Jean Lingstein
Abonné·e de Mediapart

5 Billets

0 Édition

Lien 28 juin 2020

Génocide des Tutsi du Rwanda: les nouveaux visages du négationnisme

26 ans après le génocide des Tutsi, 10 ans après le « Rapport Mapping », les nouveaux visages du négationnisme, de la haine et de la violence. Afrikarabia ouvre ici une série d’articles sur les enjeux politiques actuels dans l’Afrique des Grands Lacs.

Jean Lingstein
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

http://afrikarabia.com/wordpress/category/rwanda-2/page/2/

L’aspiration des peuples à la bonne gouvernance, à la liberté et à la prospérité restent obérée par les calculs subalternes de politiciens prêts plonger leurs pays dans le chaos pour s’emparer du pouvoir. Comme s’ils n’avaient retenu aucune des leçons du passé, ils exploitent des idéologies de la haine, surfant sur l’amnésie et le déni.

1 – RDC : les sulfureux amis du Dr Mukwege

http://afrikarabia.com/wordpress/rdc-les-sulfureux-amis-du-dr-mukwege/

Le Prix Nobel de la paix 2018 a engagé une campagne pour obtenir la création d’une cour pénale internationale qui identifierait et jugerait les auteurs de crimes commis pendant les deux guerres du Congo (entre 1996 et 1997, puis entre 1998 et 2002). Mais on trouve beaucoup de pêcheurs en eaux troubles parmi ceux qui relaient cette initiative. Notamment les « génocidaires » rwandais qui, après leur fuite au Zaïre, ont généralisé le viol comme crime de guerre dans toute la région. Et aussi les acteurs de l’engagement militaire français au Rwanda à partir de 1990, qui alimentent par tous les moyens une guerre sournoise contre Paul Kagame, le chef de l’Etat du Rwanda. Avec jusqu’aujourd’hui de lourdes conséquences en RDC.

2 – RDC/Rwanda : dans le piège de la diabolisation

http://afrikarabia.com/wordpress/rdc-rwanda-dans-le-piege-de-la-diabolisation/

L’Institut francophone pour la justice et la démocratie ainsi que l’Observatoire Pharos pour le pluralisme des cultures et des religions organisaient le 2 décembre dernier à l’Assemblée nationale un colloque intitulé « Rapport Mapping RDC : un instrument pour la fin de l’impunité ». Le colloque devait accueillir le Dr Denis Mukwege, car le prix Nobel de la paix 2018 a engagé une campagne pour obtenir la création d’une cour pénale internationale qui identifierait et jugerait les auteurs de crimes commis pendant les deux guerres du Congo. Mais que propose-t-il concrètement ?

3 – RDC/Rwanda : Les mots de la guerre

http://afrikarabia.com/wordpress/3-rdc-rwanda-les-mots-de-la-guerre-civile/

L’Institut francophone pour la justice et la démocratie ainsi que l’Observatoire Pharos pour le pluralisme des cultures et des religions organisaient le 2 décembre dernier à l’Assemblée nationale un colloque intitulé « Rapport Mapping RDC : un instrument pour la fin de l’impunité ». Une préoccupation qui paraît bien décalée par rapport à l’urgence du moment. Dans ce troisième article nous éclairerons la virulence des messages de haine « raciale » vis-à-vis du groupe des Banyamulenge.

 4- RDC/Rwanda : dans leurs bagages, l’idéologie du génocide

http://afrikarabia.com/wordpress/4-rdc-rwanda-dans-leurs-bagages-lideologie-du-genocide/

En juillet 1994, poussant devant eux en otage le « Peuple hutu », les théoriciens et les activistes du génocide des Tutsi du Rwanda ont décidé de reformater leur idéologie, pour la rendre plus présentable, tout en conservant le même Storytelling. Il fallait faire oublier aux Occidentaux les émissions haineuses de la RTLM, les caricatures pornographiques et les articles fielleux des journaux extrémistes, tel Kangura. De 1994 à 1996, avant la destruction des anciennes Forces armées Rwandaises (FAR) par l’Armée Patriotique et le retour forcé de la masse des réfugiés, les extrémistes ont réussi à poser les bases d’un discours négationniste supposé politiquement acceptable par l’Occident. Ce « coaching idéologique » encouragé par l’Internationale démocrate chrétienne a aussi donné l’occasion aux principaux « génocidaires » de se préparer à affronter la justice internationale.

