Jean-Christophe PICARD
Attaché principal territorial | Conseiller municipal de Nice et conseiller métropolitain de Nice Côte d'Azur (groupe écologiste) | Membre de l'équipe scientifique de l'Observatoire de l'éthique publique (OEP) | Auteur de "La Colère et le Courage" aux éditions Armand Colin
Abonné·e de Mediapart

449 Billets

0 Édition

Billet de blog 25 déc. 2014

Jean-Christophe PICARD
Attaché principal territorial | Conseiller municipal de Nice et conseiller métropolitain de Nice Côte d'Azur (groupe écologiste) | Membre de l'équipe scientifique de l'Observatoire de l'éthique publique (OEP) | Auteur de "La Colère et le Courage" aux éditions Armand Colin
Abonné·e de Mediapart

Les phrases marquantes des personnalités politiques azuréennes en 2014

Comme chaque année, en guise de cadeau de Noël, voici les phrases marquantes prononcées par les personnalités politiques azuréennes...

Jean-Christophe PICARD
Attaché principal territorial | Conseiller municipal de Nice et conseiller métropolitain de Nice Côte d'Azur (groupe écologiste) | Membre de l'équipe scientifique de l'Observatoire de l'éthique publique (OEP) | Auteur de "La Colère et le Courage" aux éditions Armand Colin
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Comme chaque année, en guise de cadeau de Noël, voici les phrases marquantes prononcées par les personnalités politiques azuréennes :

« La transparence est totale. » Dominique Estrosi-Sassone, présidente de Côte d’Azur Habitat, à propos de l’attribution des logements sociaux (Nice-Matin, le 8 janvier 2014).

« Pour Marie-Christine Arnautu, l’Ariane, c’est une fusée ! Les moulins, un endroit pittoresque pour acheter de l’huile d’olive ! Et Las Planas, une station balnéaire espagnole ! » Philippe Vardon, président de Nissa Rebela (Nice-Matin, le 9 janvier 2014).

« En tant que premier magistrat, je suis le papa de tous les enfants de Nice quel que soit leur âge. » Christian Estrosi (Nice-Matin, le 28 janvier 2014).

« J’adorerais que, comme le maire de New-York, le maire de Nice puisse être en même temps maire, procureur, préfet, directeur de la Poste… et faire en sorte que tous les services fonctionnent bien. » Christian Estrosi (Nice-Matin, le 29 janvier 2014).

« Toutes les vacances je viens à Nice, je connais cette ville. » Marie-Christine Arnautu, tête de liste FN aux municipales de Nice (20minutes, le 30 janvier 2014).

« Avec Christian Estrosi, alors que l’État se désengage, Nice agit pour votre sécurité : [...] 980 caméras soit 12 caméras au mètre carré » (tract de Christian Estrosi, distribué en février 2014).

« Justement parce je suis parachutée, j’ai un regard assez neuf sur la ville. » Marie-Christine Arnautu (Nice-Matin, le 5 février 2014).

« Il faut également vous protéger contre l’extension de grandes surfaces. J’ai voté l’extension de Cap 3000 parce que Cap 3000 existait déjà et qu’il y avait une cohérence. » Patrick Allemand, dans une lettre envoyée aux commerçants pendant la campagne des élections municipales (le 5 février 2014).

« Tant que la crise économique durera […], je suspendrai la vidéoverbalisation devant les commerces. » Patrick Allemand, lettre envoyée aux commerçants pendant la campagne des élections municipales (le 5 février 2014).

« Si je suis là, c’est pas pour rigoler. » Jean Icart, à propos de son projet de reprise de Nice-Matin qui, finalement, tombera à l’eau (France 3 Côte d’Azur, le 6 février 2014).

« Je ne suis pas encore en campagne » Christian Estrosi (Métronews, le 11 février 2014).

« De la marque de ses pompes à sa coiffure, il a tout d’un mec de droite ! » Philippe Vardon, à propos de Marc Concas (Nice-Matin, le 12 février 2014).

