JEAN CLAUDE TARBY
Abonné·e de Mediapart

10 Billets

0 Édition

Billet de blog 21 janv. 2022

Plus belle la droite ou 50 nuances de haine

Un tableau sans complaisance de la campagne électorale

JEAN CLAUDE TARBY
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Plus belle la droite ou 50 nuances de haine !

Malgré l’analogie, ce qui va suivre n’a rien à voir avec une série télévisée. De même, le romantisme n’est pas de mise dans cet écrit, en dépit de la référence à la célèbre trilogie de FIFTY SHADES .

La campagne pour les présidentielles 2022 n’en est encore qu’à ses balbutiements. Pourtant, la tonalité générale donne déjà les frissons . Le militant de gauche que je suis n’a pas de mal à reconnaître que la gauche est mal barrée, mais ce n’est pas l’objet de cette analyse et le match n’est pas terminé. Que l’on se souviennes de 2017 avec une élection gagnée d’avance pour FILLON, et le surgissement de MACRON venu « du diable VAUVERT », rafler la mise et un Jean LUC MELENCHON donné en dessous de 10 % par ses détracteurs en janvier, qui termine une belle campagne, sur les talons de FILLON et LE PEN.

Pourtant tout se passe comme si, la campagne se résumait désormais en une compétition genre THE VOICE, entre les droites. J’ai bien dit une compétition et non un affrontement. Les digues sont bel et bien tombées entre la droite dite sociale, si tant est qu’il y en ait eu une, et la droite fasciste, je ne crains pas de prononcer le mot.

Valérie PECRESSE, censée incarner la droite modérée, est pris en tenaille entre côté cour, le risque de voir son électorat lui préférer MACRON et, côté jardin sur son aile droite, l’obligation de réciter les thèses du triste sire CIOTTI. Elle ne trouvera jamais « le juste milieu » . Cette double contrainte risque de la tuer, mais je ne pleure pas.

Dans ce contexte, elle déclare vouloir « ressortir le KARCHER pour nettoyer la rue. » Pardonnez moi si je dérange, mais de tels mots dans la bouche d’une personne qui se dit « républicaine » présentent quelque chose de honteux. Considérer que des êtres humains sont comparables à de la saleté, si ce n’est pas de la haine alors qu’on m’explique !

J’appartiens sans doute à cette gauche morale qui dérange tant la fachosphère, mais je suis choqué par les termes « KARCHER » et «  nettoyer ». C’est une formule reprise à l’ ex président, le plus lamentable sans doute que la 5ième république ait connu. Il n’y a pas de quoi être fière, encore moins quand on s’autoproclame, porteuse de la cause des femmes ! Je vous plains de tout mon cœur mesdames.

A l’étage au dessus, une autre femme : Marine LE PEN. La fille du tortionnaire d’Algérie dont le parti fût formé par des néonazis, prétend s’être dédiabolisée.

Les plus belles fleurs pousseraient elles sur le fumier ?

Il y a beaucoup de journaleux pour en témoigner et la vénérer toujours plus, je parlerai d’une certaine chaîne d’odieuse propagande un peu plus tard.

Dans sa jeunesse, la gentille Marine a grenouillé avec le GUD, célèbre organisation d’extrême droite.

Il y a une photo où on la voit adolescente se promener au bras de Franz Schönhuber, ancien SS; il y a une photo à Lyon où on la voit poser en selfie avec deux skinheads qui ont des tatouages néo-nazis tout à fait identifiables sur les bras; et il y a quelques années, il n’y a pas si longtemps, elle a été valser à Vienne avec des sympathisants du IIIe Reich. Elle va puiser son inspiration chez les ORBAN et SALVINI, qui comme chacun sait sont des démocrates exemplaires !

Si elle parvient au pouvoir, elle promet de mettre en taule les syndicalistes qui soutiennent les sans papiers. Elle supprimera l’AME, ( aide médicale d’état ) ce qui promet de beaux jours pour le développement des épidémies présentes et à venir. Son incompétence en matière économique est incommensurable. Il est apparu au grand jour en 2017 lorsqu’elle avait parlé de l’ECU, comme monnaie européenne. On peut craindre le pire si elle dirige le pays. Cependant elle n’est pas d’extrême droite selon Pascal PRAUD, le chef de meute de la fachosphère de C. NEWS, dirigée d’une main de fer par BOLLORE, le «  DRACULA » de la presse, qui préfère payer des amendes, accepter les condamnations, plutôt que de renoncer à l’idéologie de la haine !

Enfin, tout au sommet des droites, surgit soudain un nouveau PETAIN déguisé en DE GAULLE.

