Alsace identitaire contre Paris et Champagne-Ardennes

Ils étaient des milliers, rameutés place de Bordeaux à Strasbourg

DSCN0062-460x345.jpg

Ils étaient des milliers, rameutés place de Bordeaux à Strasbourg, par le président du Conseil régional lui-même, qui avait offert des billets de TER à 5 € pour venir des campagnes où la droite et l’extrême-droite règnent en maître encore, avec des paysans, des artisans, la Chambre de commerce, la CFTC, les fascistes régionalistes d’Alsace d’Abord (le FN n’avait pas donné de consignes), tous les réseaux que la “majorité alsacienne” mobilise dans les grandes occasions, rappelées d’ailleurs dans le discours. On aperçut même sur scène Henri Stoll, alors que EELV était officiellement absent. Des groupes musicaux pour patienter, l’inévitable Jean-Claude Bader dans le rôle de l’allumeur de feu, les Bredelers, les Kansas dont des élus écourtèrent le tour de chant.

Suite de l'article, diaporama, vidéo:

http://la-feuille-de-chou.fr/archives/72437

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.