Le FN et son programme sérieux

On nous le répète, le FN s'est dé-dia-bo-li-sé, il s'agit maintenant d'un parti sérieux, prêt à gouverner et présentant un programme crédible pour le pays. Plutôt que de lire les innombrables articles sur le sujet, allons donc directement à la source, à savoir le site de campagne de Marine Le Pen. Le voyage est instructif.

1-Le site

Le site de campagne est disponible ici.

Première constatation : le culte de la personnalité à outrance

Bien que le slogan de la campagne de Mme Le Pen soit "Au nom du peuple", c'est bien des photos d'elle que l'on retrouve absolument partout dans le site. Tous les documents de campagnes présentent une photo d'elle en entête. La page d'accueil du site présente une photo d'elle. Pour ceux qui voudraient également suivre les aventures de leur héroïne il existe un onglet "Mes photos" où il est possible de suivre la candidate sur un mode Marine en hélicoptère, Marine va voir les vaches, Marine avec son ami fasciste Geert Wilders...

Les aventures de Marine Les aventures de Marine

Pour conclure cette première observation, on notera que, si l'accès au programme n'est pas évident, celui à la biographie de Marine Le Pen est en permanence affiché sur la droite de toutes les pages du site.

Lien sur le site vers la bio de Marine Le Pen © Le Site de Marine Le Pen Lien sur le site vers la bio de Marine Le Pen © Le Site de Marine Le Pen

Deuxième constatation : la rage contre les autres candidats en guise d’espérance

L'onglet "Mes photos" se trouve dans la section plus générale "Mes carnets" où se trouve l'onglet "Mes carnets d'espérances". Cette section est, elle aussi, assez intéressante pour se faire une idée de la notion d'espérance véhiculée par Mme Le Pen. Parmi ces carnets d'espérances (espérances est au pluriel), on trouve un espèce de fourre tout où se croisent un carnet sur l'autisme suivi d'un pamphlet au sujet de l'alliance Estrosi-Macron. Le troisième carnet "d'espérance" est, là encore, consacré à "Docteur Macron et Mister système". Bref, tout un programme d’espérance, on le voit, basé sur de nombreuses propositions constructives et clairement orienté dans un esprit de rassemblement, comme aime à le rappeler Mme Le Pen... 

Évidemment, après ce florilège d'attaques et de bons mots sur ses adversaires (contenu de carnets qui sont, rappelons-le, dénommés d’espérances), se trouve une galerie de photos de Mme Le Pen qui défilent en bas de page, toujours le culte de la personne.

Parmi les derniers carnets d’espérances se trouve un carnet dédié à la critique du programme de Macron. Il est à souligner qu'il ne s'agit pas de la critique du programme de Macron effectuée par le staff ou par les sympathisants de Mme Le Pen, mais par elle-même. En effet, le carnet s'intitule sobrement : "Mon analyse du programme de M. Macron". On comprend tout de suite, à la lecture du carnet, pourquoi elle en a fait la critique elle-même : elle s'empresse de tancer les "moult experts" qui ont participé au programme. En effet, pas besoin de collaboration, ni d'experts, ni de société civile, Mme Le Pen dans son infinie sagesse élabore seule son programme et la critique du programme des autres.

De quoi donc s'attendre à un sacré programme, fournis et étayé.

2-Le Programme

Il faut d'abord chercher le programme, en cliquant sur l'onglet "Au nom du peuple", puis sur "Documents".

On pourrait croire au début que les versions pdf sont dans l'onglet téléchargement, mais il n'en est rien. Il n'y a là que des visuels que vous pourrez mettre sur votre facebook, il y en a pour tout les goûts. Mais point de documents.

Sur la page "Au nom du peuple" il y a plusieurs icônes qui permettent d'accéder aux différentes parties du programme. Évidemment, l'islamisme est partout et sachez qu'il vous menace sans cesse et absoluement partout. Ainsi, la lutte pour le droit des femmes se résume à la lutte contre le l'islamisme qui les oppresse. Rien sur les écarts de salaires, sur la violence doméstique... L'unique prisme de lecture des problèmes sociétaux est l'islamisme, espèce de trou noir jamais clairement défini qui expliquerait tout les problèmes de la France.

