Jean-Jacques Joulie
Abonné·e de Mediapart

15 Billets

0 Édition

Billet de blog 5 déc. 2019

Ma première bouffée de gaz lacrymogène

Comment débuter une carrière de manifestant à 62 ans.

Jean-Jacques Joulie
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

J'ai 62 ans et j'ai longtemps fermé ma g....

ancien militaire, puis cadre dans différents banques et entrepreneur à plusieurs reprises, je n'avais sur la société que le jugement suivant: elle est comme elle est et que chacun essaye de s'en sortir au mieux en respectant la loi. La crise de 2008 fut une interrogation, une prise de conscience que le libéralisme était potentiellement néfaste. Comment s'opposer au contrôle de l'Etat puis réclamer son intervention au seuil de l'apocalypse...cela n'avait pas de sens. 

J'ai commencé à lire, à m'informer au travers des médias alternatifs, à réfléchir et la question sociale, le sens des luttes, sont devenus des évidences. Oui il y a des dominants et des dominés. Les premiers font croire aux seconds qu'ils dirigent en leur nom mais en fait ils cherchent à préserver leurs intérêts. Les dominants tiennent l'argent, le pouvoir, les médias...les dominés ont très peu de moyens d'exprimer leur point de vue. Les notions de tyrannie de la marchandise, et de société du spectacle, sont limpides et expliquent la cohérence factice du système.

Jusqu'à présent ma démarche était intellectuelle, voire électorale, depuis cet après-midi elle est active.

Avec ma compagne américaine nous avons décidé de rejoindre la manifestation d'aujourd'hui contre la réforme des retraites. J'estime en dehors même de toute considération sur le fonds que les citoyens on été pris pour des imbéciles dans la façon dont le gouvernement a mené l'affaire: opacité, duplicité, contradictions permanentes, refus d'un dialogue franc. Il faut lui faire savoir. Je crois que c'est fait, et si tel n'est pas le cas nous nous répèterons...

Nous avons donc rejoint la place de République vers 16H00 pour nous joindre au cortège. La situation était confuse parce qu'il n' y avait pas de cortège et des gens attendaient comme nous en essayant de savoir ce qui se passait sur le boulevard Magenta. Nous avons conversé en toute convivialité avec des personnes qui ont pu nous expliquer qu'à priori la manifestation n'avait pas encore commencé. Les explosions en provenance du boulevard Magenta se rapprochaient, à distance flottait un drapeau rouge et noir brandi par un groupe de jeunes gens, mais ils semblaient reculer.

Soudain un jeune homme perché sur le socle de la statue de la République a crié "ils gazent"...le nôtres reculaient et un nuage blanchâtre vint nous envelopper. .Mon  écharpe de la fête des pères ne fut pas d'un grand secours. Avec ma compagne qui porte des lentilles rigides nous sommes alllés nous mettre à l'abri. Je lui ai rincé les yeux qui lui faisaient mal avec un peu d'eau. En toussant mais pris de fou rire nous nous sommes dits   "Macron ne sauvera pas  nos retraites mais il se pourrait que malgré lui ils rendent nos vies plus intenses" .

Et puis bras dessus, bras dessous nous sommes partis vers la place de la Nation au milieu de milliers d'autres dans ce Paris sympa malgré le froid en échangeant des regards complices et solidaires avec tous ces étrangers devenus des camarades. 

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Énergies
Pétrole, gaz : un rideau de fer s’abat sur le secteur de l’énergie
Depuis quatre mois, les fragiles équilibres d’un marché déjà tendu sont rompus. L’énergie est devenue un terrain d’affrontement entre les États-Unis et la Russie. En juin, pour la première fois de son histoire, l’Europe a plus importé de gaz américain que russe.
par Martine Orange
Journal — Moyen-Orient
Paris abandonne en Syrie trois orphelins de parents djihadistes
Depuis novembre 2019, trois enfants français sont placés dans un orphelinat de la capitale syrienne. Leurs parents, membres de l’État islamique, sont morts sur place. Après plusieurs mois d’enquête, nous avons réussi à retracer le parcours unique de ces orphelins.
par Céline Martelet
Journal — Asie
Inde : le sombre avenir des habitants de l’Assam après une mousson précoce
Des millions d’habitants de la vallée du Brahmapoutre ont été jetés sur les routes par des pluies torrentielles. Ils survivent dans des conditions catastrophiques. Au-delà de l’urgence, c’est l’habitabilité de cette région d’Asie du Sud qui est désormais mise en question.
par Côme Bastin
Journal — Parlement
Face au RN, gauche et droite se divisent sur la pertinence du « cordon sanitaire »
Désir de « rediabolisation » à gauche, volonté de « respecter le vote des Français » à droite… La rentrée parlementaire inédite place les forces politiques face à la délicate question de l’attitude à adopter face à l’extrême droite.
par Pauline Graulle, Christophe Gueugneau et Ilyes Ramdani

La sélection du Club

Billet de blog
L’inflation, un poison qui se diffuse lentement
« L’inflation est un masque : elle donne l’illusion de l’aisance, elle gomme les erreurs, elle n’enrichit que les spéculateurs, elle est prime à l’insouciance, potion à court terme et poison à long terme, victoire de la cigale sur la fourmi », J-Y Naudet, 2010.
par Anice Lajnef
Billet de blog
Pourquoi les fonctionnaires se font (encore) avoir
3,5 % d'augmentation du point d'indice, c'est bien moins que l'inflation de 5,5%. Mais il y a pire, il y a la communication du gouvernement.
par Camaradepopof
Billet de blog
Oui, l’inflation s’explique bien par une boucle prix – profits !
Il est difficile d’exonérer le patronat de ces secteurs de l’inflation galopante. C’est pourquoi les mesures de blocage des prix sont nécessaires pour ralentir l’inflation et défendre le pouvoir d’achat des travailleurs. Par Sylvain Billot, statisticien économiste, diplômé de l’Ensae qui forme les administrateurs de l’Insee.
par Economistes Parlement Union Populaire
Billet de blog
Les services publics ne doivent pas être les victimes de l’inflation
L’inflation galopante rappelle que le monde compte de plus en plus de travailleurs pauvres dans la fonction publique. Les Etats ont pourtant les moyens de financer des services publics de qualité : il faut faire contribuer les plus riches et les multinationales.
par Irene Ovonji-Odida