« 0 % d’augmentation de la fiscalité locale pour la 6e année consécutive. » Christian Estrosi... alors qu’il a augmenté la taxe d’habitation, la taxe sur le foncier bâti et la taxe sur le foncier non bâti de 15 %, en 2009 ! (sa profession de foi pour le 1er tour des élections municipales, mars 2014).

« Les emprunts toxiques de la précédente majorité ont été renégociés. » Christian Estrosi... alors que l’emprunt toxique n° 448 – d’un montant de 21 millions d’euros – n’a non seulement pas été renégocié mais est l’objet d’un contentieux entre la ville de Nice et Dexia ! (son programme pour les élections municipales, mars 2014).

« Retourne dans le formol ! » Gérald Simatos, colistier de Christian Estrosi, hurlant sur Jacques Peyrat pendant le débat organisé par Nice-Matin, le 13 mars 2014 (Nice-Matin, le 15 mars 2014).

« Les caméras de surveillance sont inefficaces et coûtent de l’argent : on va essayer de les revendre à Christian Estroi qui veut en mettre plein dans sa ville ! » Éric Piolle, nouveau maire EELV de Grenoble (France 3 Alpes, le 31 mars 2014).

« C’est avec émotion que je reçois cette écharpe. La liberté vaincra toujours le totalitarisme. Nice sera toujours du côté de la vie. » Christian Estrosi, après son élection aux fonctions de maire (France 3 Côte d’Azur, le 4 avril 2014).

« Il est ambitieux et autoritaire, oui. » Muriel Marland-Militello (UMP), adjointe au maire de Nice de 2008 à 2014, à propos de Christian Estrosi (Nice-Matin, le 8 avril 2014).

« En 1992, le loup a été réintroduit artificiellement par des fonctionnaires de l’État et par des gardes du parc du Mercantour. C’est un scandale d’État d’avoir protégé cette espèce aux termes de la convention de Berne, alors qu’elle ne devait pas l’être, ayant été relâchée par l’homme. » Christian Estrosi (Nice-Matin, le 27 avril 2014).

« Des propos inacceptables et irresponsables pour un élu. » Alain Brandeis, directeur du Parc national du Mercantour, à propos des accusations portées par Christian Estrosi sur la réintroduction du loup (20 Minutes, le 29 avril 2014).

« Si je garde ma carte bancaire avec moi personne ne l’utilisera à ma place ! » Christian Estrosi (France 2, le 5 juin 2014).

« Pour la relève, j’ai fait rentrer mon neveu, maître Sébastien Leroy, un jeune avocat. » Henri Leroy, à propos de sa succession à la mairie de Mandelieu-La Napoule (Nice-Matin, le 19 juin 2014).

« Copé n’a jamais été président de l’UMP. » Henri Leroy (Nice-Matin, le 19 juin 2014).

« La Ville de Menton est reconnue plus que jamais, par ceux qui la contrôlent, pour la qualité de sa gestion et l’honnêteté de ses élus comme de ses agents. » Jean-Claude Guibal (Nice-Matin, le 21 juin 2014).

« Les dernières affaires de l’UMP ont achevé de me dégoûter des comportements d’un milieu dans lequel je n’ai plus ma place. » Gaston Franco, qui avait pourtant démissionné, en 2008, de son mandat de conseiller général – afin de laisser la place à Éric Ciotti  – contre un poste au cabinet du maire de Nice payé 7 625 € par mois ! (Nice-Matin, le 21 juin 2014).

« Le Sénat n’est pas là pour payer les pensions alimentaires des élus de l’UMP. » Jean-Pierre Raffarin à propos de la liste UMP aux élections sénatoriales, dans les Alpes-Maritimes, conduite par Dominique Estrosi-Sassone (selon Le Canard Enchaîné, le 25 juin 2014).

« Je pense sincèrement que Nicolas Sarkozy n’était pas informé. » Christian Estrosi, à propos des surfacturations de l’UMP à Bygmalion (Nice-Matin, le 28 juin 2014).

