1er mai à Strasbourg: rouge, jaune, vert, féministe, écologique, internationaliste

3000 personnes ont défilé dans le calme à Strasbourg pour ce 1er mai 2019 sous un soleil radieux.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est vivre-et-non-survivre-1er-mai-19-strasbourg-f2c.jpg.

https://www.facebook.com/schlomo44/videos/10157212592953599/

3000 personnes ont défilé dans le calme à Strasbourg pour ce 1er mai 2019 sous un soleil radieux.

Les environs immédiats du lieu de rassemblement étaient quadrillés inutilement par de nombreux gendarmes mobiles, alors que le 1er mai ici est toujours tranquille et familial.

Les gilets jaunes du QG Strasbourg République avaient obtenu, après négociation, la tête du cortège, de la part de l'Intersyndicale CGT,FSU,FO,Solidaires, CNT.  Une banderole "Résistance" ouvrait la marche. Puis venait la FSU suivie d'un fort contingent de la CGT. On y voyait aussi des entreprises en lutte et en danger, comme les Sucreries d'Erstein, dont le conditionnement doit être déporté dans la Marne. Ce qui prélude peut-être à une fermeture de la production, à cause de la taille jugée insuffisante de l'usine en Alsace. De même à Wisches dans la vallée de la Bruche, 47 emplois doivent disparaitre dans le groupe Punch Powerglide (ex General Motors). Les salariés de SUPRA à Obernai défendent aussi leur emploi dans le secteur des poêles à bois. Les médecins urgentistes sont en lutte au Nouvel Hopital civil avec les salariés pour des moyens supplémentaires, dont des lits.

Le cortège allait bien au-delà du syndical habituel, puisque s'y côtoyaient des Kurdes Alévis, des militants pour le climat, des féministes pour une fois rassemblées derriere une percutante batucada brésilienne et bien sût les partis, PCF, FG, JC, LO, NPA, LFI, Alternative libertaire.

A la fin du défilé, seuls les Gilets Jaunes ont pris la parole au moment de la dispersion, pour mobiliser en convergence avec les salariés, et appeler à la Kermesse Convergence des luttes DIMANCHE 5 MAI PLACE DE ZURICH DE 11 à 18h.

kermesse

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.