MACRON : UN TYRAN ISPIRÉ PAR MACHIAVEL ( ?)

Jupiter aurait, étudiant à Nanterre, commis un mémoire sur Machiavel… Je lui dédie ces quelques lignes maladroites qui ne parviennent pas à faire la louange de sa pensée féconde ! Qu’il ne soit pas offusqué de quelques libertés de ton !

Avant propos: Comparer Macron avec Machiavel n'a vraiment rien d'original. Cependant il faut remarquer que presque tous papiers sur ce sujet sont parus dans des journaux de droite... Pour flatter le tyran!

Et moi, ce n'est vraiment pas mon but!

Car pour ces journalistes, Machiavel (fils d'un trésorier pontifical), est un type fréquentable! Jugez-en:

Aventurier, envoyé auprès de César Borgia (comme Macron l'a été auprès des Rothschild) il est accusé de trahison pour servir les Médicis (comme Macron a trahit le gros Hollande)... Les ressemblances s'arrêtent là. Machiavel est d'un autre trempe que Macron!  publie Emprisonné et torturé, Machiavel, le malin, rédige son principal ouvrage "Le prince" en le dédiant à Laurent de Médicis... Beau prétexte pour décrire les turpitudes éthiques des hommes de pouvoir de ce temps là (la Renaissance)... Bien entendu l'ouvrage, sulfureux, ne fut publié qu'après sa mort... Le cynisme des préceptes n'a d'égal que le mépris qu'exprime Machiavel pour le peuple! Ce type aurait tué père et mère pour asseoir son pouvoir!

Macron c'est un prince florentin de la renaissance! Aucun doute là dessus! Mais en plus c.n! Et il applique les préceptes du machiavélisme sans aucune finesse mais avec une certaine délectation sadique (la marque du prétentieux)...

Il est aussi un homme du 19 siècle inspiré par l'eugénisme social d'Herbert Spencer et la crapulerie néo-darwinienne, contre laquelle même Darwin s'éleva. Bref Macron c'est un vieillard déguisé en jeune, tant au niveau des goûts, des idées que de sa conception de la démocratie. Macron c'est le mélange incertain de tous les arrivistes imbus d'eux-même: Thiers, Guizot, Giscard d'Estaing... Tous ces gus qui fleurent la naphtaline"

Mais si Macron a choisit de réaliser un mémoire sur Machiavel, il n'est pas difficile de deviner que c'est en raison du nombre très peu important de feuillets que comporte l'ouvrage. L'homme qui recommande aux autres de se lever à six heurs du mat est un paresseux!

Dans le texte qui suit j'ai pastiché (tenté de...) quelques extraits du "Prince" afin de faire ressortir la similitude de pensée entre les deux laudateurs de la tyrannie....

image2

...

Je pense qu’il faut être dictateur banquier pour bien connaître la nature et le caractère du peuple et le contenir. Il faut être ultra riche pour bien connaître les ultra riches. Je suis l’exception qui confirme la règle : je ne suis ni riche, ni dictateur !

Tous les dictateurs mis en place par les ultra riches ont tenu leur pouvoir d’une police massacrante et les ont perdu quand les robcops remplaçant leur bulbe rachidien par un vrai cerveau, ont laissé le dictateur désarmé.

Principe du dictateur : « Il faut amadouer les hommes ou les exterminer… » Car le dictateur pense que les prolos (qu’il imagine ignares) se vengent des offenses légères et qu'ils ne sauraient se venger des grandes (du fait de son armada de robotcops). C’est pourquoi le dictateur a usé de son Castaner et de ses larbins armés pour estropier, mutiler, tuer, afin que les gueux actifs qui sont une minorité soient déconsidérés. Les terrorisant le Castaner a, par l’extrême violence de sa flicaille, fait en sorte que les gueux révoltés ne puissent entrainer une foule suffisante à la révolte. Car Macron a eut très peur le 17 novembre 2018 quand les Gilets Jaunes étaient aux portes de l'Elysée! Dès lors il fallait mutiler les manifestants, et laisser pourrir les manifestations pour les épuiser.

