Pourrir François Morel?

Le non-journalisse François Morel a bien reçu l’appel de Mélenchon à « pourrir » les journalisses d’État. Mais il ne sait pas trop comment s’y prendre. Quelle « marche » suivre?

Le non-journalisse François Morel a bien reçu l’appel de Mélenchon à pourrir les journalisses d’État. Mais il ne sait pas trop comment s’y prendre. Quelle marche suivre? Comment, de quelle manière pourrir et non pas simplement critiquer les journalisses de France Infaux, par exemple?

FM peut toujours les traiter d’abrutis comme c’est devenu courant, en les caressant dans le sens du poil. Mais doit-il aller plus loin?

Pourrir, c’est très précis.

FM peut s’en prendre à leurs « ménages » industriels ou à leur transparence absolue, surtout s’il est bien documenté... mais est-ce suffisant?

Par exemple, ne serait-il pas plus avantageux de se courber devant ces journalisses pour les polluer? Polluer, c’est pourrir, non?

FM peut également envisager, ce sont des idées à lancer dans le débat démocratique actuel, de décorer en public les journalisses de France Infaux sous prétexte qu’ils se couchent devant Macron.

Parce que « pourrir » d’accord, mais encore?

Surtout qu’il y a énormément de façons de pourrir quelqu’un, et l’argent ne manque pas pour peu qu’on le prenne aux Riens.

La question également que FM se pose, car il se pose énormément de questions, c’est de savoir s’il faut pourrir de la même façon ces journalisses qui avant de s’intéresser aux comptes de Mélenchon avaient enquêté sur la comptabilité du présidentiable Macron.

Mais FM imagine peut-être qu’il existe à France Infaux un brave journalisse qui a valeureusement dénoncé le poids des valises lybiennes et qui aujourd’hui enquête sur les petits comptes de la Sasu Médiascop?

Dans ce cas, si par exemple, FM organisait une séance de lapidation sur ce brave journalisse, est-ce qu’il choisirait de lancer des pavés d’abord pas trop gros (en souvenir des services rendus à la Liberté-des-médias-d’État) avant de lancer des pavés moins inoffensifs en représailles contre cette société surfacturatrice qui sape la morale et le moral de la FI? Pas France Inter, non, la France Insoumise!

Beaucoup de questions. Le mieux serait que FM s’inspirât de ce qui se fait en Arabie Saoudite.

En 2017, on a déjà oublié combien de journalisses ont été décapités, et pour 2018, on attend les derniers chiffres - un au moins, non? Seulement, on sait qu’en France, et à France Infaux en particulier, la tête des journalisses est vide et que leur compte est bon : tous pourris par « le pognon de dingue » de Méluche & Chikirou.

Pourrir, c’est faire chanter faux.

Pourrir, c’est faire marcher.

Pourrir, c’est beaucoup acheter.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.