Si la république n'a pas besoins de savants, l'église non plus

J'ai commencé, par hasard en 1951, en Yougoslavie, mes études de terrain sur la Route de la Soie. Je les ai étayées par cinq langues et civilisations orientales autour du turc (diplôme) et trois doctorats. J'ai capté 80000 photos, 500 videos, musiques, de sites et rites.....

enteteblog

J'ai commencé, par hasard en 1951, en Yougoslavie, mes études de terrain sur la Route de la Soie. Je les ai étayées par cinq langues et civilisations orientales autour du turc (diplôme) et trois doctorats. J'ai capté 80000 photos, 500 videos, musiques, de sites et rites.....

 Mon anthologie arabesques et ma thèse: l'Ecole de luth de Bagdad me valurent, dès 1975, d'être, primé, adulé, catalogué arabo-islamophile. Mais comme je prospecte et enregistre de l'Atlantique au Pacifique, je n'ai pas pu tenir cette notion circonscrite de culture arabe. Les musiques antiques grecque, persane, babylonienne ont évolué. En Haute-Mésopotamie ex-Grande Arménie, etc., des musiques archaïques juives et chrétiennes des premiers siècles ont précédé le développement des musiques actuelles iranienne, ottomano-turque, arabe, etc. J'ai alors été occulté par des lobbies arabo-kurdo-islamolâtres qui poussaient leurs disciples.

 Ma thèse analyses de musiques traditionnelles (1995) ne lie ces musiques ni au Coran, ni à la langue arabe, tandis qu'elle analyse la continuité pythagoricienne relayée par des savants qui ne sont pas arabes, Fârâbî et Urmavî (X° & XIII° siècles) et que les Arabes ont annexés. On me catalogua réactionnaire. Je fus dégradé de mon élection de directeur de recherche au CNRS, et ma thèse, pourtant bénéficiaire d'une aide, fut refusée par les éditeurs fascinés par le monde arabo-musulman. Des chercheurs libanais ont soudoyé mes collègues enseignants de Paris-Sorbonne pour s'emparer de mes trois méthodes de recherche appliquées dans ma thèse 1995 et s'en servir face à Paris-Sorbonne pour s'y placer. Il y a trahison et imposture.

J'ai alors concentré prospections et publications sur des musiques de la Route de la Soie car personne ne se préoccupait des musiques archaïques juives et chrétiennes décelables en ex-Arménie/Assyrie/Haute-Mésopotamie/Kurdistan.

Depuis 1957, je visitais les communautés et accumulais photos et videos jusqu'au jour de 2014 où les Tartufes de Seine et du Tibre se mutèrent en Tartarins du Tigre et Atr-arbil-aires. Des néophytes, prélats et médias catholiques ou Républicains soucieux de plaire à leurs bien-pensants s'érigèrent en spécialistes des chrétiens d'Orient. Mais ils n'ont ni mes études, diplômes et doctorats, ni mon expérience de terrains, ni mon inégalable documentation «C.H.R.I.S.T.O.S»,(1951 sq).Ils ont dû euthanasier mon personnage et occulter ma documentation tout en se servant de mes documents, parfois par contrefaçon, sans jamais citer l'auteur ni la source.

(2)Mon expérience de terrain, ma documentation et mon témoignage étant inégalables, je fis paraître une préédition hors commerce avec ISBN de ma synthèse Chrétientés violentées qui permit à tous les arrivistes de se procurer gratuitement une Invitation au voyage objective de l'histoire et de la répartition des chrétiens d'Orient. J'évoque ci-infra les agissements publics de prélats, militants, catholiques, Républicains, Libres, politiques, journalistes, humanitaires ou chercheurs issus de la lignée droit-sciences'po ou du froc, en retard d'un demi-siècle sur mon expérience de terrain, qui, avec l'argent du contribuable, du sociétaire, ou du donateur, occultent mes travaux et, militant contre l'euthanasie, me diabolisent et m'euthanasient.

 

Des ecclesiastics ou des prêtres défroqués ne connaissaient que les terres saintes. Mgr Barbarin est, depuis 2014, le sauveur du diocèse d'Arbil où j'évolue depuis 1972. Il a éludé de m'emmener dans sa suite visiter mon vieil ami le patriarche chaldéen, Louis Sako. Mgr Gollnisch a su séduire le Ministère des Affaires étrangères, puis, avec l'aide de Joseph Alichoran, chaldéen d'Iraq militant, journaliste et enseignant sans diplôme, et des chaldéens de Sarcelles, a pu se mettre en contact avec les maires menés par Goasguen et les tribuns politiques dits Républicains ou Libres : Valérie Pécresse, NKM, Karam, Retailleau, des prêtres orientaux, dans le mélodrame d'Hiver. Mgr Pascal Gollnisch, diplômé de Sciences'po et de droit des affaires(!) triompha à l'Institut du Monde Arabe dont le président, Jack Lang, organisa, sous le patronage de l'Oeuvre d'Orient, des réunions scientifiques avec des chercheurs, dont Sébastien de Courtois et Alain Desreumaux, qui font des recherches sur des sites que je visite depuis 1957, et sur lesquels j'ai fait des communications à la Société asiatique, sans jamais mentionner mon antériorité ni mes travaux. Une de ces réunions a été organisée sous la présidence d'une femme kurde, quand les historiens sérieux savent que, depuis 1843 (massacre de Bohtan par Bader Khan), les Kurdes se sont emparés de toutes les terres chrétiennes. Jack Lang annonçait une exposition de photos; mais la coterie ayant su que j'avais 80.000 photos s'est orientée sur une Saison culturelle réservée aux élus dont aucun n'atteint mes diplômes, mon expérience de terrain, ni ma documentation. (cf annexe).

 Les patriarches et prélats orientaux que je connais depuis des décennies et qui sont en général invités en France par des associations : Oeuvre d'Orient, Fraternité en Irak, SOS chrétiens d'Orient, Chredo, sont interceptés par ces associations et les médias catholiques, et sont donc éloignés de moi. Quant aux médias catholiques (Courtoisie, K.T.O, T.V.Libertés, Gloria TV, Obs. de la Christianophobie, Riposte catholique, Salon beige, Bayard Presse, La Croix, Le Figaro, etc.), ils m'euthanasient systématiquement. Je suis euthanasié... parce que les médias catholiques, dominicains, fanariotes et leurs alliés manquent de documents sur la période 1951-2014 au Moyen-Orient...parce que j'ai accumulé, à mes frais, des documents qui couvrent la mémoire d'un siècle de la régression des chrétiens...parce que je présenterais des documents dénonçant la falsification de l'histoire orientale du christianisme...enfin parce que, doyen sur le terrain et témoin direct et constant, mon expérience et ma documention s'avéreraient indispensables lors de réunions internationales concernant l'évaluation des dommages subis par les communautés du fait des guerres civiles et autres dévastations.

 PROPOSITIONS

A) Les entités libres du monopole et des pressions catholique ou Républicaine trouveront en moi-même et en ma documentation « C.H.R.I.S.T.O.S » tous les témoignages et documents.

B) En raison de mon grand âge et de mes invalidités liées aux missions, et constatant que je n'ai jamais reçu le moinde crédit, je dois envisager de céder (comptant ou viager avec titre de conservateur honoraire) mon fonds de 80.000 photos, 500 vidéos et innombrables enregistrements et documents. Une unité devrait être créée en vue d'une gestion fructueuse.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.