Souvent on se croit en démocratie républicaine parce que de temps en temps on dépose un petit bout de papier dans une urne… Mais il y a loin de la croyance à la réalité. Jupiter le sait, flatte cette illusion et reprenant dans de beaux discours certaines idées émises par le peuple. Il n’en réalise évidemment aucune !

Un des principes de Jupiter c’est de renverser le sens des mots ou d’en créer de nouveaux qui deviennent à la mode (« coût du travail », « distanciation sociale » « disruptif » et autres stupidités comme de mettre Covid au féminin)… Un bon dictateur doit d’abord faire accroire qu’il a toujours raison, même quand il affirme que la Guyane est une île !

Les « bonnes lois » capitalistes  ne peuvent rien, où il n'y a pas de bonnes armes ; Et où il y a de bonnes armes, il faut qu'il y ait de bonnes lois qui flattent les puissants.

MACHIAVEL - L'art de gouverner © Le Précepteur

Parce que Jupiter a pour ennemis tous ceux qui se trouvent bien des anciennes lois acquises durement par le conseil national de la résistance, et pour tièdes défenseurs les bourgeois spéculateurs à qui les décisions de Jupiter tourneraient pourtant à profit, il lui faut un ministre de l’intérieur dissuasif... Donc « massacrant »! Et cette tiédeur des bourgeois vient en partie de la peur qu'ils ont de leurs adversaires, c'est-à-dire des prolos qui luttent depuis des années au sein des  syndicats. En outre il s’y adjoindrait l'incrédulité des réactionnaires (les alliés de’ Jupiter pourtant, qui ont par principe toujours peur des nouveautés !)

Un des "maux" qui arrivent à Jupiter, quand il envoie ses hordes de mercenaires contre le peuple désarmé, c’est qu’il montre son portait méprisable… Mais les merdias le maquillent immédiatement avec les atours de la séduction… C’est leur rôle principal que de « faire croire » et de désinformer ! Un mal qui est un bien pour le peuple. Il souligne avec acuité la rouerie, la morgue et la cruauté du tyran!

Jupiter, une main de fer dans un gant de velours merdiatique!

La guerre et ses bénéfices, la préservation des dotation en revenus (sans boulôt compensatoire) des utrariches, le soudoiement de la justice aux ordres du dictateur, et les ordonnances qui oppriment et appauvrissent le peuple sont les seuls objets auxquels un premier ministre de Jupiter doit donner ses pensées et son application… Il doit maîtriser tout cela et pour le maîtriser il faut qu’il choisisse celui qui dans son action passée s’est montré le plus avide, méchant, stupide et mauvais gestionnaire… Tel Castex qui en est déjà la figure tutelaire !  

Il y a si loin de la manière dont on vit de la manière dont on devrait vivre! Celui qui laisse  croire que ce qu’il fait pour ce qui devrait se faire est le meilleur gérant du pouvoir autocratique…En conséquence un homme qui est tout à fait bon, parmi tant d'autres qui ne cherchent qu’à le discréditer pour conserver leur pouvoir, sera méprisé, isolé, ignoré et volé. C'est le monde des avides de pouvoir et d'argent!

Il ne faut pas que Jupiter ait peur de son ombre !  Il  doit être mou de la comprenette (il l'est!) et sa constance à tergiverser tout le temps plutôt qu’agir en faveur du peuple signe vraiment son incompétence. Cette tergiversation doit être teintée de fadeur (comment en serait-il autrement ?). Jupiter agit avec confiance, droit dans ses bottes, méfiants vis-à-vis de l’égalité qui pourrait entraîner sa chute, toujours arrogant et méprisant pour les faibles et les fragiles, car pour les cons qui le servent l’arrogance et le mépris est souvent confondue avec de la confiance en soi afin d’assumer la pérennité du pouvoir des ultrariches sur la piétaille et la populace des asservis et des esclaves !

Il est plus utile pour la pérennité d’un pouvoir dictatorial, d'être craint que d'être aimé. Car le dictateur sait que son entourage, même le plus proche, est, autant que lui, ingrat, inconstant, simulateur, dissimulés, intéressés, cupide, égoïste.

