Viol par accident à Aulnay

Hier, durant le 13h de France 2, le journaliste nous explique que le viol du jeune homme contrôlé à Aulnay-sous-bois n'aurait pas été retenu parmi les chefs d'accusation car la matraque lui serait rentrée par "accident" dans l'anus, l'opération de police aurait tout bonnement dégénéré.

En fait, je n'ai qu'une question. Suis-je le seul à avoir eu un problème à l'écoute de cette explication?

Comment un journaliste peut-il expliquer sérieusement que la matraque aurait violé le jeune homme par accident au cours du contrôle?

Ah oui, ça a dégénéré, tout le monde bougeait et s'agitait et "paf", la matraque l'a violé par mégarde.

Est-ce que le journaliste, à ce moment là, a une idée de la taille d'une matraque télescopique? Imagine-t-il vraiment qu'il est statistiquement possible que la matraque pénètre ainsi dans l'anus du jeune homme par mégarde ou par accident?

Je veux bien que le journaliste nous rapporte la justification délirante de la police, mais un minimum d'esprit critique s'impose il me semble. Et émettre des doutes quant à cette version, n'est pas vraiment faire preuve de partialité, mais d'un minimum de bon sens et d'entendement de la physique. Dans le pire des cas, il doit y avoir moyen de faire appel à l'un de ces "spécialistes" dont les JT raffolent qui puissent nous expliquer, croquis à l’appui à quel point un tel "accident" est improbable, histoire de contre balancer cette explication venu d'un monde parallèle où les matraques ont l'air d'avoir leur volonté propre.

Une matraque rentre par accident dans l'anus de quelqu'un... et bien faites attention à vous la prochaine fois que vous déambulerez à côté de policiers. On ne sait jamais, un policier pourrait glisser, puis sa matraque pourrait vous violer par accident. Si, si, si, parfois ça arrive au milieu de la confusion. En tout cas à Aulnay-sous-bois c'est physiquement possible selon la police.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.