Jean-Marc B
Abonné·e de Mediapart

10961 Billets

0 Édition

Billet de blog 2 mars 2021

Jean-Marc B
Abonné·e de Mediapart

Inde: le soulèvement paysan appelle à un 8 mars de luttes -Jacques Chastaing

Le soulèvement paysan montre, en s'associant aux organisations féministes pour faire de la journée internationale de lutte des femmes du 8 mars une grande réussite, que son combat dépasse les stricts intérêts paysans et vise à la libération de toutes et tous.

Jean-Marc B
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Le soulèvement paysan montre, en s'associant aux organisations féministes pour faire de la journée internationale de lutte des femmes du 8 mars une grande réussite, que son combat dépasse les stricts intérêts paysans et vise à la libération de toutes et tous.

Il est prévu ce jour là que le soulèvement paysan se mette au service du combat des femmes en faisant que partout ce soient des femmes paysannes ou des femmes en général qui aient l'initiative de toutes les actions prévues.

Pour cela, le blocage du périphérique ouest de Delhi le 6 mars, au 100eme jour du blocage de la ville où tout le monde s'habillera en noir avec des drapeaux noirs, sera entièrement organisée par les femmes, pour préparer la suite, aller sous leur direction vers le 8 mars et leur permettre de prendre toute leur place à la tête du mouvement.

Cette orientation féministe associée à la mise en avant des Intouchables, contre les divisions en castes et religions, est une démonstration de ce que veut ce soulèvement pour l’ensemble de population indienne, complètement à l'opposé des préjugés que cultive Modi, des divisions de sexe, de castes, de religions sur lesquelles repose son pouvoir comme celui des riches et des capitalistes.

Par ailleurs, petit à petit le soulèvement paysan précise son agenda.

En plus des Mahapanchayats quotidiens étendus à 5 nouveaux Etats, à partir du 5 mars, le mouvement commencera à organiser parallèlement une campagne de manifestations, rassemblements, actions, meetings qui commencera dans le Karnataka, pour se poursuivre dans l'Andhra Pradesh, le Telangana et tout le pays.

En même temps, dans les 5 Etats où vont avoir lieu des élections régionales en mars et avril, Assam, Tamil Nadu, Kerala, Bengale Occidental et Pondichéry, le soulèvement a décidé d'appeler à punir le BJP (parti au pouvoir) en faisant une campagne d'appel à ne pas voter BJP, qui commencera par un grand meeting le 12 mars dans le Bengale Occidental.

Parallèlement, le soulèvement renforce la structuration de son embryon de pouvoir dans les zones où il a une influence. Ainsi dans l'Uttar Pradesh, il a été décidé de collecter de la nourriture auprès de toutes les familles pour organiser une campagne de "banquets" collectifs gratuits hebdomadaires dans tous les villages (65 000) ou de regroupements de villages (ils espèrent 20 000 "banquets" hebdomadaires) pour que les liens entre les habitants se renforcent encore et leur permettent d'être encore plus partie prenante à part entière du soulèvement.

Enfin, le soulèvement paysan prépare la journée commune avec les organisations syndicales ouvrières qui ont prévu un appel à la grève le 15 mars dans le public contre les privatisations et pour la défense du service public.

PHOTOS

Mahapanchayat à Jhunjhunu dans l'Etat du Rajasthan ; meeting symbolique de la combativité ouvrière, des ouvriers de l'usine automobile Marutti-Suzuki (le plus grand groupe automobile en Inde ) de Gurgaon-Manesar dans la banlieue de Dehli où les ouvriers avaient mené une longue lutte victorieuse en 2011-2012-2013 qui avait marqué tout le pays en associant dans la lutte ouvriers embauchés et précaires, en participant également aux comités de quartiers pauvres de Delhi permettant la victoire électorale dans la ville Etat de Delhi de l'AAP (sorte de Podemos indien) puis en créant leur propre syndicat indépendant (ce qui est interdit) associant ouvriers embauchés et précaires (ce qui est aussi interdit par la loi en Inde) et cela malgré l'arrestation de tous les membres du comité de grève dont 13 ont été condamnés à la prison à perpétuité, certains sont morts en prison, d'autres en sont sortis malades au bout de 6 ou 8 ans de prison ; grosse manifestation des anganwadi (employées des crèches et garderies rurales) en lutte dans tout le pays depuis des mois aux côtés des paysans et pour leurs propres revendications à Bengalore dans l'Etat du Karnataka ; manifestation des membres des tribus aborigènes de l'Etat du Telangana en soutien à la lutte paysanne et pour leurs revendications ;