16155955

 

Un dictateur chute quand il écoute les paroles de ses conseillers et qu’il n’a pas de garde prétorienne à sa disposition. Car pour un dictateur, les hommes de l’entourage que l'on gagne à force de bienfaits et non par la terreur, n’en ont jamais assez et le trahiront à la moindre faiblesse.

Chacun sait combien il est louable, pour Jupiter, de procéder rondement et sans finesse. L'expérience de ces temps nous montre que Jupiter n'est arrivé à servir le capital qu’en faisant peu de cas des promesses multiples et contradictoire et en  trompant sans scrupules le peuple. Clairement les procédés loyaux, généreux, égalitaires exècrent à tout dictateur… L’important c’est de tenir le pouvoir !

Pour Jupiter il n’y a que deux manières de se maintenir: l'une avec les lois qui appauvrissent et affaiblissent le peuple ; l'autre avec la force qui les éborgne, les mutile, les musèle, les emprisonne. La première manière est celle des capitalistes ; la seconde celle des bêtes dominantes. Mais comme très souvent la première ne suffit pas, il est bien plus utile de recourir à la seconde sans tarder.

Un dictateur n'a donc qu'à maintenir son pouvoir. S’il y parvient les moyens dont il se sera servi seront toujours trouvés honnêtes par les gros cons de bourges, et toute la merdiacratie l'en louera. Car le bourgeois ne s’en tient qu'aux apparences, et ne juge que par les l’impact des apparences sur l’opinion. Et il n'y a presque dans le monde que des bourgeois et des aspirants bourgeois. Le petit nombre se partage entre les ultra riches, gens de grand pouvoir et de très rares manants quui réfléchissent par eux-mêmes… En somme la dictature ne se maintient que parce que la multitude des aspirants bourgeois, bluffée par le dictateur n'a ni la volonté, ni la possibilité de savoir  à quoi se déterminer.

Le dictateur doit se garder de toutes les choses qui le rendrait odieux ou méprisable face aux merdias… Il doit montrer qu’il aime ce que tous les plus cons des bourgeois qui font l’opinion aiment : une femme fidèle, peinturlurée, parfumé de senteurs exorbitantes, jouer du portable, twiter comme un « grand », avoir piscine et vaisselle ultra-chère, avoir sa Rolex, des costards valant entre 2000 et 50 000 euros… Moyennant quoi il sera à couvert de tous les dangers.  S’il va à la chasse, la population des gros cons de chasseurs le soutiendra… S’il est un tantinet raciste il s’acquierera les grâces de la droite dans son entier qui est, par définition raciste et xénophobe… Ainsi la majorité des aspirants bourgeois, les autos-entrepreneurs qui s’imaginent être des startupeurs seront contents d’avoir un si bon chef des tas ! Dès lors Jupiter, n'ayant plus à combattre que quelques manants lucides et  révoltés, en viendra facilement à bout en laissant pourrir les situations et en frappant toujours fort et en massacrant avec zèle… Ainsi réduite, ou anéantie, les « justes » massacrés », la révolte éteinte, les aspirants bourgeois, les crapules ultra riches, la piétaille des flics meurtriers qui sont, d’ailleurs, peu ou prou, de droite ou d’extrême droite, seront des serviteurs heureux de ce régime d’injustice !.

Ce n'est pas une chose de peu d'importance, pour Jupiter que de choisir ses ministres. Car c'est par les gens que Jupiter tient auprès de sa personne que l'on juge de son esprit et de sa prudence. S’il ne prend pas des serviteurs bien cons, bien incompétents (qui ne le gênent pas dans ses décisions arbitraires), bien moches physiquement (ça a son importance !) la piétaille des aspirants bourgeois très vite le méprisera et donc menacera son pouvoir.

Il y a trois sortes d'esprit. Les uns entendent par eux-mêmes ; les autres comprennent tout ce qu'on leur montre ; et quelques uns n'entendent, ni par eux, ni par autrui. Les premiers sont excellents, les seconds sont bons, et les derniers inutiles. Le dictateurs ne gouvernera qu’avec l’appui des inutiles et se fera un devoir de massacrer au plus vite les excellents qui pourraient lui faire de l’ombre.

