PACA : deux comités régionaux de tourisme pour le prix de deux !

Provence-Alpes-Côte d’Azur est la seule région française où coexistent deux comités régionaux de tourisme. La présidente déléguée vient d'annoncer que cela allait continuer comme cela.

La Chambre régionale des comptes de Provence-Alpes-Côte d’Azur avait rendu public un rapport d’observations définitives sur la gestion du comité régional de tourisme (CRT), le 10 juillet 2017.

La juridiction s’étonnait que Provence-Alpes-Côte d'Azur soit « la seule région française où coexistent deux CRT ». Elle s’interrogeait : « La question de savoir si deux comités régionaux du tourisme doivent être maintenus en PACA ou si leur fusion ne permettrait pas de susciter, outre des économies d’échelle, une simplification et une clarification de leur rôle, une meilleure lisibilité, notamment à l’étranger, et une plus grande efficacité de leurs actions, mérite d’être posée dans un contexte de resserrement budgétaire. »

Cette question est d'autant plus légitime que, comme le souligne le rapport, « le CRT PACA est financé à plus de 80 % par la région Provence-Alpes-Côte d’Azur tandis que le CRT Riviera Côte d’Azur a pour principal financeur le Département des Alpes-Maritimes, la région n’assurant que 20 % à 30 % de son financement selon les années. » Au final, les ressources des CRT proviennent quasi exclusivement des subventions d'exploitation. Pour 2015, le CRT PACA et le CRT Riviera Côte d'Azur ont ainsi perçu respectivement 4,8 millions et 3,7 millions d'euros, soit un total de 8,5 millions d'euros d'argent public !

Malgré cette observation empreinte de bon sens, Jennifer Salles-Barbosa, présidente déléguée du CRT Paca, a fait dans l’édition du 30 mars 2018 de Nice-Matin cette réponse étonnante : « La Chambre régionale des comptes a demandé cette fusion noir sur blanc. Pour autant, ce n’est pas notre objectif. Nous n’avons pas pour ambition qu’il n’y ait qu’un seul comité régional de tourisme. »

Bref, pas question de suivre les recommandations de la Chambre régionale des comptes ! Et tant pis pour les finances publics...

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.