Génocide des Tutsi au Rwanda: des négationnistes s’invitent au Sénat français

Lundi 9 mars, le Sénat accueillira une conférence sur l’Afrique des Grands Lacs. Parmi les intervenants, nombreux sont connus pour leurs positions conspirationnistes, niant la réalité du génocide des Tutsi du Rwanda. Organisée par des proches du Parti Socialiste, nostalgiques de François Mitterrand, elle s'allie dans cet exercice à plusieurs groupuscules d'extrême droite.

Une tribune de Richard Gisagara, avocat en France et au Rwanda, à l'origine de l'action judiciaire qui a conduit à l'adoption de la loi française réprimant la négation du génocide des Tutsi:

Plusieurs essayistes et journalistes dont les travaux nient ou banalisent le génocide des Tutsi au Rwanda doivent se retrouver le 9 mars, dans l’enceinte du Sénat, à l’occasion d’une conférence sur « l’Afrique des Grands Lacs ». Pour l’avocat Richard Gisagara, la tenue de cet événement risque de piétiner la loi qui réprime désormais en France la négation du génocide commis en 1994.

https://www.jeuneafrique.com/905830/culture/tribune-genocide-des-tutsi-du-rwanda-des-negationnistes-sinvitent-au-senat-francais/

 

Pour approfondir la question, ci-dessous, une analyse du processus négationniste dans le cadre du génocide des Tutsi du Rwanda (et principalement ici du négationnisme d'état), en provenance du blog de Guillaume Ancel. 

https://nepassubir.home.blog/2020/03/01/avec-le-negationnisme-nous-assassinons-une-deuxieme-fois-le-million-de-victimes-du-genocide-des-tutsi/

Guillaume Ancel cite ici un extrait du livre L’État français et le génocide des Tutsis au Rwanda, par Raphaël Doridant et François Graner (éditions Agone, 2020)

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.