L'élection de Trump à travers les «unes» de la presse

Dire que le choc est planétaire est faible par rapport à ce que traduisent les «unes» de la presse de langue anglaise autour du monde.

sun-mirror
A la notable exception du quotidien britannique très conservateur, The Telegraph, (ce qui ne surprendra personne) qui n’hésite pas à parler de révolution, l’ensemble des titres de « une » de la presse britannique, américaine et australienne révèle au mieux un choc et au pire, dans la plupart des cas une authentique consternation. La palme revient au quotidienne britannique The Daily Mirror qui montre une statue de la liberté effondrée qui se prend la tête dans les mains pour cacher son affliction, avec ce titre si éloquent : What have they done? (Qu'ont-ils donc fait ?).

Dans un autre domaine, on retiendra aussi le tweet si juste et si profond, hier, du célèbre réalisateur et militant américain, Michael Moore, qui avait annoncé la sinistre victoire de Trump en juillet, au vu de la décomposition politique intérieure des Etats-Unis : In June Britain voted to leave Europe. Yesterday America voted to leave America. (En juin la Grande-Bretagne a voté pour quitter l’Europe. Hier l’Amérique a voté pour quitter l’Amérique). Le quotidien britannique The Guardian a recensé ces différentes « unes » qui incluent celle de Libération. On peut les parcourir sur le lien suivant.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.