« Moi, je reste gaulliste dans la lignée de Colbert, Bonaparte, Napoléon III et De Gaulle. » Christian Estrosi (Nice-Matin, le 28 juin 2014).

« Nous avons un parti qui est déjà mort, un parti qui ne distribue plus que des investitures et ne produit plus d’idées nouvelles. » Christian Estrosi, à propos de l’UMP (Le Parisien, le 7 juillet 2014).

« Je crois à la bonne foi de Jean-François Copé quand il dit qu’il n’était pas au courant. » Michèle Tabarot, à propos de l’affaire Bygmalion (Nice-Matin, le 19 juillet 2014).

« Je suis choquée. Les humoristes n’ont qu’à bien se tenir… » Michèle Tabarot, à propos de la condamnation à 9 mois ferme de l’ex candidate FN qui avait comparé Christiane Taubira à un singe (Nice-Matin, le 19 juillet 2014).

« Apparemment, il a été bien récompensé car la trahison lui a permis de se retrouver sur la liste des sénatoriales. » Michèle Tabarot, à propos de son ex ami Henri Leroy qui a rejoint Éric Ciotti (Nice-Matin, le 19 juillet 2014).

« Ceux qui aujourd’hui instrumentalisent le conflit israélo-palestinien dans les rues des villages et des villes de France sont pour la plupart des groupuscules, sont des gens qui sont les mêmes qui essayent de venir voler nos enfants pour les enrégimenter dans le Djihad en Syrie demain en Irak ou ailleurs encore. » Christian Estrosi (France 2, le 22 juillet 2014).

« Je n’ai appelé à aucune démission et je salue le choix de Jean-Luc Passeron. » Gaël Nofri, suite à la démission d’un de ses colistiers qui lui permet de rentrer au conseil municipal de Nice (Nice-Matin, le 29 juillet 2014).

« Très étonnante décision du CSA pour LCI ! Des motivations politiciennes d’une institution très proche du pouvoir expliquent sans doute cela. » Éric Ciotti, député UMP... alors que 6 des 9 membres du CSA ont été nommés par l’UMP ! (son compte Twitter, le 29 juillet 2014).

« Un dîner (ou même une nuit) avec Miss ou Mister Nice-Matin :) » Contrepartie d’un don de 9 999 € (ou plus) dans le cadre de l’opération « Sauvons les journaux Nice-Matin, Var-Matin et Corse-Matin » (Ulule.com, le 4 août 2014).

« Une crise de régime à la mesure de l’embonpoint du Président. » Lionnel Luca (son compte Twitter, le 25 août 2014).

« François Hollande devrait avoir droit à un stage de récupération de points de popularité en passant 48 h avec des femmes humiliées. » Xavier Garcia, porte-parole du PS 06, aprés la sortie du livre de Valérie Trierweiler (son compte Twitter, le 6 septembre 2014).

« Théâtre de Verdure comble au Campus des Jeunes UMP à Nice. » Nadine Morano, alors que, selon les journalistes présents, il n’y avait que 300 places occupées sur les 1 850 disponibles (son compte Twitter, le 7 septembre 2014).

« Nicolas Sarkozy est le mieux placé pour faire sa propre autopsie. Mais je dois faire la mienne aussi ! » Christian Estrosi (BFMTV, le 7 septembre 2014).

« Tous les soirs je me couche en me disant : est-ce que je n’ai pas laissé quelqu’un sur le bord du chemin ? » Christian Estrosi (BFMTV, le 7 septembre 2014).

« Valeurs actuelles est un grand journal d’opinion qui dit sans doute un certain nombre de vérités sur ces sujets que je ne conteste pas. » Christian Estrosi, à propos des unes de Valeurs actuelles portant sur les Roms et les musulmans (BFMTV, le 7 septembre 2014).

