Rennes, zizanie* dans le métro ! les militants récidivent, innombrables

Au cruel et inconvenant couperet judiciaire qui s’est abattu la semaine passée sur 19 jeunes militants contre la loi travail(le), la seule réponse appropriée a été infligée ce jeudi.

Nous sommes tous Nous sommes tous
Rennes. Au cruel et inconvenant couperet judiciaire qui s’est abattu la semaine passée sur 19  jeunes militants contre la loi travail(le), la seule réponse appropriée a été infligée ce jeudi. Vers midi, lors de la manifestation du jour, regroupant environ 8000 personnes (chiffre F.O.), visages instantanément masqués (afin d’éviter le regard volontiers cinglant des caméras de surveillance), une belle grappe d’individus inoffensifs s’est ruée dans la station République en vue de rendre inutilisables les bornes de validation. Écho évident à l’action menée une semaine auparavant par d’autres jeunes gens obstinément pacifiques que la police, forte pour l’occasion de plusieurs dizaines d’agents sur les dents, guettait. Elle les avait vaillamment interpellés avant que le parquet ne prononce une inculpation pour… « association de malfaiteurs ». Ainsi une action de blocage économique, assumée par tous, comme il s’en pratique dans maints combats sociaux devenait un délit de droit commun pouvant entraîner une peine de sept ans de prison, la « faute » étant ici d’avoir posé un autocollant là il ne fallait pas et d’avoir introduit de la mousse expansive dans la fente des bornes, acte d’une grande agressivité comme on peut le constater.

Numéro très spécial Numéro très spécial

Eh bien, ce sont plusieurs dizaines de personnes supplémentaires que la justice va devoir poursuivre ! Les mâchoires de la machine judiciaire ne seront jamais assez grandes pour attraper tous ces faux coupables créés à l’envi. Une affiche « nous sommes tous des saboteurs », signé par #mousseexpansive était concomitamment placardée un peu partout en ville. D'autres raillant le fameux quotidien Ouest-France. Ou encore, la maire de la ville et son ancien préfet connaissent également un beau succès.

Par ailleurs, un dépôt de bus de la Star (service des transports en commun de l'agglomération rennaise) a été bloqué ce même jeudi tandis qu'un préavis de grève avait été déposé pour le soir même.

Enfin, il semble que l'absurdité d'une inculpation hors mesure dans un contexte de lutte sociale attende toujours d’être dénoncée par quelque organisation ou responsable politique ou public **.

*

* Zizanie : mauvaise herbe, ivraie. (Dictionnaire Robert)

** Pour l'heure, seul le syndicat Solidaires s'est exprimé.

Rennes 2030 Rennes 2030

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.