Bref, une lecture assez intéressante, vous y découvrirez le monde vu par des paranoïaques pétris de fixation aiguës sur l'islamisme et sur les étrangers.

Mme Le Pen nous le fait comprendre, son programme est très détaillé et comme le programme se résume à une liste de mesures qui ne reposent sur aucunes sources, aucune analyse et qui ne sont quasiment jamais chiffrées, on imagine que dans l'onglet "Documents" se trouvent des documents détaillant le programme du FN de manière sourcée avec de l'analyse et des chiffres.

Soulagement, il y a effectivement quelques livrets thématiques, qui détaillent plus amplement certains points.

On a entendu dire que Marine serait la présidente du pouvoir d'achat. Parfait, il y a justement parmi les livrets disponibles, un livret qui détaille les mesures sur le pouvoir d'achat. Et surprise, il ne s'agit nullement d'un livret, mais d'un simple tract. En fait, presque tous les livrets disponibles qui pourraient compléter le très succin programme de Marine Le Pen sont des tracts ou bien carrément des retranscriptions de discours (pourquoi se casser le tronc à faire un programme sur la politique étrangère, un discours suffira bien...)

Les seuls livrets vaguement détaillés sont les suivants :
-deux livrets qui tournent autour de la sécurité et de la défense national, thème récurrent sur le site, tant le "problème" de l'immigration est la réponse invariable à tout.
-un livret sur la politique internationale qui se résume à la (franç)afrique
-un livre sur la sécurité social
-un livret sur la réforme constitutionnelle.

C'est court....

Marine, la présidente du pouvoir d'achat

Revenons aux grandes mesures par lesquelles Mme Le Pen se pose en championne du pouvoir d'achat des français.
On a donc affaire à un tract de 2 pages dont l'une d'elles est occupée par la photo de Marine Le Pen en conformité avec la philosophie générale du site. Sur la deuxième page, il y a 6 mesures et elles valent le coup, exemple même de l'hypocrisie et de l’ambiguïté de ce parti, prenons deux des six mesures :

Mesure 2: "Instaurer une prime au pouvoir d'achat (PPA) à destination des bas revenus et des petites retraites, financée par une contribution sociale à l'importation de 3%."
Comme toujours, il n'y a aucun chiffrage, on ne sait pas à combien s'élèvera cette prime.
Ensuite, une telle mesure venant du FN est assez cocasse, il ne s'agit pas du tout de revaloriser les salaires pour que tous, sans distinction bénéficient de revenus minimum décents pour vivre, non, il s'agit ici d'une "prime" qui sera octroyée aux plus pauvres. Si c'est une prime, sera-t-elle renouvelée ? Quels salaires y auront droit ? (de tout cela, nous ne saurons bien évidemment rien). De plus, une telle mesure qui ressemble plus à une obole qu'à une politique de revalorisation pensée dans une politique économique globale est assez piquante pour un parti qui critiquait les revalorisations du gouvernement Ayrault en les qualifiant de "mesurettes totalement insignifiantes". Enfin, on appréciera la mise en perspective de cette mesure avec l'affiche ci-dessous du FN datant de 2015 :

Affiche RBM 2015 Affiche RBM 2015

Probablement, Mme Le Pen aura dû revoir son concept "d'assistanat". Peut-être que les emplois fictifs de ses assistants au parlement européen l'auront aidée dans la reconsidération de son acception du terme.

Mesure 5 : la subtilité même du discourt "vas-y que je t'embrouille". La mesure commence avec une première phrase en gras : "Maintenir la durée légale hebdomadaire du travail à 35 heures", on pourrait alors penser qu'elle va abroger la loi el-khomri, il n'en est rien, car la mesure termine en disant : "autoriser la négociation sur l’allongement du temps de travail au niveau des branches professionnelles à la condition d’une compensation salariale intégrale (39 heures payées 39)", autrement dit, elle irait plus loin que le loi el-khomri en supprimant purement et simplement la majoration des heures supplémentaires. Un vrai cadeau aux travailleurs, merci madame Le Pen! Travailler plus pour gagner moins, tel est le programme de Mme Le Pen.

