Drôle de Tour. Etape 10. Le patron covidé

Sur le Tour, il y a aussi peu de cas positifs au Covid qu'au dopage. Mais Christian Prudhomme est touché.

Île d'Oléron - Île de Ré. 168,5 km.

Allons bon ! Voilà que Christian Prudhomme est positif au Covid. Le patron du Tour positif ! Le Tour est déchiqueté. Privé de sa tête. En quarantaine. Pour sept jours.

Faut voir le bon côté. Il va faire son courrier en retard, en chaussettes sur son lit devant la télé et piquer enfin un roupillon. 

Sa femme : «Christian, réveille-toi, tu sais que machin s’est échappé ?»
Lui : « M’en fous. En plus il est chargé comme une mule. » 

Sept jours de repos et il n'y paraîtra rien ont dit les médecins. Les séquelles neurologiques sont passagères, mais réelles. Elles s’estompent. Mais peuvent persister chez certains sujets.

C'est pas malheureux, un Tour orphelin. Les plus grands astrologues ne l'avaient pas vu celle-là. Notez que c’est cocasse. Le Tour avait fait des pieds et des mains pour que l'édition se déroule,  le voilà privé de son patron qui continuera en quarantaine à faire des discours face des silhouettes d’élus : « Mr le maire, cher Robert ( Lucien, Michel,, Francis) permettez-moi, etc… » 

Cela dit comme le patron du Tour côtoie la moitié de la France chaque matin au village départ, l'affaire est quand même à prendre au sérieux.

Prudhomme pourrait bien l'avoir refilé à Jean Castex, présent samedi dernier lors de l'étape au cours de laquelle le Premier ministre a partagé la voiture rouge du directeur. 

On nous dit : les deux hommes n'ont pas quitté leur masque de la journée. Ils n'ont pas parlé du plan de relance, c’est certain, vu que le patron du Tour ne parle jamais de politique, mais de la France éternelle plaçant le débat en altitude.

Non, ils ont parlé du Vase de Soissons dans les Pyrénées, de la France, de Clovis.

Vraisemblablement ça c’est passé comme ça, sachant que le patron du Tour est un homme fort courtois :

Christian Prudhomme : - Alors Mr le Premier ministre, n'est-elle pas belle la France, celle de nos territoires ?

Et patati et patata

Jean Castex : - Ecoutez Christian, c’est merveilleux.

Le chauffeur de la voiture a souri derrière son masque. Lui n’est pas encore positif. Si le Tour a des directeurs de secours, il a aussi des chauffeurs de secours. On l'espère. Mais pas de coureurs de rechange.

Qu'importe le Tour est grand et le virus si mesquin.

Mardi l’Irlandais Sam Bennett (Deceuninck-Quick Step) remporte le sprint de l'île de Ré. Il récupère au passage le maillot vert. Il a devancé Caleb Ewan (Lotto-Soudal) et Peter Sagan (Bora-Hansgrohe). Le Slovène Primoz Roglic (Jumbo-Visma) conserve son maillot jaune.

La voiture balai qui emporte Christian Prudhomme vers Paris. Arrêt Pont Neuf. La voiture balai qui emporte Christian Prudhomme vers Paris. Arrêt Pont Neuf.

***

Lire aussi dans le journal : Sur l’île d’Oléron, le maire écolo a raté la vague verte

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.