Les Sondages et les chiffres des Renseignements Généraux

Plutôt des questions que des réponses suite à des conversations diverses avec des journalistes, des militants et d'autres ! Il apparaitrait que seuls les chiffres des renseignements généraux sont les plus proches du résultat final.

Sont-ce des rumeurs infondées ou y a t il une chappe de silence autour de ces chiffres ?

Par exemple, depuis deux mois, il serait avéré que Mélenchon soit à 15% d'intentions de vote...

En 2002, ils auraient su bien avant tout le monde (et Chirac aurait été au courant) que le deuxième tour opposerait Le Pen à Chirac..

Un élu municipal rencontré me disait que la veille du scrutin, un type des renseignements généraux lui aurait donné son score au décimal près.

A quoi servent les instituts de sondage si la véracité des renseignements généraux est largement plus probante ? Pourquoi n'utilisent ils pas les mêmes méthodes ? Et quelles sont les méthodes des RG ? Est ce que seul, le gouvernement en place, profite de ces chiffres ?

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.