5 – RDC/Rwanda : une campagne négationniste aux frais de l’ONU

http://afrikarabia.com/wordpress/5-rdc-rwanda-une-campagne-negationniste-aux-frais-de-lonu/

Institué par le Conseil de sécurité de l’ONU en novembre 1994, le Tribunal pénal international pour le Rwanda a fermé ses portes le 31 décembre 2015 après avoir mis en accusation 93 personnes, dont 61 ont été condamnées. Sa « performance » judiciaire alimente des controverses qui ne sont pas près de s’éteindre. Incapable de prouver la préparation du génocide des Tutsi, il a échoué dans sa mission de pédagogie. Le chapitre le plus choquant de son bilan est d’avoir permis aux accusés de s’enrichir effrontément en partageant les honoraires de leurs défenseurs. Et pire encore, en utilisant une partie des sommes détournées pour financer une campagne négationniste mondiale.

6 – L’enquête Bruguière, une imposture franco-rwandaise

http://afrikarabia.com/wordpress/6-lenquete-bruguiere-une-imposture-franco-rwandaise/

Rôdés aux méthodes de désinformation et de subversion, les hauts-gradés rwandais « génocidaires » et leurs associés ne se sont pas contentés de transformer le Tribunal pénal international pour le Rwanda en « machine à cash » et en porte-voix du négationnisme (lire notre précédent article). Ils sont parvenus à manipuler Jean-Louis Bruguière, la star française de la lutte antiterroriste, pour obtenir son sceau judiciaire sur leur Storytelling.

7 – Le naufrage de l’enquête Bruguière

http://afrikarabia.com/wordpress/7-le-naufrage-de-lenquete-bruguiere/

Rodés aux méthodes de désinformation et de subversion, les hauts-gradés rwandais « génocidaires » et leurs associés ne se sont pas contentés de transformer le Tribunal pénal international pour le Rwanda en « machine à cash » et en porte-voix du négationnisme (lire notre précédent article). Ils sont parvenus à manipuler Jean-Louis Bruguière, la star française de la lutte antiterroriste. Son équipe issue de la Division nationale antiterroriste a été « enfumée » avec une facilité déconcertante.

 8 – L’Etat français certifie conforme un délire négationniste

http://afrikarabia.com/wordpress/8-letat-francais-certifie-conforme-un-delire-negationniste/

Rôdés aux méthodes de désinformation et de subversion, les hauts-gradés rwandais « génocidaires » et leurs associés ne se sont pas contentés de transformer le Tribunal pénal international pour le Rwanda en « machine à cash » et en porte-voix du négationnisme (lire nos précédents articles). Ils sont parvenus à manipuler Jean-Louis Bruguière, la star française de la lutte antiterroriste, jusqu’à obtenir de lui une ordonnance et des mandats d’arrêt avalisant le déni du génocide des Tutsi. Une ordonnance qui, pour les négationnistes, vaut définitivement caution d’Etat.

9 – Du Rwanda à la RDC, un racisme dont les femmes sont les premières cibles

http://afrikarabia.com/wordpress/9-du-rwanda-a-la-rdc-un-racisme-dont-les-femmes-sont-les-premieres-cibles/

La propagande qui préparait le génocide de 1994 au Rwanda a connu un développement particulier en ciblant les femmes tutsi présentées comme des prostituées « vendues à la cause du tutsisme ». Jusqu’à des caricatures obscènes, tout a été mis en œuvre pour organiser un « passage à l’acte » massif d’une particulière cruauté. Il s’est poursuivi en RDC par une « guerre contre les femmes » qui a fait des centaines de milliers de victimes.