Jupiter n'a d'autre moyen de se garder des flatteurs (qu’il adore pourtant !) que de ne point s'offenser d’accéder (en apparence) à leurs requêtes les plus stupides, telle que de baisser le coût du permis de chasse. Et si chacun a la liberté de lui dire ses quatre vérités alors très vite il ne sera plus respecté. Le dictateur le sait. C’est pourquoi il contrôle avec fermeté, tous les merdias, télévisuels, de papier ou informatiques… En y ajoutant une surveillance proximale accrue de tous les citoyens (écoutes, espionnage vidéo, drones, etc….).

Puisque le vice prévaut, en régime dictatorial sur les vertus, Jupiter fera en sorte que le vice s’étende à toute la population… Il favorisera la délation, il absoudra les spéculateurs et les évadés fiscaux, il diminuera les impôts qui devraient s’appliquer à l’ultra-minorité des ultra-riches quand le peuple des travailleurs (qui se lèvent tôt eux !) crève de faim, il fera la promotion du bling bling…

Proverbe jupitérien : Interrogez beaucoup les gens sur le parti que vous avez à prendre ; ne confiez qu'à très peu d'amis le parti que vous avez pris sans tenir compte des avis émis par les gens compétents !.

Pour le dictateur, il ne sera question d’écologie que pour sauver le patrimoine de la frange bourgeoise supérieure… Le reste de la planète, la biodiversité, le réchauffement climatique il s’en tape… Mais alors à un point que vous ne pouvez imaginer !

Toute guerre qui est nécessaire pour les fabricants d’armes… est juste ! (Dassault dixit) ; et les armes qui se prennent pour le massacre d'un peuple qui n'a point de défense sont « miséricordieuses » (Bernard Henry-Levy dixit). La guerre fait les voleurs, et la paix en fait les alliés de Jupiter (s’ils sont devenus très riches ! Y’a des limites tout de même !) . La guerre est utile pour éviter le grand remplacement et la sauvegarde des traditions de l’Europe chrétienne (Zemmour dixit).

Pour finir une citation : il est dit dans l’évangile de Saint Macron : « Jupiter veut une humanité saine et bien portante (au niveau du portefeuille) »

Il faut donc éliminer au plus vite les ultra-pauvres âgés (ces non-actifs !), les chômeurs (en gardant le quota nécessaire pour remplacer les esclaves récalcitrants), diminuer l’égalité homme femme et baissant les pensions de reversions de ces dernières… Jupiter en somme veut élimer les fragiles, les malchanceux, les pauvres inactifs pour ne conserver qu’un petit nombre de disciples qui croient dur comme fer à la puissance de la main invisible du boursicotage… Et parmi ceux là, au moment des grandes catastrophes on ne gardera que les plus nantis de l’ordre ultralibéral capitalistique, pour aller « progéniturer » leurs « petits monstres » dans les paradis épargnés de l’hémisphère sud où ils auront préparés leurs « havres » de survie !

Tout ce qui sert votre ennemi vous nuit ; tout ce qui lui nuit vous sert.

---------------

ASSEZ! Révoltez vous!

Ne serait-ce que pour cette seule raison: à l'heure actuelle sur notre Terre, un enfant meurt de faim toutes les six secondes!  Cette constatation, que je signalerais dans tous mes articles, ne justifie t'elle pas que l'on s'empare des richesses que détiennent les 1% les plus riches?

Car....

  • La richesse des 1% les plus riches de la planète correspond à plus de fois la richesse de 90 % de la population mondiale, soit 6,9 milliards de personnes.
  • Les milliardaires du monde entier, qui sont aujourd’hui au nombre de 2 153, possèdent plus de richesses que 4,6 milliards de personnes, soit 60% de la population mondiale.
  • Les deux tiers des milliardaires tirent leur richesse d’un héritage, d’une situation de monopole ou de népotisme. Outre le fait que ce sont des voleurs, ces milliardaires sont aussi des bons à rien!

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.