Jean HUCK
Abonné·e de Mediapart

65 Billets

0 Édition

Billet de blog 27 juin 2015

Le XXIe siècle sera....

Jean HUCK
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

... mystique ou ne sera pas" attribué à André Malraux.

Je complète:

"Le chacal naquit en Août; les pluies vinrent en Septembre. Un déluge pareil, s'écria-t-il, je ne m'en souviens pas" Rudyard Kipling.

Ce que j'aime chez Mediapart, ce sont les explications en profondeur de certains de ses journalistes: les origines, les antécédents qui éclairent l'actualité. Ce que je n'aime pas dans les merdias (non, pas de faute de frappe) c'est ce comportement de chacal nouveau-né. Ce qu'ils décrivent semble souvent sans précédent, exemple: la crise de 2008, l'éventualité de défaut de tel Etat, etc....

Nous faisons collectivement la même erreur en ce qui concerne ce que nous appelons "islamisme" ou "terrorisme islamiste".

L'Histoire apprend à ceux qui s'y intéressent autrement qu'avec "1515 = Marignan" un phénomène fondamental: pas un siècle ne se passe sans éruption d'un fondamentalisme quelconque, assimilé à une "religion" ou un phénomène quasi-religieux.

C'est l'exact équivalent, pour moi, des épidémies qui nous frappent régulièrement. Cela se passe au niveau des cerveaux, au lieu de celui de nos viscères ou de nos organes.

Nous ne nous couvrons pas la tête de cendres lors de l'annonce annuelle de la grippe (qui tue) ni d'une canicule, etc... ça nous semble dans l'ordre malheureux des choses. Mais LA RELIGION! Non! Ce n'est pas possible! Et c'est vrai.... en partie.

Il s'agit bien plutôt d'une psychose collective contagieuse empruntant les formes des religions.

En particulier, nous nous condamnons à l'incompréhension de ce qui s'est passé au XXe siècle, si nous oublions cela:

Les mouvements de masse de la première moitié du XXe siècle: nazisme, fascisme, stalinisme, maoïsme, ou le djurché Nord-Coréen s'appuyaient plus sur des connotations à caractère religieux que sur des critères politiques.

Dans le livre "La mort est mon métier" retraçant la vie de Rudolf Hoess, Kommandant d'Auschwitz, un passage dit tout: jeune engagé, détaché en Turquie, son Sergent lui assène "Mein Gott Heisst Deutschland" 'Mon dieu s'appelle Allemagne". Non pas l'Allemagne physique, qui n'est qu'un sous-produit mais "l'essence Allemande", l'Idée au sens platonicien. Et c'est cette Allemagne-Idée qui va le mener à Auschwitz.

En tant que phénomène à caractère religieux revendiqué, l'intégrisme islamique des jihadistes n'est nullement un caractère isolé dans le monde d'aujourd'hui. Citons en vrac: l'évangélisme d'origine US appelant à l'Armageddon, le messianisme juif ultra-orthodoxe, l'extrémisme Sikh ou Indouiste qui, il est bon de le rappeler, se signalent souvent par des attentats de type terroriste. Sans oublier évidemment les néo-nazis et autres suprémécistes blancs.... Tout ça, ça fait du monde et ce ne sont pas des musulmans.

A mes yeux, c'est une épidémie mondialede folie meurtière au sens médical du terme . Ce sont des malades, atteints d'une psychopathie, comme d'autres sont grippés, sidaïques ou tuberculeux.

Nous réussissons plus ou moins à endiguer les maladies, à réduire l'impact des épidémies. Pas toujours, certes, mais quelques fois. Je pense que la riposte au terrorisme, et j'insiste: qui n'est pas seulement islamique, se situe plutôt dans l'ordre médical que politique ou policier.

Messieurs les psychologues, au travail.... pour une fois.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — France
La visite du ministre Lecornu a renforcé la colère des Guadeloupéens
Le barrage de La Boucan est l'une des places fortes de la contestation actuelle sur l’île. À Sainte-Rose, le barrage n’est pas tant tenu au nom de la lutte contre l’obligation vaccinale que pour des problèmes bien plus larges. Eau, chlordécone, vie chère, mépris de la métropole... autant de sujets que la visite express du ministre des outre-mer a exacerbés.
par Christophe Gueugneau
Journal — France
L’émancipation de la Guadeloupe, toujours questionnée, loin d’être adoptée
Alors qu’une crise sociale secoue l’île antillaise, le ministre des outre-mer, Sébastien Lecornu, a lâché le mot : « autonomie ». Une question statutaire qui parcourt la population depuis des années et cristallise son identité, mais qui peine à aboutir.
par Amandine Ascensio
Journal — France
Didier Raoult éreinté par son propre maître à penser
Didier Raoult défend un traitement inefficace et dangereux contre la tuberculose prescrit sans autorisation au sein de son institut, depuis au moins 2017. Le professeur Jacques Grosset, qu’il considère comme son « maître et numéro un mondial du traitement de la tuberculose », désapprouve lui-même ce traitement qui va « à l’encontre de l’éthique et de la morale médicale ». Interviewé par Mediapart, Jacques Grosset estime qu’il est « intolérable de traiter ainsi des patients ».
par Pascale Pascariello
Journal — International
Variant Omicron : l’urgence de lever les brevets sur les vaccins
L’émergence du variant Omicron devrait réveiller les pays riches : sans un accès aux vaccins contre le Covid-19 dans le monde entier, la pandémie est amenée à durer. Or Omicron a au contraire servi d’excuse pour repousser la discussion à l’OMC sur la levée temporaire des droits de propriété intellectuelle.
par Rozenn Le Saint

La sélection du Club

Billet de blog
Pour une visibilisation des violences faites aux femmes et minorités de genre noires
La journée internationale des violences faites aux femmes est un événement qui prend de plus en plus d'importance dans l'agenda politique féministe. Cependant fort est de constater qu'il continue à invisibiliser bon nombre de violences vécues spécifiquement par les personnes noires à l’intersection du cis-sexisme et du racisme.
par MWASI
Billet de blog
Ensemble, contre les violences sexistes et sexuelles dans nos organisations !
[Rediffusion] Dans la perspective de la Journée internationale pour l'élimination des violences faites aux femmes, un ensemble d'organisations - partis et syndicats - s'allient pour faire cesser l'impunité au sein de leurs structures. « Nous avons décidé de nous rencontrer, de nous parler, et pour la première fois de travailler ensemble afin de nous rendre plus fort.e.s [...] Nous, organisations syndicales et politiques, affirmons que les violences sexistes et sexuelles ne doivent pas trouver de place dans nos structures ».
par Les invités de Mediapart
Billet de blog
Effacement et impunité des violences de genre
Notre société se présente volontiers comme égalitariste. Une conviction qui se fonde sur l’idée que toutes les discriminations sexistes sont désormais reconnues et combattues à leur juste mesure. Cette posture d’autosatisfaction que l’on discerne dans certains discours politiques traduit toutefois un manque de compréhension du phénomène des violences de genre et participe d’un double processus d’effacement et d’impunité.
par CETRI Asbl
Billet de blog
Les communautés masculinistes (1/12)
Cet article présente un dossier de recherche sur le masculinisme. Pendant 6 mois, je me suis plongé dans les écrits de la manosphère (MGTOW, Incels, Zemmour, Soral etc.), pour analyser les complémentarités et les divergences idéologiques. Alors que l'antiféminisme gagne en puissance tout en se radicalisant, il est indispensable de montrer sa dangerosité pour faire cesser le déni.
par Marcuss