Génocide au Rwanda : Aloys Ntiwiragabo, un vieux monsieur si tranquille

La justice française a ouvert le 25 juillet dernier une enquête préliminaire pour "crimes contre l'humanité" contre Aloys Ntiwiragabo. Chef des renseignements militaires pendant le génocide des Tutsis au Rwanda en 1994, il vivrait en France sans être dérangé.

https://information.tv5monde.com/afrique/genocide-au-rwanda-aloys-ntiwiragabo-un-vieux-monsieur-si-tranquille-369088

L'enquête a été ouverte après la publication d'un article du site français d'information Mediapart affirmant avoir retouvé cet homme, âgé de 72 ans, près d'Orléans dans le centre du pays. Une affaire rocambolesque qui illustre le climat d'impunité dans lequel vivraient en France un certain nombre de génocidaires présumés. 

 

 

Quelques jours après la publication de l'article de Médiapart concernant la (très tranquille) présence en France d'Aloys Ntiwiragabo, TV5 Monde fait le point, et apporte quelques informations complémentaires. Il donne par ailleurs la parole à son avocat, sans manquer d'en faire une analyse critique. 

A lire, pour en apprendre un peu plus sur ce dossier, symptôme parmi tant d'autres, des compromissions de l'état français dans le génocide des Tutsi du Rwanda. 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.