Jean-Louis Le Touzet
Journaliste, ex-Libération, suiveur du Tour de France
Pigiste Mediapart

19 Billets

0 Édition

Billet de blog 14 sept. 2020

Jean-Louis Le Touzet
Journaliste, ex-Libération, suiveur du Tour de France
Pigiste Mediapart

Drôle de Tour. Etape 15. Suivre les boudins

Le Tour est gouverné par les ours slovènes. Certains sujets du tour auraient peut-être préféré le chien, qui, lui, a de la suite dans les idées et surtout du flair pour reconnaître les produits dopants.  

Jean-Louis Le Touzet
Journaliste, ex-Libération, suiveur du Tour de France
Pigiste Mediapart

Lyon - Grand Colombier. 174,5 km.

Victoire de Pogacar avec Roglic dans sa roue. Porte se classe troisième. C'est donc une longue nuit nuptiale avec le Tour que les ours vont célébrer jusqu'à Paris.

Les journaux ce matin : « Demandez la France sous la coupe de l'ours slovène ! » En pages intérieures : Comment comptent-ils gouverner ? Quels sont leurs réseaux ? Comptent-ils abroger la TVA sur le miel ? 

Il ne nous reste plus qu’à faire la recension de l’ours dans la publicité, l’ours dans la mythologue, l’ours dans la philatélie. On s’interrogera sur leurs rêves de maillot jaune à travers des études récentes sur la parapsychologie du plantigrade.

Une somme sera éditée par les éditions du Tour de France et préfacée par le montreur d’ours, excusé pour cause de Covid, Christian Prudhomme.

Une séance de dédicaces réunira Roglic et Pogacar qui signeront dimanche prochain sur les Champs Elysées, d’un bout de la patte. Le livre va s’arracher : «Comment remporter le Tour proprement».

Sérieusement : tout est grotesque.

Richie Porte, presque 35 ans, qui est sur le point de gagner l'étape. Et Bernal ? Il survolait l’an dernier l’épreuve. Il avait même déclaré la veille du Tour qu’il estimait faire le doublé. Le voilà qui termine avec 7 minutes. En achevant l'étape comme un cyclotouriste.

Au général il pointe à... 8 minutes. Pas la peine d'éditer un supplément littéraire  pour comprendre ce qui a cloché chez lui et pourquoi l'ours se nourrit de boudins. En suivant les kilomètres de boudins on finira pas tomber sur des poches de sang avec l'ADN de l'ours et le tablier souillé du boucher?  Hé, qui sait ?

Evidemment Ineos a sombré par 1 500 mètres de fond, la hauteur Grand Colombier. C’est monté au train tellement vite que le souffle de la Jumbo a ventilé ce qu'il restait de coureurs.

C'est un coup à boire dès 7 heures un whisky avec des chips.

Le barman :

-Dis donc ça n’a pas l'air d’aller…

-Un double, sans glaçon.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Justice
À Nice, « on a l’impression que le procès de l’attentat a été confisqué »
Deux salles de retransmission ont été installées au palais Acropolis, à Nice, pour permettre à chacun de suivre en vidéo le procès qui se tient à Paris. Une « compensation » qui agit comme une catharsis pour la plupart des victimes et de leurs familles, mais que bon nombre de parties civiles jugent très insuffisante.
par Ellen Salvi
Journal — Justice
Un refus de visa humanitaire pour Hussam Hammoud serait « une petite victoire qu’on offre à Daech »
Devant le tribunal administratif de Nantes, la défense du journaliste syrien et collaborateur de Mediapart a relevé les erreurs et approximations dans la position du ministère de l’intérieur justifiant le rejet du visa humanitaire. Et réclamé un nouvel examen de sa demande.
par François Bougon
Journal — Euro
La Réserve fédérale des États-Unis envoie l’euro par le fond
Face à l’explosion de l’inflation et à la chute de l’euro, la Banque centrale européenne a décidé d’adopter la même politique restrictive que l’institution monétaire américaine. Est-ce la bonne réponse, alors que la crise s’abat sur l’Europe et que la récession menace ?
par Martine Orange
Journal — Politique
Sur l’Ukraine, la gauche ne parle toujours pas d’une seule voix
Un PS à l’offensive, une France insoumise semblant plus floue que jamais… Alors que le premier conflit sur le sol européen du siècle s’intensifie, la question ukrainienne reste la grande absente des débats à gauche.  
par Pauline Graulle

La sélection du Club

Billet de blog
Suites critiques aux « Suites décoloniales ». Décoloniser le nom
Olivier Marboeuf est un conteur, un archiviste, et son livre est important pour au moins deux raisons : il invente une cartographie des sujets postcoloniaux français des années 80 à aujourd’hui, et il offre plusieurs outils pratiques afin de repenser la politique de la race en contexte français. Analyse de l'essai « Suites décoloniales. S'enfuir de la plantation ».
par Chris Cyrille-Isaac
Billet de blog
Un chien à ma table. Roman de Claudie Hunzinger (Grasset)
Une Ode à la Vie où, en une suprême synesthésie, les notes de musique sont des couleurs, où la musique a un goût d’églantine, plus le goût du conditionnel passé de féerie à fond, où le vent a une tonalité lyrique. Et très vite le rythme des ramures va faire place au balancement des phrases, leurs ramifications à la syntaxe... « On peut très bien écrire avec des larmes dans les yeux ».
par Colette Lallement-Duchoze
Billet de blog
Nazisme – De capitaine des Bleus à lieutenant SS
Le foot mène à tout, y compris au pire. La vie et la mort d’Alexandre Villaplane l’illustrent de la façon la plus radicale. Dans son livre qui vient de sortir « Le Brassard » Luc Briand retrace le parcours de cet ancien footballeur international français devenu Allemand, officier de la Waffen SS et auteur de plusieurs massacres notamment en Dordogne.
par Cuenod
Billet d’édition
Klaus Barbie - la route du rat
En parallèle d'une exposition aux Archives départementales du Rhône, les éditions Urban publient un album exceptionnel retraçant l'itinéraire de Klaus Barbie de sa jeunesse hitlérienne à son procès à Lyon. Porté par les dessins du dessinateur de presse qui a couvert le procès historique en 1987, le document est une remarquable plongée dans la froide réalité d'une vie de meurtres et d'impunité.
par Sofiene Boumaza