Bure a rassemblé malgré les interdits liberticides

Malgré les interdits préfectoraux, des centaines d’opposants à l’enfouissement des déchets nucléaires à Bure, ont pu se rassembler dimanche 4 mars.

gendarmes-mandres

Quand le correspondant de la feuille de chou est arrivé sur place à la grange, les débats avaient déjà commencé entre les représentants de dizaines de comités de soutien locaux.

Après une réunion plénière, ils se sont divisés selon la provenance géographique en plusieurs commissions.

En même temps d’autres camarades débattaient en vue d’une action en direction du bois Lejuc.

Ils sont partis en masse à travers champs pendant que les autres discutaient.

Puis, vers 14h, alors que les promeneurs du bois Lejuc refluaient sous la pression de dizaines de gendarmes à l’entrée de Mandres-en-Barrois, les débatteurs les ont rejoints.

Les gendarmes ont avancé sous les quolibets et quelques tirs d’artifice. Eux ont lancé du lacrymo alors que les habitants souvent en famille observaient le spectacle en live au lieu des écrans télés.

Tout le monde s’est retrouvé à la grange. C’était l’heure du repas préparé par les locaux. Puis discussions dans la grange et sur la route.

La journée n’a pas été inutile, même si la réoccupation semble complexe tant que la zone est occupée par des centaines de militaires.

En tout cas, rendez-vous est pris pour le 16 juin.

La suite du reportage -photos, vidéos- ici:

http://la-feuille-de-chou.fr/archives/98331

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.