Drôle de Tour. Etape 7. Bordures et lapin cru

Diverses officines de presse, sachant parfois la course morne et triste, tentent de distraire les suiveurs d'une étape où plusieurs favoris se sont fait piéger.

Millau-Lavaur. 168 km.

La 7e étape du Tour, entre Millau et Lavaur, aura été pleine de rebondissements. C'est finalement le Belge Wout Van Aert (Jumbo Visma) qui signe sa seconde victoire au terme d'une course marquée par des bordures. Un peu la faute aux Ineos. Le Slovène Pogacar (3e du général), l'Espagnol Landa et l'Australien Porte font partie des grands perdants du jour : plus d'une minute dans la musette sur les autres cadors et prétendants à la victoire à Paris.

L'actualité du jour a donc été riche d'événements avant d'attaquer les deux étapes pyrénéennes aujourd'hui, samedi.

Leclerc et Prudhomme avec un maillot à pois. Leclerc et Prudhomme avec un maillot à pois.
Nous n’avons pas jusqu'ici signalé dans ce blog les cas de sollicitations émanant de divers officines de presse qui, sachant parfois la course morne et triste, tentent de distraire les suiveurs par des artifices les plus délassants.

«Seriez-vous, des fois, intéressé par une interview de Michel-Edouard Leclerc, sponsor du maillot à pois (meilleur grimpeur) ?»

On imagine la chance de causer de tout et de rien avec le fils de celui qui a inventé à Landerneau les rayons de lapin cru en boîtes.

Sachant également qu'il n’y a pas de commerce plus sûr que de vendre l’eau en bouteille plastique, en pack de 12, à un public conquis par la trouvaille, et qui a pourtant de l'eau courante dans l'évier. Nous aurions aussi pu parler des Pyrénées, de l'ours et de ses pieds plats. Nous aurions évoqué les descentes de lit.

Le cyclisme y aurait gagné. Le temps, hélas, nous a fait défaut.

Aujourd'hui on va voir ce qu'on va voir dans la première étape pyrénéenne. Michel Edouard Leclerc, qui vend donc de tout, et en conquérant de l'impossible, sponsorisant le maillot de meilleur athlète en altitude, continue de plus belle sa promotion sur les nuages.

Aujourd'hui Cazères-sur-Garonne-Loudenvielle  avec le col de Menté, Port de Balès et Peyresourde. Puis dimanche Pau-Laruns avec le col de Hourcède et le col de Soudet. 

Adam Yates conserve son maillot jaune et devance Primoz Roglic de 3 secondes.

Guillaume Martin (Cofidis) est troisième position. On attend impatiemment de ses nouvelles pour donner à manger à ce blog. Ça nous changera du lapin cru.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.