« Visiblement, en face, la soupe est bonne. Il faut dire qu’il a beaucoup promis. NKM, Wauquiez, Darmanin... Si on fait le calcul, il y aura demain une dizaine de secrétaires généraux à l’UMP ! » Éric Ciotti, à propos des soutiens a Nicolas Sarozy pour la présidence de l’UMP… avant d’annoncer, 23 jours plus tard, son ralliement au même Nicolas Sarkozy ! Le 5 décembre 2014, il sera même nommé secrétaire général adjoint de l'UMP (Le Point, le 25 septembre 2014).

« Je pense que le mariage pour tous est une avancée. » Christian Estrosi... qui avait pourtant voté contre ! (Canal +, le 28 septembre 2014).

« C’est un non-événement, en fait. On s’en fout ! » Laetitia Schramm-Estrosi, la fille de Christian Estrosi, à propos du retour en politique de Nicolas Sarkozy (Canal +, le 28 septembre 2014).

« Je ne me réjouis pas de l’élection de Marc Daunis. S’il a été élu aujourd’hui, c’est grâce à des voix de droite. » Gérard Piel, tête de liste Front de Gauche aux élections sénatoriales (Nice-Matin, le 29 septembre 2014).

« Il y a d’autres juriste plus qualifiés dans cette salle. J’ai même cette prétention-là. » Christian Estrosi, s’adressant à l’avocat Marc Concas (Direct Matin Côte d’Azur, le 30 septembre 2014).

« Quand un lobbyiste sort de mon bureau, j’ai l’impression d’être mieux informé que quand il est entré. » Gaston Franco, député européen UMP 2009-2014 (Cash Investigation, France 2, le 7 octobre 2014).

« Cela veut dire que nous avons quand même une marge d’appréciation. » Gaston Franco, expliquant pourquoi il avait repris intégralement 16 des 18 amendements proposés par Philip Morris (Cash Investigation, France 2, le 7 octobre 2014).

« Suppression de l’écotaxe emblématique de la transition énergétique mais courageusement les Verts restent au Gouvernement pour prouver leur utilité... » Lionnel Luca, député UMP... alors qu’EELV ne fait plus partie du Gouvernement depuis le 2 avril 2014 ! (son compte Twitter, le 10 octobre 2014).

« Vous avez parlé "d’improvisation", de "manœuvres politiques", "d’attaques personnelles vis à vis du recteur" et plus grave "d’attitude laissant les enfants dans la rue". Face à cet état de fait qui me désole et aux propos antirépublicains et insultants tenus à mon égard hier, je ne peux aujourd’hui qu’exiger la transmission du compte-rendu intégral des propos que le préfet a tenus hier » Christian Estrosi, s’adressant au Préfet des Alpes-Maritimes, à propos de la mise en place à Nice de la réforme des rythmes scolaires (son site web, le 18 octobre 2014).

« Vous pouvez également signaler la présence d’un clown agressif en composant le 17 ou le 112. » Préfecture des Alpes-Maritimes (communiqué, le 29 octobre 2014).

« Or, le surcoût du tunnel est de 70 millions. » Christian Estrosi... alors que le montant du marché public, attribué par la ville de Nice, pour la construction du tunnel et des stations souterraines s’élève à 270,90 millions d’euros HT ! (Nice-Matin, le 1er novembre 2014).

« Cette mesure a calmé immédiatement le jeu. » Christian Estrosi, à propos de la délibération du 15 novembre 2013 l’autorisant à poursuivre tous ceux qui critiqueraient la situation financière de la ville (L’Expansion, novembre 2014).

« Ce qui m’a le plus troublé, dans les Alpes-Maritimes, c’est l’arrogance du pouvoir. On se sert du pouvoir dans des conditions discutables, mais en refusant qu’elles soient discutées. » Éric de Mongoflier, ancien Procureur de la République de Nice (Nice-Matin, le 12 novembre 2014).