10 – Militaires et essayistes, des enragés chez « France-Turquoise »

http://afrikarabia.com/wordpress/10-militaires-et-essayistes-des-enrages-chez-france-turquoise/

Depuis une quinzaine d’années, certains membres de l’association « France-Turquoise », accompagnés en réseau par des journalistes, des essayistes et des universitaires, développent un nouveau discours de négation du génocide des Tutsi. Le florilège de leurs déclarations fait surgir les « éléments de langage » d’une idéologie raciste presque décalquée de la propagande haineuse qui préparait le génocide au Rwanda. S’agit-il vraiment, par des affirmations racistes et péremptoires, de « défendre la mémoire de l’armée française » engagée dans l’opération Turquoise en 1994 ? Ces polémistes ne sont-ils pas plutôt poussés en première ligne par des acteurs parisiens cherchant à dissimuler la folle politique de l’Elysée au Rwanda entre 1990 et 1994 ?

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Violences sexuelles
À LREM, des carences systématiques
Darmanin, Hulot, Abad : depuis 2017, le parti d’Emmanuel Macron a ignoré les accusations de violences sexuelles visant des personnalités de la majorité. Plusieurs cas à l’Assemblée l’ont illustré ces dernières années, notamment au groupe, un temps présidé par Gilles Le Gendre. 
par Lénaïg Bredoux, Antton Rouget et Ellen Salvi
Journal
Total persiste et signe pour le chaos climatique
Dans une salle presque vide à la suite du blocage de son accès par des activistes climatiques, l’assemblée générale de Total a massivement voté ce 25 mai pour un pseudo-plan « climat » qui poursuit les projets d’expansion pétro-gazière de la multinationale.
par Mickaël Correia
Journal
Fusillades dans les écoles : le cauchemar américain
Une nouvelle fusillade dans une école élémentaire a provoqué la mort d’au moins 19 enfants et deux enseignants. L’auteur, âgé de 18 ans, venait d’acheter deux armes à feu de type militaire. Le président Joe Biden a appelé à l’action face au lobby de l’industrie des armes. Mais, à quelque mois des élections de mi-mandat, les républicains s’opposent à toute réforme. 
par François Bougon et Donatien Huet
Journal — France
Le candidat Gérald Dahan sait aussi imiter les arnaqueurs
Candidat Nupes aux législatives en Charente-Maritime, l’humoriste a été condamné en 2019 par les prud’hommes à verser plus de 27 000 euros à un groupe de musiciens, selon les informations de Mediapart. D’autres artistes et partenaires lui réclament, sans succès et depuis plusieurs années, le remboursement de dettes.
par Sarah Brethes et Antton Rouget

La sélection du Club

Billet de blog
Pour Emily et toutes les femmes, mettre fin à la culture du viol qui entrave la justice
[Rediffusion] Dans l'affaire dite du « viol du 36 », les officiers de police accusés du viol d'Emily Spanton, alors en état d'ébriété, ont été innocentés. « Immense gifle » aux victimes de violences masculines sexistes et sexuelles, cette sentence « viciée par la culture du viol » déshumanise les femmes, pour un ensemble de collectifs et de personnalités féministes. Celles-ci demandent un pourvoi en cassation, « au nom de l’égalité entre les hommes et les femmes, au nom de la protection des femmes et de leur dignité ».
par Les invités de Mediapart
Billet de blog
En finir avec la culture du viol dans nos médias
[Rediffusion] La culture du viol est omniprésente dans notre société et les médias n'y font pas exception. Ses mécanismes sont perceptibles dans de nombreux domaines et discours, Déconstruisons Tou(rs) relève leur utilisation dans la presse de masse, dans la Nouvelle République, et s'indigne de voir que, depuis près de 10 ans, ce journal utilise et « glamourise » les violences sexistes et sexuelles pour vendre.
par Déconstruisons Tours
Billet de blog
Violences faites aux femmes : une violence politique
Les révélations de Mediapart relatives au signalement pour violences sexuelles dont fait l'objet Damien Abad reflètent, une fois de plus, le fossé existant entre les actes et les discours en matière de combat contre les violences sexuelles dont les femmes sont victimes, pourtant érigé « grande cause nationale » par Emmanuel Macron lors du quinquennat précédent.
par collectif Chronik
Billet de blog
Amber Heard et le remake du mythe de la Méduse
Depuis son ouverture le 11 avril 2022 devant le Tribunal du Comté de Fairfax en Virginie (USA), la bataille judiciaire longue et mouvementée qui oppose Amber Heard et Johnny Depp divise l'opinion et questionne notre société sur les notions fondamentales de genre. La fin des débats est proche.
par Préparez-vous pour la bagarre