Rencontrer André Bernold : 2 heures 8 minutes 26 secondes d'un entretien filmé

Grâce à l'ami Lionel Monier, comédien et vidéaste, j'ai pu organiser cette rencontre lors de laquelle nous avons filmé André. C'était à Lyon en août dernier. Rien n'était préparé, nous avions juste quelques sujets à lui proposer. Le reste est improvisé. Nous le partageons aujourd'hui, avec bonheur.

Les lecteurs de ce blog ont déjà eu l’occasion de lire ici ses virevoltants impromptus. Après que j’ai eu signalé, en mai 2017, son très beau livre J’écris à quelqu’un, André Bernold m’a contacté, nous nous sommes écrit, avons parlé, sommes devenus amis. Je lui ai proposé d’écrire pour mon blog ; se piquant au jeu, il a donc rédigé un certain nombre de textes plus ou moins baroques, soulevant volontiers des questions fort peu superficielles.

J’avais en tête depuis un moment de réaliser des entretiens avec André, sans doute afin de fixer ce qui avait tendance à s’éparpiller, peut-être. M’en étant ouvert à mon ami Lionel Monier, il m’a proposé que nous allions filmer l’ami lointain. Nous avons pris rendez-vous avec André, en août 2020, à Lyon, où il habite depuis son retour des États-Unis, il y a une vingtaine d’années.

De ces entretiens nous avons gardé quelques moments réunis en six séquences qu’il faudrait imaginer comme autant d’éléments d’un ensemble plus vaste, d’une longue conversation sans début ni fin. (Certains sujets que nous avons abordés et qui nous importaient n’ont pas été retenus, soit pour des raisons techniques, soit pour des raisons de discrétion.)

C’est maintenant à l’auditeur et spectateur de rencontrer André Bernold à travers ses variations, ses digressions, ses réponses, comme un ami croisé dans un café avec lequel on a plaisir à s’attarder sans regarder l’heure. Une rencontre totalement investie de… rencontres.

suite des 6 parties, ici :

– rencontres –

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.