Jean Jacques DONY
Abonné·e de Mediapart

9 Billets

0 Édition

Billet de blog 4 avr. 2022

Donner un Sens à la vie, à notre vie… !

Suite logique de : « Combien de Guerres encore… ? »

Jean Jacques DONY
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Donner un Sens à la vie, à notre vie… Afin de lutter contre les guerres, les malheurs, les souffrances !

Le Sens !  Ce terme magique tant galvaudé, tout le monde en parle, mais peu s’en approchent. Parfois certains même, moralisent en reprochant aux autres leur « perte de sens », alors qu’en évidence, ils le cherchent eux même.

Qui plus est, savent-ils, ce qu’ils cherchent ?... Le message est brouillé !

Mais on peut comprendre cela, car notre existence peut paraître à beaucoup comme une énigme.

Une énigme parfois décourageante pour ceux qui cherchent !

Alors il faut regarder autour de nous, et premièrement considérer le fait que donner un sens cohérent d’avec notre environnement à notre propre vie, c’est apporter une vision positive aux autres.

C’est aller contre les guerres, les souffrances, les désespoirs.

C’est aller contre les déséquilibres destructeurs tels que ceux que nous vivons actuellement.

Et plus particulièrement ce que subit le peuple ukrainien

Car l’individu, surtout s’il exerce des responsabilités à la tête d’une grande nation, peut perdre le Sens et devenir extrêmement dangereux pour le Monde

Deuxièmement, il faut s’émerveiller simplement comme au travers des yeux de l’enfant.

Le Sens des choses existe (je ne parle pas de la flèche du temps ni de l’entropie) mais du sens profond et philosophique.

Même s’il s’exprime au travers de l’immatérialité des choses (le vide est plein… et le plein est vide… et il n’existerait que de l’énergie pure dans l’Univers… qui prendrait forme !)

Il y a une cohérence dans cet Univers, et s’il y a cohérence, il y a raison d’exister, et donc de vivre avec les autres, pour les autres, et en harmonie avec eux.

Et cela est puissamment positif et porteur de vie.

Troisièmement, quelle est cette cohérence ?

Elle est très simple, mais parfois il faut une vie pour dessiller sa propre vision, et ouvrir son esprit seulement à la simplicité.

Nos mères, qui donnent la vie, savent cela, car l’amour qu’elles donnent à leur enfant les relie immédiatement à cette cohérence extrêmement positive de l’Univers.

Le couple amoureux sait cela aussi, il ressent cette transcendance qui le porte vers un au-delà sans limites de lui-même, vers une unité qui le relie au Tout.

C’est le « Tout », notre cohérence… La science a mis en évidence le phénomène physique de l’intrication… tout semble lié !

C’est extrêmement simple. (Au passage, le « Je pense donc je suis de Descartes » est limitatif par le « Je »)

Donc, un être qui porte préjudice aux autres se porte très probablement préjudice à lui-même !

Et là, on peut dire qu’il a perdu le Sens, ou qu’il ne l’a pas cherché… Ou qu’il ne l’a pas trouvé, ou compris.

Abordons l’énigme :

Le seul fait que nous existions est extrêmement positif… Ne pas « Être » ne semble pas avoir de sens !

Si nous poussons le raisonnement ; « Rien » ne peut « Être », puisque nous sommes !

« Être ou ne pas être » ne semble pas pouvoir être une interrogation !

Tout cela pour exprimer le fait que par ces conclusions, on ne peut que constater que l’Univers est merveilleux, et comme rien n’est séparé, il est nous, et nous sommes lui ! En tant qu’humains, nous sommes une expression momentanée de l’univers lors de notre vie terrestre, il y a si l’on veut incarnation ! Et nous sommes logiquement immortels en tant que tout non séparé puisque nous sommes partie intégrante de l’Univers… à l’intérieur de formes différentes, infinies, et multiples.

Cela pour dire, en conclusion provisoire, que l’Univers a la capacité d’être un élaborateur de structures qui vont vers la vie et la manifestation, l’Univers a donc un Sens, et il le porte. En conséquence, nous sommes naturellement en tant qu’humains ainsi que toutes les autres créatures, porteurs de ce Sens !

