JEAN CLAUDE TARBY
Abonné·e de Mediapart

11 Billets

0 Édition

Billet de blog 11 mars 2021

C.NEWS : La chaîne de la haine

Cet article vise à dénoncer l'engagement de la chaine C.news, pour la promotion de toutes les idées d'extrême droite, au nom d'une prétendue réalité et d'une prétendue pluralité.

JEAN CLAUDE TARBY
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Si je voulais m'inspirer du regretté Pierre DESPROSGES, humoriste décapant et brillant, je dirais la chose suivante : "Ne vous fatiguez pas à lire J P SARTRE . Regardez C. NEWS et vous aurez à la fois la nausée et les mains sales ..." On ne saurait mieux définir la chaîne de propagation de l'idéologie d'extrême droite.

Cet organe est dirigé par Vincent BOLLORE, milliardaire BRETON, avide de pouvoir médiatique, tout aussi craint qu'incontournable après la reprise en main de Canal plus, avec pour fond de commerce, le racisme et la haine. Il est surnommé "le grand saigneur" dans les couloir de la chaîne cryptée et cela marche droit. Il protège ainsi Eric ZEMMOUR qui dispose d'"une longue plage horaire chaque soir à heure de grande écoute pour déverser tout son fiel et sa sa haine. L'essayiste à déjà été condamné définitivement par la justice pour incitation à la haine raciale. Qu'importe, il ne s'agirait que d'une dérive de la part des juges rouges sous entendent les commentateurs de cette chaine. 

Vomir sur les musulmans et les migrants cela fait de l'audimat. La beaufitude se régale alors on peut y aller sans modération. 

La propagande honteuse commence dès le matin avec l'heure des pros. Pascal PRAUD le chef de plateau, piétine allègrement les règles de l'animation et de la déontologie, tout en s'auto proclamant "honnête et sans avis." Il a tous les droits et il censure n'importe quelle phrase de l'un de ses invités lorsqu'elle ne lui convient pas.  " Je retire cette phrase, qui ne doit pas être citée sur notre chaîne..." Il devient fou de colère lorsque les autres membres ne l'approuvent pas, le silence suffit à le rendre hystérique. Ceux qui ne pensent pas comme lui finissent toujours par quitter le  plateau, il ne subsiste désormais que ceux qui sont son équivalent ou pire que lui dans l'appel à la haine.

L'ennemi ? Une sorte d'hydre à 100 têtes composée de presque toute la gauche en tous cas celle de MELENCHON, les écolos, les profs de l'enseignement supérieur, sauf certains protégés comme celui de TRAPPES,  les islamo gauchistes, les fonctionnaires, les syndicalistes, et....les membres du gouvernements qui sont tous des incapables SAUF EMMANUEL MACRON ! Ah non, celui ci il faut le protéger le vénérer, l'idolâtrer quoi qu'il arrive. N' a t il pas fait preuve d'un courage hors du commun en ne reconfinant pas ? On comprend bien que PRAUD  fait le job et BOLLORE ne risque pas de se séparer d'un toutou aussi bien dressé.

Il fallait le voir se contorsionner devant Marion MARECHAL LE PEN pour lui demander d'être candidate en 2022 !  Cela vaut la peine aussi de l'entendre minauder dès que Brigitte MARCRON énonce la moindre banalité à propos de l'enseignement. Il affirme défendre la cause des femmes ? Dommage pour elles. Sauf que l'avocate Caroline MECCARI a été contrainte de regagner ses pénates, à force d'être victime de la violence verbale de PRAUD. 

" C'est homme n'est pas courageux, il est misogyne " Lâchera-t-elle après son départ.

Chaque sujet de débat est l'occasion de vérifier avec quel simplisme d'esprit, Pascal PRAUD analyse l'actualité.  Au moindre fait divers, le cowboy déballe sans complexe  l'artillerie lourde : " Tolérance ZERO vocifère t il ! " Pas de place dans les prisons ? qu'on en construise ! Selon lui, chaque citoyen a le devoir d'aimer les flics. Il faut leur permettre de cogner toujours plus et toujours plus fort parce que leur violence est légitime. 

La justice ?  Trop laxiste avec les petits truands et injuste avec ceux qui font la grandeur de la France ! PRAUD n'est pas capable de comprendre qu'elle puisse rendre un jugement différend sur le même dossier, et même que des juges puisse être en désaccord.

