jean-florent campion
ingénieur chimiste president de l'association des inventeurs salariés, membre de génération écologie
Abonné·e de Mediapart

60 Billets

0 Édition

Billet de blog 7 août 2019

Chinese innovation is taking hold in Europe.

China is having a long-term strategy and is investing a lot of money to protect its innovation in Europe.

jean-florent campion
ingénieur chimiste president de l'association des inventeurs salariés, membre de génération écologie
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

As every year in the annual review of the European Patent Office (EPO), Germany is the innovative nation of Europe with about 15% of European patents filed in 2018. Germany is right behind the United States and exceeds Japan at the global level. The United States remains the leader of filed patent in Europe with a share of 25%.

Germany files and gets between two and three times more patents than France which is stable in the issuance and filing of European patents at a level of 5,9%. China attains 5,4% of the patents filed and hassle France.

 What is even more disturbing is the rise of European patents granted to Chinese companies. Recall that a patent is an industrial property title which gives its owner a right to prohibit a third party exploitation of the invention subject of the patent from a certain date for a period of 20 years in general, 25 years maximum, in a specific geographical area (In this case Europe within the meaning of the 1973 Munich Convention and for a limited period).

Chinese companies thus protect the exploitation of their inventions on the European territory, which is not the case of India, Brazil or the Russian Federation.

We are far from a nation that would simply be the assembly plant of the world. Until the 16th century, the Chinese have been much more innovative than Europe and then nothing. They are back.

 The EPO figures below* show that between 2008 and 2018 the number of European patents granted to Chinese companies has increased exponentially. For example, in 2008, there are 1501 Chinese patents filed against 9082 patents filed by French companies and in 2018 there are 9401 Chinese patents filed against 10317 patents filed by French companies. In ten years the proportion has drastically changed.

If the trend continues, we can estimate that it is possible for China to catch up in absolute terms with France in 2020 and maybe Germany in 2025. How not to think about its objective  of the "Design in China", intended to go beyond the "Made in China" 2020, that is tomorrow.

It is high time that the European nations come to support Germany, which is the only big player in this technology war by an industrial policy of another dimension.

* http://www.epo.org/about-us/annual-reports-statistics/statistics.html#filings

 Jean-Florent Campion

President of the association of salaried inventors

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Social
Dans les Ehpad du groupe Orpea, des CDI introuvables
D’après nos informations, des recrues du groupe privé de maisons de retraite doivent, en France, se contenter de signer des CDD au motif qu’il s’agirait de remplacer des salariés en CDI. Or, dans bien des cas, ces salariés n’existeraient pas. Le groupe dément toute irrégularité, assurant qu’« il n’y a jamais eu d’emploi fictif au sein de l’entreprise ».
par Leïla Miñano avec Benoit Drevet (Investigate Europe)
Journal
Quand le comité d’éthique de France TV prend le parti de Korian
Fin 2020, France 3 a diffusé un documentaire sur les morts du Covid dans les Ehpad qui a déplu au groupe privé Korian. Celui-ci a notamment saisi le comité d’éthique de France Télévisions. Une instance présidée par Christine Albanel qui a jugé « à charge » le travail, pourtant approfondi, des journalistes.
par Caroline Coq-Chodorge
Journal
L’action des policiers a causé la mort de Cédric Chouviat
D’après l’expertise médicale ordonnée par le juge d’instruction, la clé d’étranglement et le plaquage ventral pratiqués par les policiers sur Cédric Chouviat, alors que celui-ci portait encore son casque de scooter, ont provoqué l’arrêt cardiaque qui a entraîné sa mort en janvier 2020.
par Camille Polloni
Journal — Droite
Le député Guillaume Peltier visé par une enquête
Le parquet de Blois a annoncé, lundi 24 janvier, l’ouverture d’une enquête préliminaire à la suite des révélations de Mediapart sur l’utilisation des fonds publics du député Guillaume Peltier, porte-parole de la campagne d’Éric Zemmour.
par Sarah Brethes et Antton Rouget

La sélection du Club

Billet de blog
Stratégies de désinformation et de diversion de Pékin sur la question ouïghoure
[Rediffusion] Alors que de nombreux universitaires sonnent l’alarme quant au risque génocidaire en cours dans la région ouïghoure, Pékin s’évertue à disqualifier tout discours alternatif et n’hésite pas à mobiliser ses réseaux informels en Europe pour diviser les opinions et couper court à tout débat sur la question ouïghoure. Une stratégie de diversion négationniste bien familière. Par Vanessa Frangville.
par Carta Academica
Billet de blog
Génocide. Au-delà de l'émotion symbolique
Le vote de la motion de l'Assemblée Nationale sur le génocide contre les ouïghours en Chine a esquivé les questions de fond et servira comme d'habitude d'excuse à l'inaction à venir.
par dominic77
Billet de blog
« Violences génocidaires » et « risque sérieux de génocide »
La reconnaissance des violences génocidaires contre les populations ouïghoures a fait l’objet d’une résolution parlementaire historique ce 20 janvier. C'était un très grand moment. Or, il n'y a pas une mais deux résolutions condamnant les crimes perpétrés par l’État chinois. Derrière des objets relativement similaires, se trouve une certaine dissemblance juridique. Explications.
par Cloé Drieu
Billet de blog
La cynique et dangereuse instrumentalisation du mot « génocide »
La répression des Ouïghours existe au Xinjiang. Elle relève très probablement de la qualification juridique de « crimes contre l’Humanité ». Mais ce sont les chercheurs et les juristes qui doivent déterminer et les faits et leurs qualifications juridiques, et ce le plus indépendamment possible, c’est à dire à l’écart des pressions américaines ou chinoises.
par Bringuenarilles