jean-florent campion
ingénieur chimiste president de l'association des inventeurs salariés, membre de génération écologie
Abonné·e de Mediapart

60 Billets

0 Édition

Billet de blog 8 avr. 2016

SAFRAN ET LES INVENTEURS SALARIES, UNE TRISTE BLAGUE DU 1 AVRIL

jean-florent campion
ingénieur chimiste president de l'association des inventeurs salariés, membre de génération écologie
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

En ce début d'avril SAFRAN un des premiers déposants de brevets en France a organisé un évènement pour récompenser ses inventeurs salariés.

http://www.leparisien.fr/reau-77550/innovation-safran-recompense-les-inventions-de-ses-salaries-franciliens-01-04-2016-5677985.php

Si ce type d'évènement est en soi est une chose positive, car effectivement la reconnaissance est importante, mais cela ne doit pas être un moyen de ne pas appliquer la loi sur la rémunération supplémentaire des inventeurs salariés. On peut lire dans l'article relatant l'événement la phrase suivante :  

Alors comment l’ingéniosité des salariés est-elle récompensée ? « Il peut y avoir une prime en fonction des sociétés du groupe », répond Jean-Jacques Orsini. « Mais ce n’est pas le moteur principal des salariés concernés. Ce qui compte, c’est surtout leur fierté… »

Nous y voilà. Tout d'abord ce n'est pas  "il peut" mais il doit y avoir une rémunération supplémentaire car c'est la loi et un groupe comme SAFRAN  doit  respecter la loi c'est un minimum mais c'est ensuite la fable sur l'inventeur qui ne serait pas interessé par une rémunération conséquente à la hauteur de la valeur économique de son invention. C'est pitoyable.

Je cite bien volontiers cette remarque d'un inventeur qui m'a contacté "Pour ma part, j'y étais finaliste des 160 dossiers déposés ( Double Deck Hôtel for Russia, présenté à Poutine) et j'ai reçu un cadre photo numérique d'une valeur de 50 euros des mains du Président qui venait de se réaliser 16 millions d'euros avec une partie de ses stocks options Leur but principal consiste à faire croire qu'il y a forte innovation, que ceux-ci sont récompensé , valorisé et ensuite à intégrer ces manifestations dans leurs rapports annuels destinés aux actionnaires pour démontrer leur excellente gouvernance !!! C'est honteux et, bien sûr, les inventeurs salariés n'osent pas protester d'être ainsi abusivement manipulés".

Les inventeurs salariés veulent de la reconnaissance qui se traduit aussi par une juste récompense de leurs efforts et pas une pitrerie de cette sorte.

L'INPI a publié les statistiques de dépôts en France et SAFRAN est en deuxième position avec 717 brevets. On est curieux de connaître combien les inventeurs salariés ont touché pour ces inventions ? Quelques millions d'euros ? ....non ça c'est une blague de premier avril.

Déposants de brevets en 2014 © INPI

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Politique
L’IVG dans la Constitution française : le revirement de la majorité
Alors que La République en marche a refusé d’inscrire le droit à l’avortement dans le marbre de la Constitution durant la précédente législature, elle opère désormais un changement de cap non sans arrière-pensée politique, mais salutaire face à la régression américaine.
par Pauline Graulle
Journal — Écologie
L’industrie de la pêche est accusée d’avoir fraudé les aides Covid de l’Europe
Alors que s’ouvre le 27 juin la Conférence des Nations unies sur les océans, Mediapart révèle avec l’ONG Bloom comment les industriels de la mer ont fait main basse sur les indemnités destinées aux pêcheurs immobilisés durant la pandémie. Des centaines de navires, aux pratiques de pêche les plus destructrices pour les écosystèmes marins, auraient fraudé près de 6 millions d’euros de subventions publiques.
par Mickaël Correia
Journal
Le RN et l’Algérie : le mythe colonial au mépris de l’histoire
À quelques jours des 60 ans de l’indépendance de l’Algérie, le maire de Perpignan, Louis Aliot (RN), met à l’honneur l’Organisation armée secrète (OAS) et les responsables du putsch d’Alger pendant un grand week-end d’hommage à «l’œuvre coloniale».
par Lucie Delaporte
Journal — Fil d'actualités
L’Ukraine demande plus d’armes et de sanctions contre Moscou après des frappes sur Kiev
Le gouvernement ukrainien a réclamé dimanche plus d’armes et de sanctions contre Moscou aux pays du G7, réunis en sommet en Bavière (Allemagne), à la suite de nouvelles frappes russes survenues à l’aube sur un quartier proche du centre de Kiev.
par Agence France-Presse

La sélection du Club

Billet de blog
Macron s’est adressé aux rapatriés d’Algérie en éludant les crimes de l’OAS
Le 26 janvier, le président s’est adressé à des « représentants des pieds-noirs » pour « continuer de cheminer sur la voie de l’apaisement des mémoires blessées de la guerre d’Algérie ». Les souffrances des Européens qui quittèrent l’Algérie en 1962 ne sauraient être contestées. Mais certains propos laissent perplexes et ont suscité les réactions des défenseurs de la mémoire des victimes de l’OAS.
par Histoire coloniale et postcoloniale
Billet de blog
France-Algérie : une autre commémoration est-elle possible ?
L’Algérie hante la France, tel un spectre chiffonné, sûrement autant que les Français obsèdent les Algériens. Malgré le travail déjà fait, il y a tant de vérités enfouies, tant de paroles non entendues qui font défaut et empêche de construire un récit collectif. Et surtout tant de rendez-vous à ne plus manquer. Pour participer à cette libération de la mémoire et de nos imaginaires, le Club vous propose un travail collectif pour honorer cette 60e année de paix.
par Le Club Mediapart
Billet de blog
Pacification en Algérie
Témoignage d'un militaire engagé en Algérie ayant participé à la pacification engagée par le gouvernement et ayant rapatrié les Harkis de la D.B.F.M en 1962
par Paul BERNARDIN
Billet de blog
Glorification de la colonisation de l’Algérie et révisionnisme historique : le scandale continue… à Perpignan !
Louis Aliot, dirigeant bien connu du Rassemblement national et maire de Perpignan, a décidé de soutenir politiquement et financièrement la 43ème réunion hexagonale du Cercle algérianiste qui se tiendra au Palais des congrès de cette ville, du 24 au 26 juin 2022. Au menu : apologie de la colonisation, révisionnisme historique et glorification des généraux qui, pour défendre l’Algérie française, ont pris les armes contre la République, le 21 avril 1961.
par O. Le Cour Grandmaison