Anatole, zadiste anti GCO au TGI de Strasbourg ce jeudi 15 novembre

Alors qu'une vingtaine de militant.e.s anti GCO bloquaient les engins à Griesheim-sur-Souffel, un seul est inculpé!

 Dernière minute:

Anatole a été libéré par les gendarmes. Les juges vont prendre le temps d'examiner les vidéos prises en direct.

Le procès (s'il a lieu...) est reporté à une date ultérieure. 

Quant au GCO, il va peut-être se faire rétoquer par le Tribunal administratif de Strasbourg, selon un papier des Dernières Nouvelles d'Alsace!

Hier

Nous étions 20 sur le chantier du Grand Contournement ouest de Strasbourg à Griesheim-sur-Souffel, hier matin dès 7h30. Et nous avons solidairement bloqué les machines de Vinci-Socos jusqu'à 9h.

Le gendarmes ont repoussé des militant.e.s. Pour ceux-celles assis.e.s dans la boue, ils ont usé de violence. Deux d'entre eux-elles ont été porté.e.s et déposé.e.s au bord de la route. Quant à Anatole, ils-elles se sont acharné.e.s près de 5 minutes sur lui, alors  qu'il était recroquevillé dans la boue. Ce n'est que du racisme social. L'un des gendarmes lui a asséné deux coups de poing, (vidéo vers 11'44) avant d'être écarté par un de ses collègues. Un autre gendarme avait le genou sur le dos du copain, technique qui a souvent conduit à des morts par arrêt respiratoire. Mais c'est Anatole qui est inculpé pour rébellion! Quant au gendarme frappeur, on suppose qu'il court toujours, en uniforme et sans poursuites...                  

Un rassemblement est organisé ce jour par de nombreuses associations, dont Alsace Nature, dès 13h devant le TGI de Strasbourg, quai Finckmatt.                                                

 Vidéo ici: https://www.facebook.com/schlomo44

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.