Sa solidarité à l'égard de la "racaille en col blanc" est sans limite. Il a défendu bec et ongle SARKOZY, FILLON Carlos GHOSN, GAUDIN, et surtout BALKANI, un si bon maire !  Selon lui, ce sont justement les très riches qui nourrissent les gens du peuple !  Dans un salon du 16 e cela pourrait passer à la rigueur, mais pas sur une chaîne de télé, personne n'est dupe ! Ce mélange de malhonnêteté intellectuelle et de naïveté ne saurait abuser ceux qui doivent ramer pour gagner leur vie ! 

Le COVID ? " Faut tout rouvrir!" martèle  t- il depuis plus d'un an. Pour ce libéral avancé, l'état sanitaire doit passer au second plan, seul le business compte ! Le même message est répété chaque jour depuis plus d'un an. PRAUD méconnait totalement l'argumentation, il ne pratique que la répétition  de slogans à base de superlatifs comme " EFFRAYANT et TERRIFIANT" en mettant des accents sur les R, ce qui contribue à rendre encore plus ridicule son expression orale, mais bon, il est visiblement fier de lui ! 

L'identité nationale ? Voilà un sujet qui permet de fédérer l'ensemble des invités de l'heure des pros. D' Elisabeth LEWY, toujours à la limite de l'hystérie et de la vulgarité, à Jean MESSHIA, ex responsable du RN, plus français que lui tu meurs. en passant par Yvan RIOUFOL du FIGARO, organe de presse sacré sur ce plateau. RIOUFOL vit ses fantasmes et nous en fait profiter sur fond des années les plus noires de notre histoire. L'envahisseur, c'est l'islamiste ! Les résistants ? C'est d'abord LUI aux côtés du bien aimé rassemblement national.  ! Les collabos ? C'est toute la gauche islamo fasciste !" Ben voyons, rien de plus facile que de nous la faire à l'envers. L'appel à prendre les armes pour gagner la bataille idéologique c'est tous les jours ! Pour tous ces gens il faut combattre les migrants, mettre fin à l'immigration. Il y a trop d'étrangers qui menacent notre identité mais il y a aussi des Français qui ne méritent pas de l'être ! Bon Dieu mais c'est bien sûr ! A quand les examens pour savoir si vous chantez bien et surtout si vous aimez votre Marseillaise ? ! 

Tout cela se déroule avec la bienveillance voire même la complicité de l'animateur. " Je m'en fous de la république, c'est la France qu'il faut défendre "à un jour lâché Pascal PRAUD ! Hors de lui, il a ainsi révélé sa véritable et peu glorieuse identité, lui qui déteste tant les masques au point  même de reprocher à une ministre d'en porter un sur son plateau. 

C'est simple, Charlotte D'ORNELLAS, éditorialiste de valeurs actuelles, ce qui n'est pas rien,  fait presque figure de modérée face a eux et  je peine à écrire cela. De même, le trop  timide Laurent JOFFRIN, file un mauvais coton vers la  droite, à force de les fréquenter ! "

Génération identitaire ? Un groupe qui vient d'être dissout  abusivement selon ces "braves gens" . Ce n'est pas une honte d'aimer son pays voyons !

L'histoire ? PRAUD est égal à lui même : en dessous des pâquerettes ." Yves MONTANT, Jean FERRAT, Simone SIGNORET, ces gens là se sont trompés " affirme -t-il .  De quel droit d'abord ? ! Qui est il sinon l'ami des puissants et de la fachosphère ?  Le match n'est pas terminé PRAUD .  On en reparlera. L'histoire ne s'arrête pas en 2021. De surcroît, pour se permettre de critiquer une pensée philosophique encore faut il être capable de la comprendre, ce qui n'est pas son cas.

A propos de match, je me suis laissé dire que PRAUD s'est pendant un temps occupé du FC NANTES, mis il a tellement brillé qu'il a fallu le débarquer ! Si j'étais joueur, en le voyant, je crois que je marquerais contre mon camp en effet. 

Juste après l'heure des pros, vient celle de MORANDINI où quel que soient les thèmes abordés, vous êtes sûr d'avoir à la table un responsable du Rassemblement National. Chez MORANDINI, on aime bien parler " du terrain" et on y va ! Hélas la tentative de la chaine pour démontrer que TRAPPES était désormais une ville entièrement sous la coupe de l'islam radical s'est soldée par un échec retentissant. N'en déplaise à tous ces menteurs, les salons de coiffures sont mixtes et les habitants ne se sentent pas menacés . " Lâchez nous!" ont ils répondu en substance à ceux qui voulaient leur faire parler de leur ras le bol ! Un camouflet pour la chaine d'extrême droite ! 

Au cas où le spectateur n'aurait toujours pas compris, on en remet une couche pendant le repas de midi avec SONIA MABROUK qui reprend tous les thèmes chers à PRAUD pour apporter les même réponses, du très bon  "copier coller."

