NICE / Municipale : rien de nouveau sous le soleil

Patrick Allemand, premier secrétaire du PS 06, vient de diffuser une lettre ouverte dans laquelle il invite Patrick Mottard et Dominique Boy Mottard « en qualité d’animateurs de Gauche Autrement » à rejoindre la liste qu’il entend conduire pour l’élection municipale de Nice.

Bien que cette initiative soit présentée comme un tournant dans la construction d’une liste d’union de la gauche, elle n’est en rien une nouveauté… Elle est tout simplement l’application de l’accord électoral conclu, le 25 octobre 2010, entre Patrick Allemand et Patrick Mottard. En échange du soutien du PS pour les cantonales de 2011, ce texte indiquait que « Patrick Mottard soutiendra la liste du Parti Socialiste aux élections municipales de 2014. Des représentants de "Gauche Autrement" pourront figurer sur cette liste dans "la prime" et accéder à des responsabilités de gestion en cas de victoire ».

Bien évidemment, Patrick Mottard va tenir ses engagements. C’est d’ailleurs tout à son honneur tant le respect de la parole donnée est indispensable pour conserver à la fois la confiance de ses partenaires mais aussi celle de ses électeurs. Les radicaux de gauche des Alpes-Maritimes auraient d’ailleurs apprécié que le PS local partage cette saine conception au moment des élections régionales de 2010. Espérons que Patrick Allemand, qui s’est attribué les fonctions de « chargé de la rénovation » de sa propre fédération, aura désormais à cœur de veiller à cet élémentaire préalable.

Quoi qu’il en soit, cet accord conclu entre Patrick Allemand et Patrick Mottard, depuis le 25 octobre 2010, n’engage pas le PRG 06 qui n’en était pas signataire. C’est en toute liberté que notre parti politique a donc déterminé sa propre stratégie pour l’élection municipale de Nice. Elle a d’ailleurs été rendue publique :

- Les radicaux de gauche avaient, en effet, proposé, le 19 octobre 2012, l’organisation d’une primaire ouverte pour désigner la tête de liste de la gauche unie [1].

- Prenant acte de la fin de non-recevoir du PS 06, les radicaux de gauche souhaitent, depuis le 1er juillet 2013, une rencontre avec l’ensemble des formations politiques de gauche afin de décider, ensemble, de la méthode permettant de choisir la tête de liste, le programme, une charte éthique, la représentativité et l’ouverture de la liste [2].

En ma qualité de président du PRG 06, c’est sur cette base, et uniquement sur cette base, que j’ai ouvert des discussions avec l’ensemble de nos partenaires potentiels.

Notes :

[1] Cf. « Le PRG passe à l’offensive ! » (19/10/13).

[2] Cf. « Priorité au rassemblement ! » (01/07/13).

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.