« Les temps sont dures mais je crois que, comme Philae, il faut nous accrocher. » Marie-Louise Gourdon, conseillère générale PS des Alpes-Maritimes (Direct Matin Côte d’Azur, le 14 novembre 2014).

« Avec un maire comme lui, Nice devrait être considérée en permanence en situation de catastrophe naturelle. » Xavier Garcia, après l’annonce de Christian Estrosi de demander la reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle pour Nice suite aux intempéries (son compte Twitter, le 15 novembre 2014).

« Je souhaite à mon successeur de faire mieux, mais qu’il commence déjà par faire aussi bien. » Patrick Allemand, annonçant sa démission de ses fonctions de Premier secrétaire du PS 06 (son compte Facebook, le 17 novembre 2014).

« Ce pays n’aime pas les gens qui gagnent de l’argent. C’est la Stasi ! » Bernard Brochand, député UMP visé par une enquête préliminaire sur sa déclaration de patrimoine (Le Canard Enchaîné, le 19 novembre 2014).

« Quand je pense que l’on me traite ainsi alors que c’est moi qui ai inventé la pub pour le Canada Dry et le contrat de confiance Darty ! » Bernard Brochand (Le Canard Enchaîné, le 19 novembre 2014).

« À Nice, on est dans le bla-bla social. On a rarement vu une municipalité aussi méprisante à l’égard du personnel. » Bernard Lucchetti, secrétaire général de la CGT à la métropole Nice Côte d’Azur (Nice-Matin, le 20 novembre 2014).

« La régularité concerne seulement 73% des TER. Un train sur quatre est ou en retard, ou supprimé. » Jean-Yves Petit, vice-président du conseil régional PACA délégué aux transports et à l’éco-mobilité (son blog, le 20 novembre 2014).

« Je suis la force tranquille de Nice. » Patrick Allemand (Le Petit Niçois, le 21 novembre 2014).

« Contrairement à vous, Monsieur Estrosi, je ne dois pas mon éligibilité à la prescription des crimes et délits passés. » Gaël Nofri, conseiller municipal de Nice (son compte Twitter, le 24 novembre 2014).

« Avec vous, c’est un débat de désorientation budgétaire… » Marie-Christine Arnautu, conseillère municipale FN de Nice, s’adressant à Christian Estrosi, lors du débat d’orientation budgétaire (Direct Matin Côte d’Azur, le 25 novembre 2014).

« En 2010, M. Chauvet dénonçait un montage financier suspect. Par un tour de passe-passe, il retire sa plainte… et devient adjoint à l’opéra. » Marc-André Domergue, conseiller municipal FN de Nice, à propos de la Gare du Sud (Direct Matin Côte d’Azur, le 25 novembre 2014).

« Votre présence dans cette enceinte déshonore le conseil municipal nicois. » Christian Estrosi, répondant à Marc-André Domergue (Nice-Matin, le 25 novembre 2014).

« Parlez de patrimoine. Pas de bijoux de famille. Certains pourraient comprendre autre chose. » Christian Estrosi, répondant à Marie-Christine Arnautu (Nice-Matin, le 25 novembre 2014).

« Ne vous inquiétez pas, mon patrimoine personnel, je m’en occupe. » Christian Estrosi, lors du conseil municipal (Nice-Matin, le 25 novembre 2014).

« Vous vous attaquez à un Niçois du petit peuple de Nice. » Christian Estrosi, répondant à Marie-Christine Arnautu (Nice-Matin, le 25 novembre 2014).

« Les racines de la laïcité sont chrétiennes. La laïcité doit à l’Enfant de la crèche jusqu’à son idée même. » Gaël Nofri, conseiller municipal de Nice (son compte Twitter, le 9 décembre 2014).

« Qui peut donc reprocher à la Russie de vouloir définir elle-même les conditions de sa sécurité et de voir, dans ceux qui les contestent, des adversaires ? » Christian Estrosi (Direct Matin Côte d’Azur, le 11 décembre 2014).

