligés de manger les oiseaux… » Henri Revel, maire UMP de Saint-Laurent-du-Var (Nice-Matin, le 21 décembre 2013)

« Le véritable homme de l’année politique, c’est Vladimir Poutine qui a remis la Russie dans la diplomatie mondiale. » Lionnel Luca, député UMP (son compte Twitter, le 23 décembre 2013)

RAPPEL

« Réaliser un nouveau port à l’Ouest pour la grande croisière, les liaisons avec la Corse et l’activité des cimentiers. » Promesse de Christian Estrosi figurant dans son programme (mars 2008).

« Assurer en souterrain le contournement autoroutier de Nice. » Promesse de Christian Estrosi figurant dans son programme (mars 2008).

« Créer une Cité des sciences à l’Observatoire desservie par un téléphérique. » Promesse de Christian Estrosi figurant dans son programme (mars 2008).

« Le tram ira bien jusqu’à Nikaïa dès 2013. » Christian Estrosi (Nice-Matin, le 5 juillet 2008).

« Vous avez choisi le souterrain, nous ne nous y opposons pas puisque nous votons pour. » Patrick Allemand à propos de la ligne 2 du tramway... qui lancera ensuite une votation citoyenne contre l’option souterraine ! (Conseil métropolitain, le 17 octobre 2011)

« Face à cela, je ne céderai en rien ! » Christian Estrosi, à propos de l’opération de rénovation urbaine de la rue Trachel... à laquelle il finira par renoncer, sous la pression, six mois plus tard ! (Conseil métropolitain, le 21 septembre 2012)

« Nous n’avons jamais été aussi unis. » Patrick Allemand, à propos des socialistes de Nice (Nice-Matin, le 16 décembre 2012)

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

Les articles les plus lus
Journal — Qatar : le Mondial de la honte
Journal — À Saint-Étienne, le maire, la sextape et le chantage politique
Recommandés par nos abonné·es

À la Une de Mediapart

Journal
« Ce slogan, c’est un projet politique »
Alors que des milliers de personnes bravent la répression et manifestent en Iran depuis une semaine, le régime des mollahs est-il menacé ? Nous analysons ce soulèvement exceptionnel impulsé par des femmes et qui transcende les classes sociales avec nos invité·es. 
par À l’air libre
Journal
Au Royaume-Uni, la livre sterling tombe en ruine
En campagne, la première ministre Liz Truss avait promis le retour aux heures glorieuses du thatchérisme. Trois semaines après son accession au pouvoir, la livre s’effondre et la Banque d’Angleterre est obligée d’intervenir. Premier volet de notre série sur le chaos monétaire mondial.
par Martine Orange
Journal — Santé
La hausse du budget de la Sécu laisse un arrière-goût d’austérité aux hôpitaux et Ehpad publics
Pour 2023, le gouvernement propose un budget en très forte augmentation pour l’assurance-maladie. Mais les hôpitaux publics et les Ehpad ont fait leurs comptes. Et ils ont de quoi s’inquiéter, vu la hausse du point d’indice, la revalorisation des carrières et l’inflation.
par Caroline Coq-Chodorge
Journal
L’ex-patron de Pierre et Vacances partira les poches pleines
Après avoir cédé le groupe de loisirs qu’il a fondé à un trio d’investisseurs, Gérard Brémond se voit proposer en guise de cadeau de départ par les nouveaux actionnaires un plan d’actions gratuites qui pourrait lui procurer des millions d’euros. Le tout en payant un minimum d’impôts.
par Mathias Thépot

La sélection du Club

Billet de blog
La diffamation comme garde-fou démocratique ?
À quoi s’attaque le mouvement #MeToo par le truchement des réseaux sociaux ? À la « fama », à la réputation, à la légende dorée. Autrement dit à ce qui affecte le plus les femmes et les hommes publics : leur empreinte discursive dans l’Histoire. Ce nerf sensible peut faire crier à la diffamation, mais n’est-ce pas sain, en démocratie, de ne jamais s’en laisser conter ?
par Bertrand ROUZIES
Billet de blog
Cher Jean-Luc
Tu as dit samedi soir sur France 2 qu’on pouvait ne pas être d’accord entre féministes. Je prends ça comme une invitation à une discussion politique. Je l'ouvre donc ici.
par carolinedehaas
Billet de blog
Violences en politique : combats anciens et avancées récentes
Même si les cellules de signalement sont imparfaites, même si le fonctionnement de certaines d’entre elles semble problématique à certains égards, aujourd’hui, une organisation politique ou syndicale qui ne dispose pas a minima de ce mécanisme interne n’a plus aucune crédibilité sur le sujet des violences faites aux femmes. 
par eth-85
Billet de blog
Ceci n'est pas mon féminisme
Mardi 20 septembre, un article publié sur Mediapart intitulé « Face à l’immobilisme, les féministes se radicalisent » a attiré mon attention. Depuis quelque temps, je me questionne sur cette branche radicale du féminisme qu’on entend de plus en plus, surtout dans les médias.
par Agnès Druel