Au passage, on constate par ricochet que le FN (qui se plaint de la censure des médias), n'a nullement besoin de s'efforcer à élaborer un programme construit et argumenté, car six mesurettes sorties du chapeau suffisent à certains journaux pour faire la pub de Marine Le Pen en nous explicant qu'elle se pose comme candidate du pouvoir d'achat. Un tel article, au vu du tract, laisse songeur...

La sécurité sociale, un livret relativement étoffé (pour le niveau de ce qu'on a vu jusqu'à présent)

Là encore le parti de Mme Le Pen manie l’ambiguïté à merveille, et ce, dès son mot personnel en introduction du document (car vous l'aurez imaginé, le fascicule commence avec une photo de Marine Le Pen suivi d'un mot personnel de celle-ci).

Elle nous fait bien comprendre que sa préoccupation c'est la santé des français et elle pose le constat de l'explosion des pathologies : "le vieillissement de la population, l’explosion des pathologies chroniques, le tournant technologique sont les grands défis que nous devrons relever." Et d'ajouter, "Le dogmatisme et l’idéologie n’ont pas leur place dans un domaine aussi important que la santé." Fort bien, poursuivons la lecture pour nous arrêter sur la perle suivante : après s'être posée en défenseuse des français, pour leur offrir la sécurité sociale et ne pas céder aux dogmes, elle s'empresse de culpabiliser par avance ceux qui voudraient prendre un arrêt maladie, car elle le dit, elle luttera contre les fraudes et principalement "contre les arrêts maladies de complaisance". C'est sa première priorité, insinuant par là qu'il s'agit d'un fléau. Une telle affirmation est étrange et pour le moins dogmatique quand on sait que 60% des français ont déjà refusé un arrêt maladie comme l'explique le figaro, qui n'est pourtant par réputé être particulièrement gauchiste. Et le journal d'ajouter que ce refus serait la conséquence de la "pression de l'employeur". Ainsi, quand Marine Le Pen se pose en défenseuse de la santé des français en nous garantissant de ne céder à aucun dogme, on peut d'ors et déjà en douter fortement.

Évidemment, on pouvait s'y attendre, l'émmigration fait son apparition dans le livret. Et Marine Le Pen y va de sa dénonciation de l'AME qui serait une véritable "pompe aspirante de l’immigration". Bien évidemment, aucune étude ne vient appuyer cette affirmation complètement gratuite, ensuite on sait que les migrants, y compris les illégaux font plus rentrer d'argent dans les caisses de l'état qu'ils ne lui en coutent, comme le détaillent les études que l'on peut consulter ici ou .

3-Conclusion

Une lecture courte et loin d'être exhaustive aura été amplement suffisante pour se faire une idée déjà assez précise de la médiocrité de ce programme et de la non préparation de cette équipe.

Ainsi, il apparaît assez clair que si certaines personnes de votre entourage désirent voter Le Pen, il est judicieux de les renvoyer vers son site de campagne où chacun pourra se faire assez aisément une idée du niveau insatisfaisant de tout cela.

Un tel site est à comparer avec le site de la France Insoumise où il n'y a pas de photo de JL Mélenchon en page d'accueil mais un lien direct vers le programme et les très nombreux livrets thématiques qui ne se résument pas à de simples tracts ou discours réchauffés. De plus, le lecteur pourra observer qu'il ne sont pas rédigés à la première personne, comme si JL Mélenchon les avaient lui-même écrit. Sur chaque livret sont indiqués les contributeurs avec un court CV. Un minimum lorsque l'on prétend effectuer un tel travail de manière un tant soit peu sérieuse.

C'est pourquoi il n'est pas utile de perdre son temps dans des discussion et des argumentaires sans fin, indiquez les sites des candidats aux indécis, ils en disent bien plus long que n'importe quel blablabla.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.