Trois décrocheurs de portrait de Macron relaxés

Le TGI de Strasbourg a relaxé les trois décrocheurs de portrait de Macron qui avaient opéré à Kolbsheim contre le Grand Contournement Ouest.

20190626-102215

 

 

Sur le terre-plein, devant le TGI de Strasbourg, ce matin dès 8 h, des stands d'associations en soutien à trois décrocheurs de portrait macronien.

Et près de deux cents sympathisants mobilisés pour exiger la relaxe de nos camarades. Le tribunal avait choisi de faire passer ce procès en premier, ce qui fait qu'àprès une attente pas très longue et un délibéré, la nouvelle a contenté tout le monde: RELAXE!

La thèse du vol en réunion n'a pas résisté puisque comme l'a déclaré le maire de Kolbsheim, l'objet du "délit" a été remis à sa place habituelle après que le portrait a été forcé de voir les dégâts commis par Vinci-Socos dans la forêt de Kobsheim dévastée, sur la colline éventrée afin de faire passer une autoroute à péage et un viaduc sur la Bruche et le canal, sans parler des animaux et surtout des habitants traumatisés, de même que les zadistes chassés brutalement par 500 gendarmes mobiles l'automne dernier.

https://youtu.be/u20MOF_SN1o

https://youtu.be/EcLsaE_Fs3c

https://youtu.be/km4UVztV9uI

https://youtu.be/5VtytkpG46Q

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.