A vos tam tam

Rendez-vous sous le Figuier à Palabres le samedi 2 mars à partir de 15 h. Il faut battre le fer, etc. Relisez d’urgence La résistible ascension d’Arturo Ui, cette magnifique pièce de Brecht et commencez à rameuter sans modération pour ce premier rendez-vous devant ce figuier qui signifiera pour les Marseillais l’amour de la liberté de la presse et des autres dans la magnifique zone piétonne, face à la mairie de Marseille.

Rendez-vous sous le Figuier à Palabres le samedi 2 mars à partir de 15 h. Il faut battre le fer, etc. Relisez d’urgence La résistible ascension d’Arturo Ui, cette magnifique pièce de Brecht et commencez à rameuter sans modération pour ce premier rendez-vous devant ce figuier qui signifiera pour les Marseillais l’amour de la liberté de la presse et des autres dans la magnifique zone piétonne, face à la mairie de Marseille. Que musiciens, comédiens, poètes, artistes, installateurs d’événements de rue se mobilisent pour que cette première fête soit belle.

En complicité avec son journal, bien sûr, mais aussi avec Le monde Magazine, Aujourd’hui en France ou encore Le Point, la machine à décerveler et à manipuler l’opinion s’est mis en marche pour relooker l’image sulfureuse de Bernard Tapie l’homme des affaires qui commence à s’afficher en photo à la Une, à la trois en attendant les autres pages. Qui se proclame faiseur de roi en attendant que… Dans la tradition marseillaise Gaston Defferre a imposé le fait que le patron du journal avait le droit de l’utiliser comme bon lui semblait. Et personne n’a rien à redire. Mais Gaston avait la légitimité de la guerre et de la Résistance. Tapie lui a la seule légitimité de l’argent douteux.

Venez dire à l’Appel des trois que vous n’êtes pas dupes.

Calicots, banderoles, manifestes, journaux alternatifs, pétitions sont naturellement les bienvenus, à l’exclusion du FN.  Que fonctionnent les tam-tam pour la grande palabre.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.