Jean-Claude Leroy
Abonné·e de Mediapart

313 Billets

1 Éditions

Billet de blog 2 déc. 2021

Ce que voit le poète Michel Dugué

Quelque chose de si élémentaire / que je me perds à le dire.

Jean-Claude Leroy
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Plus qu’avec les yeux le regard méditatif sait introduire et habiter ce que dessine le paysage, la fenêtre d’horizon qui met à portée de soi un pan d’univers ne se referme qu’après la nuit tombée, qu’après le passage des mots venus calmer une si lente contemplation. C’est le talent abouti du poète que de rendre si concrète la pure abstraction d’une idée de ce « silence retenu » ou d’une « attestation d’infini » quand l’insistance d’une attention porte à s’imaginer au « commencement du monde ». Rien de volontaire là-dedans, pure immersion dans l’intimité finalement accueillante des choses, jusqu’à soi-même disparaître ou presque, sauf le corps qui parfois s’étonne d’être là et d’avoir mal.

En Bretagne au moins autant qu’ailleurs, les éléments du décor sont la vie-même, il n’y a plus qu’à se fondre avec eux, et à leur attribuer les mêmes sentiments ou attributs ; sans eux que serions-nous donc ? Ainsi « la falaise contemple les flots / avec l’aplomb de qui n’a pas connu la peur. »

Lumière impassible
(elle ne trébuche pas)
Chaque chose travaille
à son éternité

Le silence ou son double
celui qu’on entend, par exemple, dans
un feu de feuilles sèches
s’invite à l’intérieur de soi.

Quatre parties :
« Ici », le lieu où chacun se trouve, en l’occurrence une presqu’île du nord de la Bretagne.
« Voici », le tableau, le paysage. Ou encore : « Voici les mots incertains /posés sur les heures // C’est éprouver le temps / en mesurer les éclats. »
« Il y a », le constat d’être avec les éléments. « Croire que tout rôde autour de soi / quand le paysage remue et que nous échouons / à en rameuter les parcelles. »
« Cela, hier ». Enfin la fenêtre déjà refermée, même si l’on voit toujours à travers elle, car le poète se tient dans son faux abri, est-ce la feuille où il va noter les bribes qui font le poème, dont l’incomplétude souligne la portée, d’une vie qui s’écoule, même sans bruit ?


Voici que l’eau occupe
l’espace entier, ne dit
rien d’autre qu’elle-même
avance en rangs serrés
laissant l’eau après elle.

Je devine un enfant qui joue
la silhouette dans les arbres –
l’imagine parmi les rires
me demande si c’est le jour qui tombe ou
la lumière qui s’embrase.

On devine que l’homme Dugué est enfoui dans le poète, c’est de là qu’il a décidé de ne plus intervenir, et ce qui ne veut être une résignation n’a pas d’autre choix que de s’accorder. Alors il se met en ordre comme au diapason de l’ordre immuable des choses, même si le chaos guette. En l’occurrence, c’est d’abord un ordre naturel, qui opère sans les hommes, aussi bien balancement de la mer que « paysage incendié ». « Les eaux, l’air, les terres », il s’agit surtout que « leur voix demeure ! » Le marcheur tranquille du sentier de douane procède par touches délicates, sans frapper du doigt, juste se mêlant au mouvement, même imperceptible, des éléments et des formes. Son écriture se veut à peine soulignement, comme réservée aux yeux pointilleux. Sa voix douce, comme pour seulement des oreilles fines. Ou pour des cœurs résolument simples.

Mais quel est votre nom ?
Je ne m’en souviens plus
perdu lui aussi dans le chaos
où les flux se mêlent
aux granits et aux schistes.

Il y avait des couleurs
non celles d’un mauvais peintre
mais celles de vos joues
de l’ample vêtement que vous portiez
que le vent brassait comme
il brasse les feuillages

Quelque chose de si élémentaire
que je me perds à le dire.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — France
Covid : Blanquer a annoncé le nouveau protocole des écoles depuis Ibiza
Les vacances de fin d’année du ministre, mis en cause pour sa gestion tardive de la crise sanitaire, suscitent depuis plusieurs jours des tensions au sein du gouvernement. Son entretien polémique au « Parisien », qui a suscité la colère des enseignants, a en réalité été réalisé depuis l’île des Baléares, a appris Mediapart. Ce qui avait été caché. 
par Antton Rouget et Ellen Salvi
Journal
Nucléaire et transition climatique : les éléments clés du débat
Le nucléaire peut-il être une énergie de transition climatique ? Alors que les candidats à l’élection présidentielle ont tous un avis tranché sur la question, nous tentons ce soir de dépassionner le débat avec nos deux invités, Cyrille Cormier, ingénieur, spécialiste des politiques énergétiques et climatiques, et Nicolas Goldberg, senior manager énergie chez Colombus Consulting.
par à l’air libre
Journal
Zemmour et CNews condamnés pour injure raciste et provocation à la haine
Lundi, le tribunal correctionnel de Paris a condamné Éric Zemmour, désormais candidat à l’élection présidentielle, à 10 000 euros d’amende pour ses propos sur les mineurs étrangers non accompagnés, qui visaient à « susciter un élan de rejet et de violence » contre l’ensemble des personnes immigrées, d’après le jugement. Le directeur de la publication de CNews écope de 3 000 euros d’amende.
par Camille Polloni
Journal — France
Une figure du combat contre le harcèlement scolaire est visée par une plainte pour « harcèlement »
Fondatrice de l’association Marion la main tendue, Nora Fraisse se voit reprocher par une dizaine d’anciennes bénévoles, stagiaires ou services civiques d’avoir eu un comportement toxique envers de proches collaborateurs. D’après notre enquête, l’une d’elles a déposé plainte pour « harcèlement ».
par Prisca Borrel

La sélection du Club

Billet de blog
Un tri dans la nuit : nos corps dissidents, entre validisme et Covid-19
Un entretien initialement publié par Corps Dissidents, dans le blog d'Élise Thiébaut, et toujours actuel. Le validisme est une question cruciale pendant le Covid19. Il l’a été dans les réactions – solidaires ou pas – des gens face aux discours selon lesquels seuls les vieux et les handicapés mouraient du Covid-19. Il l’est pour la question du triage : est-ce qu’uniquement les corps productifs méritent d’être sauvés ? 
par Elena Chamorro
Billet de blog
De la nécessité d'une parole antivalidiste
Exclusion politique, culte de la performance, refus de l'autonomie, enfermement, confiscation de la parole... Yohann Lossouarn nous explique pourquoi les luttes antivalidistes sont aujourd'hui plus que nécessaires.
par dièses
Billet de blog
Vieillissement et handicap
Les maux pour le dire ou réflexions sur le vieillissement vécu de l'intérieur.
par Marcel Nuss
Billet de blog
Handicap 2022, libérer les miraculés français
La personne handicapée qui ne peut pas vivre « avec nous », permet la fiction utile d’un monde peuplé de « normaux ». Entre grands sportifs et artistes, une population est priée de demander le droit de circuler, de travailler, d’exister. L’observatoire des politiques du handicap appelle à une métamorphose normative urgente des institutions françaises appuyées par une politiques publique pour tous.
par Capucine Lemaire