Il a un prénom bien français. « On peut dire ce qu’on veut mais ERIC ZEMMOUR aime la France » murmure-t-on dans les salons bourgeois ! Mon Dieu comme c’est émouvant !

Selon lui, le pays serait en danger de mort et il se proclame le sauveur. Comment ? En excluant tout ce qui n’est pas blanc, français, catholique et patriote ! Le programme promet de beaux jours avec davantage de travail «  Arbeit macht FREI » n’est-ce pas ! Il veut retirer les handicapés des écoles pour les parquer dans des ghettos et créer aussi des classes d’élite pour les meilleurs élèves, qui peinent à s’épanouir aujourd’hui, freinés qu’ils sont par une majorité de cancres ! C’est le bon sens hurle son sponsor le plus fidèle, Pascal PRAUD, chaque matin !

Il faut aussi débarrasser les prisons des étrangers, pour faire de la place à nos bons vieux délinquants français voyons ! Le ridicule de la franchouillardise atteint son comble. On peut résumer le programme de la manière suivante : plus de boulot, plus de flics, plus de trique, plus de taule, et enfin plus de sang avec le retour de la guillotine qu’il n’aurait jamais fallu remiser. Le vampire de C. NEWS aura toujours soif, il en voudra toujours plus.

En lieu et place de l’enseignement, il veut instaurer le dressage : lire écrire et compter rien de plus ! En prime, nos petites têtes blondes auront droit à une belle blouse et chanterons «  Maréchal nous voilà » comme au bon vieux temps ! Un français a le devoir d’aimer son drapeau et son roi . Roi, il s’y voit déjà quand il dit «  je veux protéger MON peuple ! » Qu’il me lâche, je ne lui appartiens pas, Dieu merci ! Je n’ai que faire de sa stupide protection qui deviendra vite, à n’en pas douter, une persécution.

Je n’ai peur de personne et les couleurs qui me dérangent sont le bleu des flics et le kaki des militaires. Je n’ai pas envie d’en voir plein les rues pour me rassurer ni autour de chez moi pour surveiller ma maison !

Ses amis le disent intelligent mais le simplisme binaire et le côté mécaniste de son raisonnement est affligeant. Il n’est pas sans rappeler les sophistes d’autrefois. Comme si « le peuple » et «  La France » étaient des blocs monolithiques figés. Sa pensée est purement métaphysique. Il est incapable d’appréhender la dialectique et d’observer les choses dans leur totalité, leur complexité , leur mouvement et leur évolution. Son admirateur Pascal PRAUD qui a dû trouver sa carte de presse dans une pochette surprise présente d’ailleurs les mêmes tares.

Il paraît qu’une majorité de français serait d’accord avec lui. Je demande à vérifier, mais si c’est le cas, alors oui, pour le coup, notre pays est en danger !

Il faudra que l’on m’explique pourquoi un être aussi, abject, misogyne, raciste, condamné à 3 reprises par la justice, notamment pour incitation à la haine raciale, puisse se présenter à la fonction suprême, sans que personne ne réagisse ! Accusé d’agressions sexuelles par plusieurs femmes, il prétend en être le meilleur défenseur puisqu’il les protège du supposé péril islamiste.

Plus c’est gros mieux cela passe ! Mesdames, serez vous nombreuses à déposer dans l’urne le bulletin de la honte ?!

Ce candidat méprisable cherche à fédérer toutes les droites avec la droite fasciste. Le débat qu’il pose à propos de PETAIN, n’est pas seulement une querelle ou un mensonge historique. Sa stratégie consiste à préparer les esprits pour rendre acceptable une action de guerre contre la population musulmane et il n’est hélas pas le seul !

Alors ainsi se présente, dans sa forme actuelle le débat sur la présidentielle 2022. je ne m’exprimerai pas sur Emmanuel MACRON , puisqu’il n’est pas officiellement candidat.

D’une manière générale, la question qui se pose est la suivante : le débat sur les présidentielles sera – t- il l’objet des billevesées habituelles qui passent en boucle sur C. NEWS, matin, midi et soir ? Le drame de l’immigration, l’insécurité, les flics qu’il faut aimer, le drapeau qu’il faut vénérer, la justice qu’il faut châtier, les voleurs de bicyclettes qu’il faut punir sévèrement et les racailles en col blanc à qui il faudrait rendre hommage puisqu’ils sont la grandeur de la France ? J’ai nommé les SARKOZY, BALKANI, FILLON , GUEANT et autres . Ils puisent dans la caisse ? Ce n’est pas si grave, au diable la morale de la gauche ringarde et vive l’audace !

Pardonnez mon insoumission mais il me semble que l’essentiel est ailleurs .