En complément tous les jours le dossier Soulèvement en Inde et la rubrique Asie/Océanie de la nouvelle Revue de Presse Emancipation!

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Un comité de l’ONU défend Assa Traoré face à des syndicats policiers
La sœur d’Adama Traoré a été la cible de messages virulents de la part de syndicats de policiers après avoir été auditionnée par le Comité pour l’élimination de la discrimination raciale des Nations unies. Ce dernier demande au gouvernement d’ouvrir des procédures, si nécessaire pénales, contre les auteurs.
par Jérôme Hourdeaux
Journal — Violences sexistes et sexuelles
Ce que révèle l’enquête, classée sans suite, visant le chanteur de No One Is Innocent
Mediapart a consulté la procédure judiciaire visant Marc Gulbenkian, figure du rock français, accusé d’agression sexuelle par l’une de ses proches. Alors que la plainte a été classée le 2 novembre, l’avocate de la victime, qui s’appuie sur un enregistrement versé au dossier, dénonce une « hérésie » et annonce un recours.
par Donatien Huet
Journal
Des logements « vite et pas cher » : l’immense défi marseillais
Le premier Conseil national de la refondation (CNR) délocalisé et dédié au logement s’est tenu à Marseille. La deuxième ville de France, où les prix s’envolent avec une gentrification accélérée de certains quartiers, compte aussi une trentaine de bidonvilles. Le chantier du logement digne reste immense.
par Lucie Delaporte
Journal — France
Paris 2024 : cérémonie d’ouverture entre amis
Le comité d’organisation des Jeux vient d’attribuer le marché de la cérémonie d’ouverture sur les bords de Seine. Le vainqueur : un groupement dont une agence est liée au « directeur des cérémonies » de Paris 2024, qui avait justement imaginé le concept.
par Sarah Brethes et Antton Rouget

La sélection du Club

Billet de blog
« Économiser ils disent ? Je le faisais déjà ! »
Cette mère, dont j'accompagne un des enfants en tant qu'éduc’, laisse ostensiblement tomber ses bras. Elle n’en peut plus : le col roulé, les astuces du gouvernement pour économiser l'énergie, c'est une gifle pour elle. « Des trucs auxquels ils ne penseraient pas, de la débrouille pour économiser des centimes, je suis une pro de la pauvreté ! Face à des pros de l'entourloupe...»
par Mouais, le journal dubitatif
Billet de blog
Merci pour ceux qui ont faim
Aujourd'hui, samedi, je me rends au centre commercial pour quelques courses. Il est dix heures, et celui-ci est déjà plein de monde : des jeunes gens surtout, des filles entrant, sortant des boutiques de mode, quelques-unes les bras chargés de sacs.
par cléa latert
Billet de blog
Péripéties ferroviaires en territoire enclavé
Destination France Déchéance, ou Manifeste sur un service public en érosion. Il s'agit dans ce court billet de faire un parallèle entre le discours de la Région Occitanie, celui de vouloir désenclaver des territoires ruraux, comme le Gers, et la réalité que vivent, voire subissent, les usagers du réseau ferroviaire au quotidien.
par camilleromeo28
Billet de blog
« Je vous écris pour témoigner de ma peine de prison qui n'en finit pas »
Rentré en prison à 18 ans pour de la « délinquance de quartier », Bryan a 27 ans lorsqu’il écrit à l’Observatoire International des Prisons (OIP). Entre les deux, c’est un implacable engrenage qui s’est mis en place qu’il nous décrit dans sa lettre.
par Observatoire international des prisons - section française