Thiers a "sauvé" la République en 1871, selon Macron !

Ce matin écoutant par hasard l'édito politique de Thomas Legrand j'entendis cette réflexion du commentateur " Personne n'a remarqué une petite phrase émise dans le documentaire qui était consacré au président Macron sur France le 7 mai 2018.

Il se justifie du choix qu'il a fait d'y recevoir à Versailles des personnages importants (Poutine entre autre) en affirmant "C'est un lieu où la République s'est retranchée lorsqu'elle était menacée".

A quel moment, donc, un gouvernement s'est-il retranché à Versailles?

Est-ce le 5 octobre 1789, jour où les femmes du peuple marchèrent sur  Versailles pour demander du pain et qui ramenèrent le roi de force à Paris (après que l'imbécilité de Marie Antoinette se soit exprimée, de façon quasi macronienne, par un "qu'ils mangent donc de la brioche"? Certes pas puisqu'il s'agissait de sauver le régime monarchique...

Quand le dictateur Napoléon numéro 1 reçu le pape dans la galerie des glaces la république avait été abolie par le freluquet corse... Il ne s'agissait là non plus de sauver la République!

Alors il ne reste qu'un seul évènement qui puisse éclairer la pensée complexe du président d'extrême centre Macron...

Otto von Bismarck dit "Ah les belles bacchantes!" après avoir proclamé la formation de l'empire allemand à Versailles céda la  place à son pote collaborateur, le ventripotant Adolphe Thiers qui connaissait quelques déboires avec les gueux parisiens depuis mars 1871. Entre tyrans on se soutient!

Donc notre président-dictateur, si "moderne" (dans sa pensée complexe qu'il ressemble de plus en plus au despote Napoléon numéro 3 ou au marquis poudré méprisant que fut Giscard D'Estaing - particule achetée ma chère et diamants offerts par Bokassa) fait donc référence à cet instant lumineux d'espoir et de justice que fut la Commune...

Et donc il prétend que Thiers (Adolphe numéro 1) a sauvé la république....

Notre président-dictateur fait là encore une fois, après son aparté sur notre île lointaine la Guyane, montre d'une ignorance crasse...

Sait-il que la troisième république n'était, en mai 1871, pas encore proclamée?

Sait-il que Thiers à l'époque voulait la restauration d'une royauté, que le mandat de sept ans adopté en 1875 fut choisi pour favoriser les pomponnés royalistes (sous l'égide du Conte de Chambord, vous savez celui qui d'après la chanson "ressemble à son frère...") ?

Sait-il que notre Adolphe fit lors des répressions qui suivirent la chute de la commune plus de morts que durant toute la révolution de 1789???

Sait-il que Thiers méprisait le peuple tout comme lui?

Connait-il les phrases suivantes de l'Adolphe qui pourraient lui être attribuées?

" La science de gouverner est toute dans l'art de dorer les pilules." (Ce que fit fort bien l'émission du 7 mai 2018 sur Fr 3)

" La République sera conservatrice ou elle ne sera pas."

" La France doit redouter également les gens qui ne sont capables de rien et les gens qui sont capables de tout."

" On peut, dans les moments de crise, construire des mensonges au moyen de quelques faits et de quelques propos légèrement recueillis, follement interprétés."

Pour terminer je donne un florilège de phrases entendues dans l'émission apologétique de Fr 3 con-sacrée (c'est bien le mot!) a Macouille:

"J'ai choisi Versailles parce que Poutine est sensible à ça... Il veut reconstruire la grande Russie(...)C'est un lieu aussi où la république s'est retranchée lorsqu'elle était menacée" (9m22)

"L'europe est liée par une part de tragique et d'émotion commune" (Les morts de 1870, 1914, 1939...????) (25m14)

"Ce qui abaisse nos sociétés modernes c'est le nihilisme et l'affrontement moral post-moderne! Quand on est dans le relativisme constant plus rien ne vaut rien. C'est le fondement de tous ceux qui aspirent à devenir des petits bourgeois" (C'est ça les Insoumis sont tous de futurs petits bourgeois! (1h00m20) Quant à lui, il n'aspire qu'a devenir un très grand bourgeois!

"Il ne faut jamais chercher à être aimé..." (1h08m50) Plus "populiste" que Macron (Paris-Match... etc...) tu meurs!

Selon Macron (1h05...) la France serait un pays d'aristocrates égalitaires (bonjour les "aristocrates égalitaires" qui n'ont pour vivre que 800 euros par mois!) Selon lui "on aime la lutte de celui qui protège ses statuts..." Ah bon la solidarité c'est pas bien, selon Macouille... L'empathie connait-pas!

Et le Macron de conclure "Il n'y a plus d'aventure importante parce qu'on ne risque plus sa vie!" Connard!

Si ses costards sont bien repassés, si sa cravate est impec, si son ravalement de façade est assez réussi, la pensée de notre président-dictateur, et de ses sbires lèche-cul (ah l'Alain Duhamel!), ne pisse vraiment pas loin....

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.