Pourquoi vivons nous ? A quoi sert la production de richesses ? Quel est notre idéal de société ? Pourquoi se lever le matin pour aller travailler ? Quel est le sens du travail ? Est il normal pour un salarié de devoir supporter un management aliénant et oppresseur ? Quel type de mode de production voulons nous mettre en place ? Quel avenir voulons nous pour nos enfants ? Quel regard avons nous sur l’avenir de la planète ?

Faut il éradiquer la misère ou affirmer Que les pauvres et les chômeurs n’ont que ce qu’ils méritent ?

Enfin, les questions peut être les plus importantes : quel est notre valeur suprême ? «  On est chez nous » ou bien « la terre est à tout le monde ? » Faut il construire des murs ou des ponts ? Déclarer la guerre à tous ceux qui ne nous ressemblent pas ou chercher à bâtir une société multi culturelle ?

J’espère modestement pouvoir apporter une contribution si infime soit elle à ce débat.

JC TARBY

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Violences sexuelles
Violences sexuelles : Damien Abad nommé ministre malgré un signalement adressé à LREM
L’ancien patron des députés LR, Damien Abad, a été nommé ministre des solidarités en dépit d'un signalement pour des faits présumés de viols adressé à LREM et LR par l’Observatoire des violences sexistes et sexuelles en politique. Deux femmes, dont Mediapart a recueilli les témoignages, l’accusent de viols, en 2010 et 2011. Il conteste les faits.
par Marine Turchi
Journal — Politique
Pap Ndiaye fait déjà face au cyclone raciste
La nomination de Pap Ndiaye au ministère de l’éducation nationale a fait remonter à la surface le racisme structurel de la société française et de sa classe politique, une vague qui charrie avec elle la condition noire et la question coloniale. La réaction de l’exécutif, Emmanuel Macron en tête, donnera une première indication sur la tonalité du quinquennat.
par Ilyes Ramdani
Journal
En Italie, la post-fasciste Giorgia Meloni cherche à faire oublier ses racines
Elle espère devenir l’an prochain la première femme à présider le Conseil en Italie. Héritière d’un parti post-fasciste, ancienne ministre de Berlusconi, Giorgia Meloni se démène pour bâtir un parti conservateur plus respectable, en courtisant l’électorat de Matteo Salvini. Une tentative périlleuse de « dédiabolisation ».
par Ludovic Lamant
Journal
Mario Vargas Llosa, Nobel de l’indécence
L’écrivain péruvien de 86 ans, entré à l’Académie française en fin d’année dernière, vient de déclarer sa préférence pour Bolsonaro face à Lula. Cette nouvelle prise de position politique reflète un parcours intellectuel de plus en plus contesté, marqué par des soutiens à des figures d’extrême droite en Amérique mais aussi de la droite dure en Espagne. Une enquête du n° 20 de la « Revue du Crieur », disponible en librairie. 
par Ludovic Lamant

La sélection du Club

Billet de blog
Greenwashing et politique : le bilan environnemental d'Emmanuel Macron
[Rediffusion] Talonné dans les sondages par Marine Le Pen, le président-candidat Macron a multiplié dans l'entre-deux-tours des appels du pied à l’électorat de gauche. En particulier, il tente de mettre en avant son bilan en matière d’environnement. Or, il a peu de chances de convaincre : ses actions en la matière peuvent en effet se résumer à un greenwashing assumé.
par collectif Chronik
Billet de blog
Quand Macron inventait « l'écologie de production » pour disqualifier les pensées écologistes
[Rediffusion] Au cours de son allocution télévisée du 12 juillet 2021, Emmanuel Macron a affirmé vouloir « réconcilier la croissance et l'écologie de production ». Innovation sémantique dénuée de sens, ce terme vise à disqualifier les pensées écologistes qui veulent au contraire poser des limites, sociales et écologiques, à la production. Macron, qui veut sauver la croissance quoi qu'il en coûte, n'en veut pas.
par Maxime Combes
Billet de blog
Rapport Meadows 11 : est-il encore temps ?
Est-il encore temps, ou a-t-on déjà dépassé les limites ? C'est la question qui s'impose à la suite des lourds bilans dressés dans les précédents épisodes. Écoutons ce qu'a à nous dire sur le sujet le spécialiste en sciences et génie de l'environnement Aurélien Boutaud,
par Pierre Sassier
Billet de blog
Villages morts, villes vivantes
Nouvelle édition de « Printemps silencieux » (Wildproject). La biologiste américaine Rachel Carson avait raison bien avant tout le monde. Dans de nombreux villages de France, les oiseaux sont morts. Carson nous dessille les yeux au moment où une nouvelle équipe ministérielle veut accélérer la transition écologique. (Gilles Fumey)
par Géographies en mouvement