Et cela est la quintessence, cela nous donne une raison de vivre, de bien vivre avec les autres, et de protéger la vie sous toutes ses formes, et de respecter ce que l’Univers manifeste en ce qu’il est.

Nous avons donc une grande valeur ! La conséquence est que ceux qui du fait de leur volonté ou leur aveuglement, portent préjudice aux autres (au sens large du terme) ne vont pas dans le sens naturel de l’Univers… Ils sont en contradiction avec leur propre manifestation.

Les guerres, les destructions, les atteintes à l’intégrité des autres, les comportements égoïstes, seraient donc « hors équilibre » et porteraient atteinte à ceux mêmes qui les provoquent…

D’où leur non-sens et leur inutilité.

En finalité, développons notre confiance, notre sérénité, et… N’ayons pas peur.

Jean Jacques DONY / 4  Avril 2022

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Politique
L’IVG dans la Constitution française : le revirement de la majorité
Alors que La République en marche a refusé d’inscrire le droit à l’avortement dans le marbre de la Constitution durant la précédente législature, elle opère désormais un changement de cap non sans arrière-pensée politique, mais salutaire face à la régression américaine.
par Pauline Graulle
Journal — Écologie
L’industrie de la pêche est accusée d’avoir fraudé les aides Covid de l’Europe
Alors que s’ouvre le 27 juin la Conférence des Nations unies sur les océans, Mediapart révèle avec l’ONG Bloom comment les industriels de la mer ont fait main basse sur les indemnités destinées aux pêcheurs immobilisés durant la pandémie. Des centaines de navires, aux pratiques de pêche les plus destructrices pour les écosystèmes marins, auraient fraudé près de 6 millions d’euros de subventions publiques.
par Mickaël Correia
Journal
Le RN et l’Algérie : le mythe colonial au mépris de l’histoire
À quelques jours des 60 ans de l’indépendance de l’Algérie, le maire de Perpignan, Louis Aliot (RN), met à l’honneur l’Organisation armée secrète (OAS) et les responsables du putsch d’Alger pendant un grand week-end d’hommage à «l’œuvre coloniale».
par Lucie Delaporte
Journal — Fil d'actualités
L’Ukraine demande plus d’armes et de sanctions contre Moscou après des frappes sur Kiev
Le gouvernement ukrainien a réclamé dimanche plus d’armes et de sanctions contre Moscou aux pays du G7, réunis en sommet en Bavière (Allemagne), à la suite de nouvelles frappes russes survenues à l’aube sur un quartier proche du centre de Kiev.
par Agence France-Presse

La sélection du Club

Billet de blog
Glorification de la colonisation de l’Algérie et révisionnisme historique : le scandale continue… à Perpignan !
Louis Aliot, dirigeant bien connu du Rassemblement national et maire de Perpignan, a décidé de soutenir politiquement et financièrement la 43ème réunion hexagonale du Cercle algérianiste qui se tiendra au Palais des congrès de cette ville, du 24 au 26 juin 2022. Au menu : apologie de la colonisation, révisionnisme historique et glorification des généraux qui, pour défendre l’Algérie française, ont pris les armes contre la République, le 21 avril 1961.
par O. Le Cour Grandmaison
Billet de blog
Macron s’est adressé aux rapatriés d’Algérie en éludant les crimes de l’OAS
Le 26 janvier, le président s’est adressé à des « représentants des pieds-noirs » pour « continuer de cheminer sur la voie de l’apaisement des mémoires blessées de la guerre d’Algérie ». Les souffrances des Européens qui quittèrent l’Algérie en 1962 ne sauraient être contestées. Mais certains propos laissent perplexes et ont suscité les réactions des défenseurs de la mémoire des victimes de l’OAS.
par Histoire coloniale et postcoloniale
Billet de blog
Les taiseux d'Algérie
Dans un silence fracassant, excusez l'oxymore, les Algériens ont tu l'Algérie et sa guerre d'indépendance. Ils ne pouvaient plus en parler, des générations entières ont grandi dans le silence de leur père et de leur grand-père. Une mémoire calfeutrée derrière les non-dits omniprésents.
par dchraiti
Billet de blog
Pacification en Algérie
Témoignage d'un militaire engagé en Algérie ayant participé à la pacification engagée par le gouvernement et ayant rapatrié les Harkis de la D.B.F.M en 1962
par Paul BERNARDIN