RAPPEL

« Cela fait dix fois qu’on me propose d’être sénateur. Si je fais ça, je crache sur toute ma vie. Je vends mon âme. » Henri Leroy... qui a pourtant été candidat en 4e position, sur la liste UMP, à l’élection sénatoriale de 2014 ! (Nice-Matin, le 21 janvier 2011).

Lires aussi :

Les phrases marquantes des personnalités politiques en 2013 (25/12/13)

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Les Chinois défient la répression dans la rue sur l’air de « L’Internationale »
Le mouvement de protestation contre les mesures anti-Covid s’est étendu ce week-end à l’ensemble de la Chine. Plus d’une cinquantaine d’universités se sont également mobilisées. Des slogans attaquent le Parti communiste chinois et son numéro un Xi Jinping. Une première depuis 1989. 
par François Bougon
Journal — Asie et Océanie
« C’est un défi direct à Xi Jinping »
Pour le sinologue Zhang Lun, le mouvement de protestation en Chine est dû au sentiment de désespoir, en particulier chez les jeunes, provoqué par les mesures draconiennes de lutte contre la pandémie. Pour la première fois, les critiques envers Xi Jinping sont passées des réseaux sociaux à la rue.
par François Bougon
Journal — Europe
Bombardements russes : « Il n’y a aucune cible ici, ce sont des maisons, des jardins ! »
À Dnipro dans le sud de l’Ukraine, devant sa maison en ruines après une attaque de missile, l’infirmière Oxanna Veriemko ne peut que constater le désastre. Depuis le début de l’automne, la stratégie russe consistant à endommager les infrastructures fait de nombreuses victimes civiles. « Impardonnable », préviennent les Ukrainiens.
par Mathilde Goanec
Journal
Conditions de détention à Nanterre : l’État de nouveau attaqué en justice 
Le tribunal administratif de Cergy-Pontoise doit examiner ce lundi un référé-liberté visant à remédier d’urgence à « l’état d’indignité permanent et endémique au centre pénitentiaire des Hauts-de-Seine ». Les requérants dénoncent « l’inertie manifeste des autorités ». 
par Camille Polloni

La sélection du Club

Billet de blog
Acte 2 d’une démission : la métamorphose, pas le greenwashing !
Presque trois mois après ma démission des cours liés à une faculté d’enseignement de la gestion en Belgique et la publication d’une lettre ouverte qui a déjà reçu un large écho médiatique, je reviens vers vous pour faire le point.
par Laurent Lievens
Billet d’édition
Bifurquer : le design au service du vivant
15 ans d'évolution pour dériver les principes du design graphique vers une activité pleine de sens en faveur du vivant. La condition : aligner son activité professionnelle avec ses convictions, l'orchestrer au croisement des chemins entre nécessité économique et actions bénévoles : une alchimie alliant pour ma part, l'art, le végétal, le design graphique et l'ingénierie pédagogique.
par kascroot
Billet de blog
Bifurquons ensemble : un eBook gratuit
L’appel à déserter des étudiants d'AgroParisTech nous a beaucoup touchés, par sa puissance, son effronterie et l’espoir en de nouveaux possibles. C’est ainsi qu’au mois de mai, Le Club de Mediapart a lancé un appel à contribuer qui a reçu beaucoup de succès. Nous vous proposons maintenant ce livre numérique pour mettre en lumière la cohérence de toutes ces réflexions. Un eBook qui met des mots sur la révolte des jeunes qui aujourd’hui s’impatientent de l’inaction gouvernementale et qui ouvre des pistes pour affronter les désastres écologiques en cours.
par Sabrina Kassa
Billet de blog
À la ferme, tu t’emmerdes pas trop intellectuellement ?
Au cours d'un dîner, cette question lourde de sens et d'enjeux sociétaux m'a conduite à écrire cet article. Pourquoi je me suis éloignée de ma carrière d'ingénieure pour devenir paysanne ? Quelle vision de nombreux citadins ont encore de la paysannerie et de la ruralité ?
par Nina Malignier