Des réfugiés est-européens sans eau ni toilettes à Strasbourg-Neuhof

A nouveau des réfugiés de l'est européen campent sur un terrain dépourvu de tout à Strasbourg-Neuhof.Que font la mairie, le Conseil départemental, la préfecture? Et que fait la France pour accueillir de manière moins indigne ceux et celles qui fuient leur pays pour le pays des droits humains?

couple-albanais-refugie-a-strasbourg-neuhof-avec-bebe

 Plusieurs familles de pays de l'est se sont une fois de plus installées dimanche dernier près de la rue des Canonniers à Strasbourg-Neuhof. Elles viennent d'Albanie, de Serbie, du Kosovo. Il y a aussi un Français sans domicile ni travail.

 Sur ce campement, il n'y a ni eau, ni WC, ni poubelles. Et il fait près de 30°.

 La Ville de Strasbourg, bien qu'informée par les militants de D'Ailleurs Nous Sommes d'Ici et par des voisins solidaires n’intervient pas.

 Ils sont demandeurs d'asile à la préfecture du Bas-Rhin ou déboutés.

 La jeune femme avec un bébé de 8 mois, malade selon ses déclarations, aurait quitté son pays suite à des violences subies par son mari également joueur invétéré. Il y a aussi une famille de Rroms sur place. Et le jeune Français est soutenu par sa grand-mère, abritée chez Adoma: on l'entend dans la seconde partie du reportage de la Feuille de chou.

 

© schlomo44

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.