Arrive enfin le soir où, après toutes les élucubrations de ZEMMOUR et les rires gras de ses compagnons, vous avez droit à une resucée de PRAUD qui nous ressort, un coup sur l'islamo gauchisme, un autre sur l'écriture inclusive qui le rend fou , une autre page sur la tolérance ZERO pour les banlieues et le COVID pour vomir sur VERAN, CASTEX et vénérer MACRON  ! Ah ! J'allais oublier ! Il faut aussi démolir le service public, entre les mains de gens de gauche (mais c'est très bien cela !) et France INTER en premier lieu. Les artistes sont aussi tous passés à la moulinette ! " Tous de gauche ces cons là sauf SARDOU !"

Je souhaite aux téléspectateurs de belles journées sur C. NEWS, mais je les invite aussi à dénoncer auprès du CSA tout ce qui leur semble choquant. Je me suis laissé dire que de nombreuses plaintes affluent chaque jour mais BOLLORE n'en a cure et c'est PRAUD lui même qui le dit : " Une chaîne privée fait ce qu'elle veut !"

Pour autant, il est en tous cas de notre devoir de ne pas nous taire. Ne laissons pas les BOLLORE, PRAUD, ZEMMOUR et consorts occuper seuls toute la sphère médiatique  pour véhiculer leur idéologie, qui suinte la pourriture. Il en va de l'avenir de l'information. 

Jean Claude TARBY

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Le jugement consacre la liberté d’informer
Dans un jugement du 6 juillet 2022, le tribunal de Nanterre a condamné l’État pour sa tentative de perquisition des locaux de Mediapart du 4 février 2019, la jugeant « ni nécessaire dans une société démocratique ni proportionnée à l’objectif poursuivi ». Le jugement, très sévère pour le parquet de Paris, consacre aussi la protection des sources.
par Edwy Plenel
Journal — Exécutif
À l’Assemblée, Élisabeth Borne invente le « compromis » sans concession
La première ministre a prononcé, mercredi 6 juillet, sa déclaration de politique générale à l’Assemblée nationale. Face aux députés, elle a tenté de tracer les contours d’un quinquennat du « compromis », sans rien céder sur le fond du programme d’Emmanuel Macron.
par Romaric Godin et Ilyes Ramdani
Journal
Face à la première ministre, LFI et le RN divergent sur la stratégie
Les deux forces d'opposition ont fait vivre une séance mouvementée à Élisabeth Borne qui prononçait, mercredi 6 juillet, son discours de politique générale. La gauche a déposé une motion de censure. La droite et l’extrême droite ont annoncé qu’elles ne la voteront pas.
par Pauline Graulle et Christophe Gueugneau
Journal — Santé
Au ministère de la santé, un urgentiste qui rêvait de politique
La nomination de François Braun au chevet d’un système de santé aux multiples défaillances est plus qu’un symbole. Ce médecin de terrain, formé dans les déserts médicaux, est aguerri aux crises sanitaires. Mais il laisse, à Metz, un service d’urgences en grandes difficultés.
par Caroline Coq-Chodorge et Rozenn Le Saint

La sélection du Club

Billet de blog
Est-ce la fin du Bac Pro ?
Carole Grandjean vient d'être nommée ministre déléguée à l'enseignement professionnel. Dans un tweet daté du 17 mars, elle expliquait vouloir "une réforme du lycée professionnel sur le modèle de l'apprentissage" laissant présager d’un bouleversement de l’éducation nationale.
par Germain Filo
Billet de blog
Sous Macron, l'écologie chute en 10ème place mais l'homophobie se classe en 1ère
Au dernier remaniement, plusieurs homophobes rentrent définitivement au gouvernement. Le plus notable, Christophe Béchu, maire d'Angers, devient Ministre de la transition écologique, domaine où il n'a aucune compétence. Le rang protocolaire du Ministère de l’Ecologie, lui, passe du 5ème au 10ème rang.
par misterjbl
Billet de blog
Boone : « La pauvreté est contenue »
Quand l’économiste Laurence Boone considérait que « l’argent est très bien redistribué vers les pauvres » et quand le chef de l’État fustige les « profiteurs de guerre ». Petit retour également sur les Gilets jaunes d’avant les Gilets jaunes.
par YVES FAUCOUP
Billet de blog
Un ministère au double intitulé et à la double tutelle pour un double jeu ?
Carole Grandjean vient d'être nommée ministre déléguée en charge de l'Enseignement et de la formation professionnels auprès du ministre de l'Education nationale et de la Jeunesse mais aussi du ministre du Travail. Cet intitulé et cette double tutelle n'ont pas de précédent. Serait-ce propice à un double jeu ?
par claude lelièvre